Connectez-vous S'inscrire

Câble sous-marin Ace : début de construction de la liaison entre Sao Tomé & Principe et Cape Town


Rédigé le 18 Novembre 2015 à 19:05 | 0 commentaire(s) modifié le 24 Novembre 2015 - 16:13


Ecofinance.sn (Dakar) - Orange et les membres du consortium Ace ont annoncé le lancement de la seconde phase de déploiement du câble sous-marin Ace, qui permet à l'Afrique de bénéficier d'une connectivité haut-débit et de services numériques, a appris aujourd’hui Ecofinance.sn auprès de l’opérateur de télécommunication.


Seconde phase du déploiement du câble Ace

Le câble sous-marin Ace prolongé jusqu'en Afrique du Sud.
Le câble sous-marin Ace prolongé jusqu'en Afrique du Sud.
Ecofinance.sn (Dakar) - Orange et les membres du consortium Ace ont annoncé le lancement de la seconde phase de déploiement du câble sous-marin Ace, qui permet à l'Afrique de bénéficier d'une connectivité haut-débit et de services numériques, a appris aujourd’hui Ecofinance.sn auprès de l’opérateur de télécommunication.

Seconde phase du déploiement du câble Ace

"Pour cette seconde phase, le câble sous-marin Ace (Africa Coast to Europe) sera prolongé jusqu'en Afrique du Sud. Il s'agit d'une extension de 5 000 km, reliant l'île de Sao Tomé & Principe, dans le golfe de Guinée, et l'Afrique du Sud. La mise en service de ce câble renforcera encore le rôle stratégique de l'Ace dans le développement des infrastructures critiques du continent", a souligné l'opérateur.

"À ce jour, près de 12 000 km de câble optique ont déjà été déployés et permettent de relier 18 pays : la France, le Portugal, les Îles Canaries (Espagne), la Mauritanie, le Sénégal, la Gambie, la Guinée, la Sierra Leone, le Libéria, la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Ghana, le Nigéria, la Guinée Équatoriale, le Gabon et Sao Tomé & Principe. Deux pays sans façade maritime, le Mali et le Niger, sont connectés grâce à un prolongement terrestre", a-t-il ajouté.

Une fois la phase II complétée, Ace couvrira une distance totale de 17 000 km et permettra à 25 pays d'accéder à l'internet haut-débit, selon l'opérateur.

Une technologie et une sécurisation de pointe 

Selon Abdou Kâne, directeur du site câble Ace sous-marin de Ouakam, à Dakar, capitale sénégalaise, Ace bénéficie de la technologie de fibre optique la plus performante dans le domaine des câbles sous-marins. M. Kâne s'exprimait devant les représentants des médias en visite sur cette station.

"Cette technologie, le multiplexage de longueur d’onde (Wdm), permet d’augmenter la capacité en fonction des besoins sans nouvelle intervention sous-marine. La capacité totale s’élèvera à 12,8 Tbps grâce à la technologie 100 Gbps qui supporte les réseaux très haut-débit", a-t-il soutenu. 

Un actif essentiel du réseau haut-débit du groupe en Afrique

D'après Orange, le consortium a investi près de 700 millions de dollars américains dans la construction du câble, dont 250 millions de dollars sont pris en charge par le groupe Orange et ses filiales.

"Par ces investissements majeurs, Orange concrétise son engagement à démocratiser l'accès à Internet dans près d’une vingtaine de pays dans laquelle il est présent en Afrique, tout en continuant à améliorer la qualité de son réseau", a indiqué la même source.
 
A propos d'Orange
Orange est l'un des principaux opérateurs de télécommunications dans le monde, avec un chiffre d'affaires de 39 milliards d'euros en 2014 et 157 000 salariés au 30 septembre 2015, dont 98 000 en France. Présent dans 28 pays, le Groupe servait 263 millions de clients dans le monde au 30 septembre 2015, dont 200 millions de clients du mobile et 18 millions de clients haut débit fixe. Orange est également l'un des leaders mondiaux des services de télécommunications aux entreprises multinationales sous la marque Orange Business Services.

En mars 2015, le Groupe a présenté son nouveau plan stratégique «Essentiels2020» qui place l'expérience de ses clients au coeur de sa stratégie, afin que ceux-ci puissent bénéficier pleinement du monde numérique et de la puissance de ses réseaux très haut débit.

Orange est coté sur la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm), Euronext Paris (symbole Ora) et sur le New York Stock Exchange (symbole Oran).
 



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République a présidé la réunion du Conseil des Ministres, ce mercredi 16 octobre 2019, à 10 heures, au Palais de République. En autres sujets abordés, figurent le Magal de Touba, les collectivités territoriales, les infrastructures ferroviaires et routièrs, etc.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 16 octobre 2019 qui a examiné et adoptés des textes législatifs et réglementaires :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Le Rwanda continue de faire des progrès notables pour maintenir une croissance forte et inclusive, selon les services du Fmi.

(Equonet-Dakar) – Selon les services du Fonds monétaire international (FMI), la croissance du produit intérieur brut (PIB) réel a dépassé les attentes, atteignant en moyenne 10,3% au premier semestre de 2019.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.