Connectez-vous S'inscrire

AFRIQUE : Adesina très optimiste pour l’avenir du continent.


Rédigé le 5 Février 2019 à 22:35 | 0 commentaire(s) modifié le 6 Février 2019 - 18:43


(Equonet-Dakar) - Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Adesina, confiant en un "avenir très prometteur" pour le continent, selon un communiqué de presse.


"L'avenir de notre continent s'annonce vraiment très prometteur", a déclaré le président du Groupe de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, dans les mots d'ouverture de son discours aux diplomates lors d'un déjeuner organisé ce mardi à Abidjan.

Adesina a évoqué la récente publication phare de la Banque, Perspectives économiques en Afrique 2019  , qui notait que la reprise des prix des produits de base stimulait la demande intérieure et les investissements en infrastructures, tandis que le PIB réel de l'Afrique continuait de s'améliorer en 2018, atteignant 4,1 pour cent. La Banque prévoit une croissance de 4 pour cent cette année et de 4,1 pour cent en 2020.

Les opportunités économiques en Afrique suscitent un intérêt considérable dans le monde. Par exemple, l'accord de mars 2018 établissant la zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA) créera la plus grande zone de libre-échange du monde. La ZLEC fournira un cadre sans précédent permettant d'accroître les échanges d'au moins 100 pour cent en Afrique.

"La BAD est au centre des actions entreprises pour assurer le succès de la zone de libre-échange continentale. Nous avons investi plus d'un milliard de dollars pour soutenir le financement du commerce en Afrique", a-t-il déclaré.

La banque, dont la notation triple A avec perspective stable a été reconfirmée par les quatre principales agences de notation mondiales, a également investi 1 milliard USD dans Afreximbank, dont 650 millions USD en lignes de crédit pour le financement du commerce et 350 millions USD en assurance.

La libre circulation des personnes sur le continent est un autre moteur important du développement. "Nous devons supprimer toutes les barrières qui entravent la libre circulation des personnes sur tout le continent, en particulier celle des travailleurs, car cela est essentiel pour la promotion des investissements", a-t-il déclaré.

Dans son rapport sur les investissements intra-africains  , la BAD a souligné la forte augmentation des investissements transfrontaliers - 12 milliards de dollars l’an dernier, contre 2 milliards en 2010. Dans le cadre du Pacte du G20 avec l’Afrique, la Banque a travaillé avec la Banque mondiale et le FMI à fournir une assistance aux pays africains, notamment pour améliorer la réglementation des entreprises et l'environnement des entreprises.

"L'Afrique ne se développera pas grâce à l'aide, mais grâce aux investissements", a déclaré Adesina. C'est pourquoi la BAD, avec ses partenaires, a lancé en novembre dernier à Johannesburg, Afrique du Sud, le très fructueux Forum pour l'investissement  (AIF) dans 49 transactions à travers l'Afrique d'une valeur de plus de 38 milliards de dollars en seulement deux jours.

La BAD continue d'investir dans les infrastructures pour connecter les pays et améliorer leur compétitivité. Il a fourni 16 millions de dollars à la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour la préparation d’études de faisabilité du corridor Lagos-Abidjan. Il a également financé 1000 km de route entre Addis-Abeba et Mombasa , ce qui a multiplié par cinq le commerce entre l'Éthiopie et le Kenya  .

La Banque était le principal prêteur pour la construction du pont  historique entre la Gambie et le Sénégal  , inauguré le 21 janvier 2019, entre la Gambie et le Sénégal  . Le portefeuille d'investissement de la Banque en Côte d'Ivoire a triplé au cours des trois dernières années, atteignant 1,8 milliard de dollars en 2018.

La Banque joue un rôle de premier plan dans l'initiative "Technologies pour la transformation de l'agriculture en Afrique" (TAAT), qui vise à accélérer la diffusion des technologies agricoles sur tout le continent, non seulement pour améliorer les rendements, mais également pour lutter contre les conséquences du réchauffement planétaire et contre les parasites, tels que le légionnaire d'automne. "Le point crucial pour le développement économique de l'Afrique est que nous devons transformer radicalement notre agriculture", a déclaré Adesina.

Les cinq  grandes priorités de la Banque produisent déjà des impacts significatifs sur tout le continent. En 2018, 4,5 millions de personnes étaient raccordées au réseau électrique. Près de 20 millions de personnes supplémentaires ont accès à des technologies agricoles améliorées.

Investissements industriels dans le secteur privé Quelque 14 millions de personnes ont eu accès à des services de transport améliorés, tandis que 8 autres ont bénéficié d'un meilleur accès à l'eau et à l'assainissement, ce qui incite la Banque à redoubler d'efforts pour favoriser son développement économique et social en Afrique.

"Nous devons parvenir à un accès universel à l'électricité. Nous devons aider l'Afrique à devenir autosuffisante en nourriture. Nous devons parvenir à un continent pleinement intégré. Nous devons industrialiser l'Afrique et améliorer la qualité de la vie de sa population", a conclu Adesina.
 
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 17 avril 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République son Excellence Monsieur Macky SALL a présidé ce mercredi 17 avril 2019 le conseil des ministres.


Nominations

Akinwumi Adesina, le président de la BAD, se réjouit de la nomination d’Amadou Hott,

(Equonet-Dakar) - Akinwumi Adesina, le président de la Banque africaine de développement (BAD) a exprimé sa joie suite à l’annonce de la nomination d’Amadou Hott, le vice-président de la BAD chargé de l’électricité, de l’énergie, du climat et de la croissance verte, au poste de ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Accroître l’accès à l’électricité en Afrique de l’Ouest et dans la région du Sahel

(Equonet-Dakar) - Le Conseil des administrateurs du Groupe de la Banque mondiale a approuvé le 17 avril dernier le Projet régional d’électrification hors réseau (ROGEP), financé à hauteur de 150 millions de dollars par des crédits et des dons de l’Association internationale de développement (IDA)* et par une subvention en soutien à la relance de 74,7 millions de dollars du Fonds pour les technologies propres, annonce un communiqué transmis à Equonet.


Actu d'Europe

Lourdes conséquences des tensions commerciales américaine, européenne et asiatique sur l’économie de l’Uemoa

(Equonet-Dakar) - Pour le mois de mars 2019, les économies de l'Union continueront de bénéficier du renforcement de la demande intérieure et des conditions financières stables, voire à la baisse.