Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net

Affaire Cissé Lô et consorts… : les boules puantes de la République


Rédigé le 6 Juillet 2020 à 17:26 | 0 commentaire(s) modifié le 7 Juillet 2020 - 16:02


(Equonet-Dakar) - Indigné, choqué et meurtri dans sa chair par l’affaire Cissé Lô et consorts, Guimba Konaté, auteur de cette contribution, se demande comment une grande personne peut-elle être amenée à débiter des insultes d’une telle insanité à l’endroit de ses semblables ?


Monsieur Moustapha Cissé LO ci-devant honorable député de la République du Sénégal, s’est livré à une logorrhée d’insultes publiques les plus infâmantes qu’une personne puise déverser sur son semblable. Avec une rage et une hystérie incroyable qui me laissent penser que l’Homme était dans un état second. Je me refuse à croire que Cissé LO a, en toute connaissance de cause et en toute LUCIDITE , pris le parti de débiter de si grosses insanités qui font passer les injures d’un Assane DIOUF comme de la bénédiction. Et pourtant Lui, il est en prison pour injures publiques. On attend donc la suite.
 
NON NON NON trois fois NON…
Je suis – à l’instar de nombre de nos compatriotes- indigné, choqué et meurtri dans ma chair de sénégalais imbu de bonne éducation. INCROYABLE !!
Comment une grande personne peut-elle être amené à débiter des insultes d’une telle insanité à l’endroit de ses semblables ? Des mots crus, très violents que même les garnements d’aujourd’hui s’interdisent de prononcer, sont lancés publiquement juste pour marquer sa colère. J’ai honte vraiment HONTE . Quand je pense que ce Monsieur a été Président de la CEDEAO au titre de notre pays le Sénégal, et est député vice Président de notre Assemblée Nationale que l’on voudrait Auguste et est très proche du Président de la République. Cela fait Mal, très Mal de constater de visu que de sinistres individus grenouillent au sommet de notre pays sans aucune once d’éducation, de pudeur, de tenue et de retenue. INACCEPTABLE…
 
Ce genre de comportement de nos politiques donne raison au commissaire Sadio qui ne cesse de dénoncer toute la gangrène qui patauge au cœur du pouvoir. Le maître des céans doit s’en mordre les doigts d’avoir adoubé des « fous du Roi » pour atteindre le GRAAL au détriment de collaborateurs compétents, critiques mais loyaux. Comme quoi, il vaut toujours mieux avoir des compagnons instruits, bien éduqués, sachants que de s’entourer d’une cour de palefreniers incultes, ignares et vindicatifs sans tenue, ni retenue ni même reconnaissance du ventre.
 
Certains parmi les premiers compagnons ont été écartés parce qu’ils signalaient au Prince ses dérives ou autres conduites inappropriées dans la conduite des affaires de l’Etat . Ils se sont retirés dignement sans un mot plus haut que l’autre, sans esclandre et sans esbrouffe. Un « ennemi » cultivé vaut cent fois mieux qu’un ami inculte et violent. L’un sera toujours loyal et ne s’épanchera jamais-je dis JAMAIS dans la presse avec un vocabulaire que même les charretiers n’en usent plus. Les woloffs disent « Doff dou Weerr, deye taner rekk » en traduction libre cela donne « un fou n’est jamais totalement guéri, il va simplement se porter mieux » jusqu’à la prochaine esclandre qui va réveiller les démons de sa folie. L’anecdote acerbe sur l’héritage que Farba NGOM a donnée en réplique aux philippiques incroyables du sieur Cissé LO est très indicative et très instructive à cet égard. Sur ce chapitre, il me plaît de reproduire intégralement le mot d’un de mes fistons Mamaye NIANG
 
Professeur de son état  qui écrivait dans sa page facebook en 2017 déjà, je cite : «  Tant il est vrai que c’est à bas âge qu’on pose les fondamentaux de la vie . C’est dans la prime jeunesse qu’on inculque à l’enfant les vertus de probité, de rectitude, de travail, de discipline, de respect de soi et de respect pour les autres . Un enfant qui grandit dans une famille de fanfarons, fainéants, flatteurs, lèche-bottes et maîtres chanteurs, a toutes les chances de devenir un roublard, tricheur, escroc, menteur, mouchard et impertinent. Ce sont les familles malsaines qui produisent des politiciens irrévérencieux, véreux, inconstants et traitres. Ces mal-éduqués ont fortement dégradé les mœurs politiques dans notre pays. Ils mentent, insultent ,boxent au bas de la ceinture et donnent des coups de traitrise à leurs bienfaiteurs. Ces irresponsables éructent des jactances et s’échangent des insanités. Ils ont transformé l’espace politique voire public en une pègre où la dépravation, le racolage et l’insulte collée à la bouche sont devenus des vertus… » Fin de citation. Tout est dit TOUT. TRISTE TOUT çà.
La République n’avait pas besoin de telles bulles puantes.
 
Il y’a de cela trois ou quatre ans si mes souvenirs sont bons, une écervelée nommée Penda BA avait pété les plombs et s’était permise de débiter les insanités les plus scabreuses sur les Wolofs et la presque totalité des sénégalais  était entrée en ébullition loghorrique pour lui clouer le bec et même la Justice s’en était mêlée.

Aujourd’hui, Cissé Lo se permet de débiter des insultes aussi putrides à l’égard de ses compatriotes et va recevoir sa raclée de bois vert de tous ceux qui, indignés et choqués par de tels propos, vont le lui faire savoir. En attendant la suite. Car il est inacceptable que de tels propos dits PUBLIQUEMENT restent sans réaction de notre Justice sinon autant libérer les Assane DIOUF et tous les autres pour laisser éclater toutes les bulles puantes de la République.
 
D’autant plus qu’au-delà des insanités débitées, des révélations fracassantes ont été dites sur des malversations supposées faites dans bien des domaines de la gestion publique de l’Etat avec des affirmations péremptoires de surfacturation et de détournement de semences et autres spoliations du domaine national. Cheikh Yérim SECK a été convoqué et mis en examen pour avoir dit qu’il s’agit de quatre milliards au lieu de six cent millions dans l’affaire BAtiplus. Pour l’Honneur de la Justice, Il sied donc au Procureur de la République d’entendre le sieur Cissé LO lui apporter les preuves de ses graves accusations publiques. Toute autre attitude sera au mieux, de la dérobade et au pire de la complicité tacite.   
A DIEU NE PLAISE..
 
Pour l’heure, n’oublions jamais que le COVID19 est toujours là . Respectons toujours les mesures barrières, réduisons au strict minimum nos déplacements, lavons- nous régulièrement les mains et portons toujours nos masques et INCHA ALLAH, DIEU va nos débarrasser de cette calamité importée. AMINE
 
Que DIEU GARDES LE SENEGAL .
 
Dakar le  06/07/2020
 
Guimba  KONATE
DAKAR
guimba.konate@gmail.com
Guimba Konaté




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 4 Août 2020 - 23:14 De la fierté d’être sénégalais...

Mercredi 15 Juillet 2020 - 14:00 Les frasques du pays ou le bal des vampires

Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 05 août 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 05 août 2020, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 22 juillet 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce mercredi 22 juillet 2020.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.