Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, financière sénégalaise et africaine
Développer un contenu vérifié, instructif, constructif et attentif, de manière professionnelle et responsable.

BIDC : Amadou Bâ s’attaque à la bonne exécution du plan stratégique 2016-2020


Rédigé le 10 Août 2018 à 20:27 | 0 commentaire(s) modifié le 14 Août 2018 - 12:14



(Ecofinance.sn – Dakar) - Au cours de son mandat à la tête du Conseil des gouverneurs de la Banque d’investissement et de développement de la Cedeao (Bidc), Amadou Bâ, nouveau président de cette institution, compte mettre un accent particulier sur la bonne exécution du Plan stratégique 2016-2020.
 
Dans son discours de clôture de la 16ième réunion ordinaire de l’organe bancaire, M. Bâ, par ailleurs ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, a cité les cinq objectifs stratégiques auxquels il va s’attaquer.
 
Il s’agit du renforcement du processus de mobilisation de ressources et l’amélioration de  la visibilité de la Banque de la promotion de la croissance économique à base élargie et du développement social inclusif, du renforcement de la coopération et de l'intégration régionales, de la durabilité environnementale et de l’amélioration de l'efficacité et de l’efficience organisationnelles.
                      
«La définition du Plan stratégique est certes incontournable pour une Banque d’envergure comme la BIDC. Cependant il convient de mettre en exergue, l’importance de l’efficacité de sa mise en œuvre car ce n’est qu’à cette seule condition que les résultats escomptés seront atteints, en termes de réalisation des objectifs régionaux de développement, y compris l’appui au financement du Programme communautaire de développement (PCD) 2016-2020 d’une part, et d’amélioration de ses performances institutionnelles, opérationnelles et financières d’autre part», a-t-il déclaré.
 
Cap sur la mobilisation des ressources
 
Les prévisions stratégiques 2016-2020 définies sont considérables eu égard aux besoins en financement des projets et programmes tant nationaux que régionaux.
 
Selon le ministre, elles sont de l’ordre de 1223 millions d’unités de compte en termes de mobilisation de ressources, y compris le paiement par les Etats de la totalité des arriérés en capital. Ces ressources de nature propre, concessionnelle et commerciale seront levées tant au plan régional qu’international.
 
«Compte tenu des enjeux ainsi explicités, il nous revient tous d’accompagner fortement la BIDC, notre Banque communautaire, surtout en matière de mobilisation de ressources afin de lui permettre véritablement d’intensifier ses interventions en faveur des Etats membres de la CEDEAO en vue de leur essor économique et par ricochet, leur émergence», a-t-il souligné.
 
«Cet appui tant souhaité se traduira par la sensibilisation des instances suprêmes de la CEDEAO, en l’occurrence la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement et le Conseil des Ministres, au caractère crucial que revêtent la mobilisation des ressources en capital de la Banque, en général, et le paiement par les Etats de leurs arriérés enregistrés. Cette marque de confiance et d’adhésion à l’endroit de la BIDC favorisera indubitablement l’augmentation de sa capacité de levée de ressources internes et externes pour le financement des programmes et projets au sein de la Communauté», a-t-il ajouté.
 
 
Yaye Rokhaya Ndiaye



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | EquoSports | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

SENEGAL : promulgation de la loi relative au PTIP 2019-2021 et la loi de Finances pour l’année 2019.

(Equonet-Dakar) - Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Président de la République a promulgué la loi portant approbation du Programme triennal d’investissements publics (PTIP) 2019-2021 ainsi que la loi de Finances pour l’année 2019.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

COTE D’IVOIRE : 767 milliards FCFA pour résoudre les problèmes persistants de balance des paiements

(Equonet-Dakar) - Les perspectives économiques du pays restent robustes, avec une croissance projetée à environ 7½ pour cent en 2018–19. Le déficit budgétaire devrait converger vers la norme régionale de l’UEMOA de 3 pour cent du PIB en 2019. Le programme vise à atteindre une position viable de la balance des paiements, à renforcer la mobilisation des recettes intérieures, à assurer la viabilité de la dette, ainsi qu’à favoriser une croissance inclusive et la réduction de la pauvreté.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).