Connectez-vous S'inscrire

4,2 millions d'euros de l’AFD pour la mise en place d'un centre de prise en charge globale des victimes de violences sexuelles et de violences basées sur le genre à Bangui.


Rédigé le 29 Novembre 2019 à 11:26 | 0 commentaire(s) modifié le 1 Décembre 2019 - 20:13


(Equonet-Dakar) - Rémy RIOUX, directeur général de l'AFD, Pierre-Yves REVOL, président de la Fondation Pierre Fabre et Béatrice GARRETTE, directrice générale, ont signé en présence du Dr Denis MUKWEGE, prix Nobel de la paix 2018, une convention de financement d'un montant de 4,2 millions d'euros pour la mise en place d'un centre de prise en charge globale des victimes de violences sexuelles et de violences basées sur le genre à Bangui annonce un communiqué de presse transmis à Equonet.


La Fondation Pierre Fabre, cheffe de file de ce groupement de partenaires et l'Agence Française de Développement (AFD) ont officialisé leur engagement par la signature d'une convention de financement le 28 novembre au siège de l'AFD. Ce programme de 4,2 millions d'euros, sera cofinancé à hauteur de 3 millions d'euros par l'AFD, et par la Fondation Pierre Fabre à hauteur de 1,2 million d'euros. Elle apportera également son expertise médicale et scientifique et assurera la gestion administrative et financière du programme.
 
Depuis 2017, la Fondation Pierre Fabre soutient la réplication à l'hôpital rural de Bulenga (RDC) du modèle de « guichet unique », ou « One Stop Center », créé par le Dr Denis Mukwege et structuré autour de quatre piliers, qui répondent aux besoins essentiels de guérison de la victime et de son autonomisation : piliers médical, psychologique, juridique et socioéconomique. Face à la situation en Centrafrique et forts de leur expérience commune en République Démocratique du Congo, la Fondation Pierre Fabre, la Fondation Panzi RDC, la Fondation Dr Denis Mukwege et l'Institut Francophone pour la Justice et la Démocratie ont décidé de s'unir à nouveau, avec l'appui financier de l'Agence Française de Développement, pour répliquer le modèle de prise en charge holistique du Dr Mukwege à Bangui, au sein d'un hôpital public (l'Hôpital de l'Amitié) et d'une association centrafricaine (Association des Femmes Juristes de Centrafrique), déjà deux lieux reconnus de référencement de victimes de violences sexuelles et basées sur le genre dans le pays.
 
Un programme de prise en charge globale des victimes
 
Ce programme, d'une durée de 4 ans, permettra aux victimes de violences sexuelles et violences basées sur le genre de Bangui et des provinces, d'accéder à des soins holistiques de qualité, selon un parcours coordonné, accompagné et complet, grâce à la mise en place d'un « Guichet unique » localisé au sein de l'Hôpital de l'Amitié et de l'Association des Femmes Juristes de Centrafrique (AFJC) à Bangui. Ce programme participera également à la prévention des violences sexuelles et violences basées sur le genre dans le pays. Facilité par les partenaires internationaux (Fondation Pierre Fabre, Fondation Dr Denis Mukwege, Fondation Panzi RDC, Institut Francophone pour la Justice et la Démocratie), ce programme est fondé sur un transfert de compétences Sud-Sud entre les acteurs congolais et les acteurs centrafricains. Il permettra en outre de renforcer les capacités d'un hôpital public ainsi que d'une association locale reconnue ; deux structures qui sont déjà des lieux de référencement pour les victimes de violences sexuelles et violences basées sur le genre.
 
Pour Pierre-Yves Revol, Président de la Fondation Pierre Fabre, « Ce programme marque une étape importante dans l'engagement de la Fondation Pierre Fabre aux côtés du Dr Mukwege et au service des populations les plus vulnérables. Dans un contexte difficile, le programme va s'appuyer sur les compétences complémentaires des partenaires français, congolais et centrafricains avec l'objectif commun d'apporter aux victimes de violences sexuelles et violences basées sur le genre en Centrafrique les soins et la prise en charge pluridisciplinaire qui leur permettront de se relever. »
 
Pour Rémy Rioux, Directeur général de l'AFD, « ce projet marque l'engagement du groupe AFD dans le combat contre les violences sexuelles que mène avec tant d'énergie le Dr Mukwege, notamment dans les zones en proie à des conflits dont les femmes sont les premières victimes. Forte de sa capacité à mobiliser ses partenaires, au premier rang desquels figurent les organisations de la société civile, la plateforme AFD agit pour mettre en œuvre les engagements du Président de la République en faveur de l'égalité femmes-hommes et atteindre ce cinquième Objectif de développement durable ».
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 27 novembre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL, a présidé le Conseil des Ministres, le mercredi 27 novembre 2019, à 10 heures, au Palais de la République.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 27 novembre 2019

(Equonet-Dakar) - Au cours du conseil des ministres e ce mercredi, le président de la République a pris des mesures individuelles en procédant à de nouvelles nominations.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

4,2 millions d'euros de l’AFD pour la mise en place d'un centre de prise en charge globale des victimes de violences sexuelles et de violences basées sur le genre à Bangui.

(Equonet-Dakar) - Rémy RIOUX, directeur général de l'AFD, Pierre-Yves REVOL, président de la Fondation Pierre Fabre et Béatrice GARRETTE, directrice générale, ont signé en présence du Dr Denis MUKWEGE, prix Nobel de la paix 2018, une convention de financement d'un montant de 4,2 millions d'euros pour la mise en place d'un centre de prise en charge globale des victimes de violences sexuelles et de violences basées sur le genre à Bangui annonce un communiqué de presse transmis à Equonet.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.