Connectez-vous S'inscrire

Cinq facteurs responsables de la perte de biodiversité et cinq leviers d’actions


Rédigé le 15 Mai 2019 à 08:47 | 0 commentaire(s) modifié le 15 Mai 2019 - 18:30


(Equonet-Dakar) - Des facteurs responsables de l’accélération de la perte de biodiversité ont été identifiés dans le rapport sur l’évaluation mondiale de la biodiversité et des services écosystémiques, conduite par l’IBPES.


Il s’agit des changements d’usage des terres (agriculture, urbanisme,…) et de la mer (pêche,…), de l’exploitation directe de certains organismes vivants, du changement climatique, de la pollution et des espèces exotiques envahissantes.
 
Dans le résumé de son rapport à l’attention des décideurs rendu public le 6 mai, l’IPBES met en exergue cinq grands types de levier pour lutter contre ces facteurs de dégradation de la nature.
 
Ils portent sur la création de mesures d’incitation et renforcement des capacités dans le domaine de la responsabilité environnementale, la promotion de la coopération intersectorielle et interjuridictionnelle, la prise de mesures de prévention et de précaution, la prévision de systèmes sociaux et écologiques résilients face à l’incertitude et la complexité et le renforcement des lois et des politiques environnementales et leur mise en œuvre.
 
Le rapport détaille ensuite une liste d’actions possibles pour lutter contre la dégradation de la biodiversité en matière d’agriculture, d’écosystèmes marins et d’eau douce, d’urbanisation. 

Concernant l’agriculture et le secteur alimentaire, il s’agit notamment de promouvoir des pratiques agro-écologiques, de conserver la diversité génétique des espèces cultivées mais aussi de leurs parents sauvages, de gérer de manière intégrée paysages et bassins versants, de réformer les chaînes d’approvisionnement, de promouvoir des choix alimentaires sains et de réduire le gaspillage alimentaire. Le rapport appelle à l’engagement de tous les acteurs du système agricole et alimentaire. Des actions au cœur de l’activité du Cirad depuis de longues années.
 
Dans tous ces exemples, le rapport pointe l’importance d’inclure différents systèmes de valeurs, intérêts et visions du monde dans la formulation des politiques et des actions, en faisant notamment participer les peuples autochtones et les communautés locales.



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 17 juillet 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République, son Excellence Monsieur Macky SALL, a présidé ce mercredi 17 juillet 2019, le Conseil des ministres. Outre l'hommage rendu à Ousmane Tanor Dieng, le président de la République a mis l'accent sur l'économie sociale et solidaire, l'environnement, l'agriculture et l'industrie.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 17 juillet 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République,, Macky Sall, a pris les décisions suivantes
au cours du conseil des ministres du mercredi 17 juillet 2019 :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

La Pme toulousaine Bonici signe une master-franchise avec le togolais Sodigaz

(Equonet-Dakar) - Avec 3 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018 et une croissance de près de 300 pour cent en trois ans, l’entreprise toulousaine Bonici poursuit sa stratégie d’expansion à la conquête de nouveaux territoires, annonce-t-elle dans un communiqué de presse transmis à Equonet.


Actu d'Europe

Les marchés mondiaux de location de voitures devraient atteindre 48.000 milliards FCFA en 2023

(Equonet-Dakar) - Le marché mondial de la location de voitures devrait passer de 62,0 milliards de dollars en 2018 à 82,8 milliards de dollars (environ 48.000 milliards FCFA) en 2023, avec un taux de croissance annuel composé (CAGR) de 5,9% pour la période 2018-2023, selon un rapport de Bcc Research, un cabinet d’étude et d’analyse de marché.