Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net

Coronavirus Covid 19 : le Sénégal engage le volet économique de la guerre


Rédigé le 19 Mars 2020 à 21:54 | 0 commentaire(s) modifié le 21 Mars 2020 - 19:38


Equonet-Dakar) – A côté de la bataille sanitaire contre le coronavirus, le Sénégal engage le volet économique de cette lutte.


Sur la base de projections réalisées par son département, le ministre sénégalais de l’Economie, du Plan et de la Coopération,  Amadou Hott,  affirme que  le coronavirus  touchera tous les secteurs de l’économie nationale.

A cela, il y ajoute les conséquences de la crise épidémique en Europe et dans le monde sur les revenus des travailleurs sénégalais émigrés. «Il est par conséquent à craindre une chute des transferts de fonds des travailleurs émigrés vers le Sénégal» , projette-t-il.
 
«Le transport aérien (Air Sénégal, AIBD, etc.), et par conséquent le tourisme (hôtels, restaurants, agences de voyage, etc.), avec plus de 1 600 000 visiteurs par an, seront fortement impactés par la suspension des vols en provenance et à destination des pays touchés, gros pourvoyeurs de touristes», poursuit-il.
 
«Ainsi, une propagation de la pandémie entraînera une baisse du chiffre d’affaires des entreprises offrant des services aux touristes, avec des conséquences sur les emplois et la demande en biens et services des fournisseurs du secteur du tourisme et du commerce», ajoute-t-il.
 
Il explique que c’est dans ce contexte, et considérant l’évolution de pandémie au Sénégal, que le président de la République a pris,  en Conseil des ministres du mercredi 18 mars 2020, des mesures fortes pour soutenir l’économie.
 
Il en est ainsi, rappelle-t-il,  de la mise en place d’un Fonds de riposte et de solidarité contre les effets du COVID- 19 dénommé FORCE-COVID-19 pour soutenir les secteurs affectés afin d’atténuer les effets négatifs de l’épidémie sur la croissance et les emplois.
 
Selon le ministre,  ce fonds proposera une batterie de mesures notamment en termes d’accompagnement des secteurs affectés par l’épidémie, tels que le tourisme, le transport aérien (Air Sénégal, AIBD), les chaines d’approvisionnement du commerce formel et informel et de l’industrie dans le sens de préserver les répercussions sociales de la crise. 
 
D’après lui, le gouvernement du Sénégal compte mobiliser des ressources conséquentes à travers son budget, les partenaires au développement, les dons d’entreprises, de fondations et de bonnes volontés.
 
«En outre, le gouvernement, en coordination avec les ministres en charge de l’Economie et des Finances de l’Union, travaillent avec les institutions sous-régionales (BCEAO, UEMOA, BOAD) pour identifier une forme de soutien aux Etats et au secteur bancaire de l’Union. Nous tiendrons incessamment une réunion du Conseil des ministres de l’UEMOA pour examiner les mesures d’accompagnement des institutions de l’Union», renseigne M. Hott.
 
«La taille du fonds dépendra des besoins identifiés sur la base des études, évaluations et enquêtes conduites par les différentes structures de l’Etat, en collaboration avec les acteurs économiques et nos partenaires. Des concertations avec les principaux acteurs de notre économie et nos partenaires seront lancées incessamment», indique-t-il.

L’autre mesure prise a trait à la création d’un comité de croissance et de veille économique COVID-19, notamment pour anticiper sur les répercussions économiques directes et indirectes de la crise du Covid-19 sur l’économie nationale.

Ce comité qui sera composé de représentants de plusieurs ministères, du secteur privé et de la BCEAO se réunira autant de fois que de besoin et soumettra des propositions au conseil des ministres.

«Ce dispositif de suivi rapproché des répercussions potentielles du COVID-19 sur l’économie nationale nous permettra de prendre les décisions idoines.  Ces recommandations seront mises à jour régulièrement et partagées avec vous (les journalistes), sous forme de points économiques», avance-gt-il.
Enfin, le ministre réaffirme que le gouvernement reste mobilisé dans la solidarité pour préserver la santé des populations et soutenir l’économie. Pour lui,  l’élan de solidarité national déjà amorcé, doit être maintenu et élargi.
 
«Ensemble, notre pays sera très fort pour venir à bout de l’épidémie et de ses effets négatifs sur notre économie», indique. Et d’ajouter : «Avant la crise, nos fondamentaux économiques étaient très solides pour nous permettre de se relever de cette crise».
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 18 mars 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé la réunion du Conseil des ministres, le mercredi 18 mars 2020, à 10 heures, au Palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 18 mars 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations. Lire le communiqué.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

Soutien aux ménages et entreprises : ces mesures américaines qui peuvent inspirer les décideurs économiques africains

(Equonet-Dakar) - La Réserve fédérale s'est engagée à utiliser sa gamme complète d'outils pour soutenir l'économie américaine en cette période difficile et ainsi promouvoir ses objectifs maximaux d'emploi et de stabilité des prix. De quoi inspirer les dirigeants africains. Lire la déclaration du (FOMC).