Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net

Covid-19 : vers des coûts économiques dévastateurs en Afrique subsaharienne


Rédigé le 25 Mars 2020 à 16:28 | 0 commentaire(s) modifié le 26 Mars 2020 - 17:25


(Equonet-Dakar) – Dans sa série fournissant une analyse régionale sur les effets du coronavirus, le blog du Fmi oriente sa réflexion sur les coûts économiques qui pourraient être dévastateurs en Afrique subsaharienne.


La présence croissante de COVID-19 en Afrique subsaharienne menace les mêmes coûts humains qu'ailleurs dans le monde. Les coûts économiques pourraient être tout aussi dévastateurs.

Mesures de balayage

De leur côté, les pays d'Afrique subsaharienne agissent de manière décisive, en prenant des mesures radicales pour stopper la progression du virus, avec des limites aux rassemblements publics, des campagnes de sécurité publique et des mesures similaires.

Mais nous savons aussi que pour les sociétés les plus vulnérables de la région, la «distanciation sociale» n'est pas réaliste. La notion de travail à domicile n'est possible que pour quelques-uns. Ainsi, les décisions difficiles de fermer les frontières (aux personnes, mais pas aux biens essentiels) sont encore plus importantes. D'autant plus si nous voulons minimiser la pression supplémentaire sur des systèmes de santé déjà fragiles.

De la crise sanitaire à la crise économique mondiale

Ce qui a commencé comme une crise sanitaire est maintenant une crise économique mondiale majeure. Nous craignons que les pays africains ne soient emportés par cela.

Il y a dix ans, la région a été épargnée de plein fouet par la crise financière mondiale. La baisse du niveau de la dette signifiait que la plupart des pays avaient la possibilité d'augmenter leurs dépenses et qu'ils étaient en mesure de mettre en œuvre des politiques anticycliques. Les pays étaient également moins intégrés aux marchés financiers mondiaux, ce qui signifiait que l'interruption du financement n'était préjudiciable qu'à une poignée de pays.

Aucune de ces conditions ne s'applique aujourd'hui. De nombreux pays d'Afrique subsaharienne ont peu de place dans leur budget pour augmenter les dépenses. Ils dépendent également davantage des marchés financiers mondiaux.

Cette fois sera différente

La pandémie aura un impact économique substantiel sur l'Afrique subsaharienne, de trois manières.

Premièrement: les mesures mêmes qui sont cruciales pour ralentir la propagation du virus auront un coût direct pour les économies locales. La perturbation de la vie quotidienne des gens signifie moins de travail rémunéré, moins de revenus, moins de dépenses et moins d'emplois. Et, avec la fermeture des frontières, les voyages et le tourisme s'assèchent rapidement, et le transport et le commerce souffrent.

Deuxièmement, les difficultés mondiales se répercuteront sur la région. Le ralentissement dans les grandes économies entraînera une baisse de la demande mondiale. Les perturbations de la production et des chaînes d'approvisionnement mondiales pèseront davantage sur le commerce. Le resserrement des conditions financières mondiales limitera l'accès au financement. Les pays devraient également voir des retards dans le démarrage des projets d'investissement ou de développement.

Troisièmement: la forte baisse des prix des matières premières frappera durement les exportateurs de pétrole, aggravant les deux premiers effets. Le prix du pétrole a chuté à des niveaux jamais vus depuis des décennies. Nous ne savons pas encore où ils vont s'installer, mais avec des prix du pétrole déjà en baisse de plus de 50% depuis le début de l'année, l'impact sera important. Nous estimons que chaque baisse de 10% des prix du pétrole réduira en moyenne la croissance des exportateurs de pétrole de 0,6% et augmentera les déficits budgétaires globaux de 0,8% du PIB.

Lire plus : https://blogs.imf.org/2020/03/25/in-it-together-protecting-the-health-of-africas-people-and-their-economies/?utm_medium=email&utm_source=govdelivery
Karen Ongley et Abebe Aemro Selassie/Blog Fmi



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 05 août 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 05 août 2020, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 22 juillet 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce mercredi 22 juillet 2020.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.