Connectez-vous S'inscrire

BANQUES : comment faire fonctionner les taux d’intérêt négatifs


Rédigé le 6 Février 2019 à 13:18 | 0 commentaire(s) modifié le 6 Février 2019 - 18:41


(Equonet-Dakar) - Une récente étude réalisée par les services du FMI montre comment les banques centrales peuvent mettre en place un système permettant de faire des taux d’intérêt profondément négatifs une option envisageable.


Les auteurs de cette étude, Ruchir Agarwal  et Signe Krogstrup, partent d’un constat : de nombreuses banques centrales ont réduit leurs taux directeurs à zéro pendant la crise financière mondiale afin de stimuler la croissance. Dix ans plus tard, les taux d'intérêt restent bas dans la plupart des pays. Alors que l'économie mondiale se redresse, les futurs ralentissements sont inévitables. Les récessions sévères ont toujours nécessité une réduction de 3 à 6 points de pourcentage des taux directeurs. Si une autre crise se produisait, peu de pays auraient une telle marge de manœuvre pour que la politique monétaire réagisse.
 
Pour résoudre ce problème, montre comment les banques centrales peuvent mettre en place un système permettant de faire des taux d’intérêt profondément négatifs une option envisageable.
 
Jusqu'où pouvez-vous aller ?
 
«Dans un monde sans numéraire, il n'y aurait pas de limite inférieure sur les taux d'intérêt. Une banque centrale pourrait ramener le taux directeur de 2 pour cent à moins 4 pour cent, par exemple, pour contrer une grave récession. La réduction du taux d’intérêt se transmettrait aux dépôts bancaires, aux emprunts et aux obligations. Sans argent, les déposants devraient payer le taux d’intérêt négatif pour conserver leur argent auprès de la banque, ce qui rendrait la consommation et les investissements plus attrayants. Cela provoquerait des prêts, stimulerait la demande et stimulerait l'économie», expliquent les auteurs de l’étude.
 
«Lorsque des liquidités sont disponibles, il est toutefois impossible de réduire considérablement les taux en territoire négatif. La trésorerie a le même pouvoir d’achat que les dépôts bancaires, mais à un intérêt nominal nul. De plus, il peut être obtenu en quantité illimitée en échange de monnaie bancaire. Par conséquent, au lieu de payer des intérêts négatifs, on peut simplement détenir des liquidités sans intérêt. La trésorerie est une option gratuite à taux zéro et sert de plancher au taux d’intérêt», poursuivent-ils.
 
«En raison de ce plancher, les banques centrales ont eu recours à des mesures de politique monétaire non conventionnelles. La zone euro, la Suisse, le Danemark, la Suède et d’autres économies ont laissé les taux d’intérêt descendre légèrement au-dessous de zéro, ce qui a été rendu possible par le fait que le retrait d’espèces en grande quantité est peu pratique et coûteux (par exemple, frais de stockage et d’assurance). Ces politiques ont contribué à stimuler la demande, mais elles ne peuvent pas pleinement compenser la perte de marge de manœuvre politique lorsque les taux d'intérêt sont très bas», ajoutent-ils.
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 17 avril 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République son Excellence Monsieur Macky SALL a présidé ce mercredi 17 avril 2019 le conseil des ministres.


Nominations

Akinwumi Adesina, le président de la BAD, se réjouit de la nomination d’Amadou Hott,

(Equonet-Dakar) - Akinwumi Adesina, le président de la Banque africaine de développement (BAD) a exprimé sa joie suite à l’annonce de la nomination d’Amadou Hott, le vice-président de la BAD chargé de l’électricité, de l’énergie, du climat et de la croissance verte, au poste de ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Accroître l’accès à l’électricité en Afrique de l’Ouest et dans la région du Sahel

(Equonet-Dakar) - Le Conseil des administrateurs du Groupe de la Banque mondiale a approuvé le 17 avril dernier le Projet régional d’électrification hors réseau (ROGEP), financé à hauteur de 150 millions de dollars par des crédits et des dons de l’Association internationale de développement (IDA)* et par une subvention en soutien à la relance de 74,7 millions de dollars du Fonds pour les technologies propres, annonce un communiqué transmis à Equonet.


Actu d'Europe

Lourdes conséquences des tensions commerciales américaine, européenne et asiatique sur l’économie de l’Uemoa

(Equonet-Dakar) - Pour le mois de mars 2019, les économies de l'Union continueront de bénéficier du renforcement de la demande intérieure et des conditions financières stables, voire à la baisse.