Connectez-vous S'inscrire

Des répercussions importantes des droits de douane américains et chinois attendues sur le commerce internationale


Rédigé le 6 Février 2019 à 19:37 | 0 commentaire(s) modifié le 7 Février 2019 - 16:44


(Equonet-Dakar) – Les droits de douane imposés par les États-Unis et la Chine auront inévitablement des répercussions importantes sur le commerce international.


Les droits de douane imposés par les États-Unis et la Chine auront inévitablement des répercussions importantes sur le commerce international.
Les droits de douane imposés par les États-Unis et la Chine auront inévitablement des répercussions importantes sur le commerce international.
Une nouvelle étude de la Conférence des nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) examine les répercussions des hausses actuelles des droits de douane imposées par les États-Unis et la Chine, ainsi que les effets de l’augmentation prévue le 1er mars. 
 
«En raison de la taille de leurs économies, les droits de douane imposés par les États-Unis et la Chine auront inévitablement des répercussions importantes sur le commerce international», a déclaré Pamela Coke-Hamilton, responsable de la division du commerce international de la CNUCED, en lançant le rapport Statistiques clés et tendances du commerce. Politique 2018  .
 
L'étude souligne que les droits de douane bilatéraux ne contribueraient guère à protéger les entreprises nationales sur leurs marchés respectifs. 
 
L’étude estime que sur les 250 milliards de dollars d’exportations chinoises soumises aux tarifs américains, environ 82 pour cent seront capturés par des entreprises d’autres pays, environ 12 pour cent par les entreprises chinoises et seulement 6 pour cent par des entreprises américaines. 
 
De même, sur les quelque 110 milliards de dollars d’exportations américaines assujetties aux droits de douane de la Chine, environ 85 pour cent seront capturés par des entreprises d’autres pays, les entreprises américaines conservant moins de 10 pour cent, tandis que les entreprises chinoises ne captureront qu’environ 5 pour cent. Les résultats sont cohérents dans différents secteurs, des machines aux produits du bois, en passant par les meubles, les équipements de communication, les produits chimiques et les instruments de précision.
 
«La raison en est simple : les droits de douane bilatéraux modifient la compétitivité mondiale au profit des entreprises opérant dans des pays qui ne sont pas directement concernés. Cela se reflétera dans les modèles d'importation et d'exportation à travers le monde», expliquent les auteurs de l’étude. 
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 24 avril 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République son Excellence Monsieur Macky SALL a présidé ce mercredi 24 avril 2019 à 10heures, le conseil des ministres.


Nominations

Les nominations du président de la République prise au conseil des ministres du 24 avril 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

AFRIQUE : 12 milliards FCFA de l’AECF pour financer les entreprises promouvant les systèmes solaires domestiques

(Equonet-Dakar) - L'African entreprise challenge fund (AECF), en partenariat avec le gouvernement du Royaume-Uni, a lancé le concours « Household Solar Round 2», doté de 16 millions de livres sterling (plus de 12 milliards FCFA), annonce un communiqué.


Actu d'Europe

Les gouvernements invités à repenser leur approche du travail et des emplois pour éviter les tensions socio-économiques

(Equonet-Dakar) - Il ressort d'un nouveau rapport de l'OCDE que les gouvernements doivent repenser leur approche du travail et des emplois afin de réduire les tensions sociales et économiques.