Connectez-vous S'inscrire

Accroissement trimestriel des débarquements de la pêche sénégalaise, selon la Dpee


Rédigé le 24 Mai 2019 à 14:28 | 0 commentaire(s) modifié le 25 Mai 2019 - 00:27


(Equonet-Dakar) - Au premier trimestre 2019, les débarquements de la pêche se sont accrus de 17,5% en variation trimestrielle, en liaison avec les renforcements respectifs des prises artisanales (+5,6%) et industrielles (+52,8%). La progression de la pêche artisanale est attribuable aux régions de Saint-Louis (+85,8%), Dakar (+27,3%) et Ziguinchor (+19,3).


A Dakar, d’importantes captures de poissons pélagiques (sardinelle, maquereau, anchois) sont enregistrées, notamment à Rufisque. Pour sa part, le renforcement trimestriel de la pêche industrielle est principalement tiré par les débarquements de thons (+22,1%) et de « poulpes, seiches, soles, rougets, raies, filets de poissons plats » (+56,0%), à la faveur d’un accroissement (+15,7%) des entrées de navires au port de Dakar.
 
Sur un an, le sous-secteur de la pêche s’est consolidé de 17,4% au premier trimestre 2019, du fait des performances simultanées de ses composantes industrielle (+14,6%) et artisanale (+18,8%). La bonne tenue, en glissement annuel, des captures artisanales découle, particulièrement, des performances des régions de Ziguinchor (+12,0%), Dakar (+47,4%) et Saint-Louis (+436,3%).
 
Dans cette dernière région, l’octroi de licences de pêche sur les eaux mauritaniennes a favorisé l’activité. Pour sa part, Dakar a, notamment, bénéficié de conditions climatiques favorables, de l’augmentation de l’effort de pêche, du Upwelling (résurgence des eaux océaniques venues des profondeurs) et de bons rendements des filets, lignes de traines et palangres.
 
Quant aux performances de la région de Ziguinchor, elles sont particulièrement soutenues par le renouvellement des licences de pêche en Guinée Bissau et l'acquisition de moteurs subventionnés. A l’inverse, les prises de la région de Thiès se sont amoindries (- 14,4%) sur la période, les restrictions des zones de pêche par la recherche pétrolière ayant entrainé la migration des sennes tournantes vers le sud du pays.
 
Source : DPEE
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du Conseil des ministres du Sénégal du jeudi 13 juin 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République son Excellence Monsieur Macky SALL a présidé ce jeudi 13 juin 2019, le Conseil des ministres.


Nominations

Nouvelles nominations au conseil régional de l'épargne publique et des marchés financiers

(Equonet-Dakar) - Le Conseil des Ministres de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), après avoir approuvé les états financiers du Conseil régional de l'épargne publique et des marchés financiers (CREPMF) de l'exercice clos le 31 décembre 2018, a procédé à la nomination des nouveaux membres dudit organe pour un mandat de trois (03) ans, avec effet le 1er août 2019. Mais leurs noms ne sont pas dévoilés dans le communiqué rendant compte de la réunion.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Raghu Malhotra nommé au comité consultatif du président américain pour la thématique «Faire des affaires en Afrique»

(Equonet-Dakar) - Raghu Malhotra, président de Mastercard Moyen-Orient et Afrique, a été nommé au comité consultatif du président américain pour la thématique « Faire des affaires en Afrique » (PAC-DBIA), annonce un communiqué de presse transmis à Equonet.


Actu d'Europe

GlobalData met en garde les gouvernements contre le recours excessif à la dette

(Equonet-Dakar) - GlobalData, une société leader dans le domaine des données et de l'analyse, met en garde les gouvernements contre le recours excessif à la dette et appelle à des marchés financiers plus transparents et mieux réglementés.