Connectez-vous S'inscrire

Cedeao : plus de 45 milliards FCFA de recettes enregistrés au premier semestre 2018


Rédigé le 13 Août 2018 à 18:31 | 0 commentaire(s) modifié le 14 Août 2018 - 19:21



(Ecofinance.sn – Dakar) - Au 31 mai 2018, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a enregistré des recettes totales de 45 585 776 320 milliards FCFA, a appris aujourd’hui Ecofinance.sn auprès de l’organisation communautaire.

Cette somme, qui est notée dans le rapport final de la 80ième session ordinaire du Conseil des ministres de la Cedeao tenue les 7 et 8 juillet 2018 à Lomé (Togo), provient du prélèvement communautaire, des autres recettes et du financement extérieur.

Selon le rapport, cela représente 24,4 pour cent du budget des recettes approuvé pour l’exercice 2018. «Un montant d’environ 63 168 634 829 FCFA a été enregistré comme dépense/décaissement réel, ce qui 33,8 pour cent du budget annuel approuvé. Des décaissements d’un montant d’environ 54 072 561 761 FCFA, soit 36,3 pour cent, sur une dotation totale d’environ 148 907 968 784 FCFA, ont été effectués en faveur des institutions», souligne le document.

Pour les obligations statutaires, le rapport chiffre les décaissements à environ 2 125 103 892 FCFA, soit 27 pour cent pour une dotation d’environ 7 883 633 635 FCFA.

S’agissant enfin des décaissements effectués au titre de la paix et de la sécurité (opération de maintien de la paix en Gambie et en Guinée Bissau), il les chiffre à environ 9 970 969 175 FCFA, soit 33,9 pour du budget approuvé à ce titre, qui est d’environ 20 562 509 728 FCFA.

Faisant une analyse comparative des recettes et des dépenses de la Communauté au 31 mai entre 2016 et 2018, le rapport fait apparaître une exécution totale des recettes de 18,5 pour cent en 2016, 33 pour cent en 2017 et 24 pour cent en 2018.

«En ce qui concerne les dépenses, elle a enregistré 12 pour cent en 2016, 16 pour cent en 2017 et 21 pour cent en 2018», note-t-il. Tout en soulignant que le prélèvement communautaire demeure la principale source de revenus de la Communauté et que sa mise en œuvre est contrôlée et facilitée par des missions techniques de haut niveau et des mission techniques régulièrement envoyées dans les Etats membres.
Papa Souleymane Seck



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Inscription à la newsletter

Blog Ecofinance
le 10/09/2018

HYDROCARBURES : ce qu’il faut comprendre sur les activités d’exploration-production

(Ecofinance.sn – Dakar) - Au Sénégal, le pétrole...











Derniers tweets





Facebook