Connectez-vous S'inscrire

ELECTION PRESIDENTIELLE 2019 AU SENEGAL : les dates clés à retenir sur le contrôle des listes de parrainage et des délais d’exécution


Rédigé le 26 Décembre 2018 à 22:00 | 0 commentaire(s) modifié le 27 Décembre 2018 - 19:47


(Equonet-Dakar) – Bernard Casimir Demba Cissé, directeur de la formation et de la communication à la Direction générale des élections, a mis en lumière les dates clés qui concernent le contrôle des listes de parrainage après le dépôt des dossiers de candidature auprès du conseil constitutionnel.


Invité par le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) à faire un exposé sur les innovations introduites au Code électoral et vote hors bureau originel des professionnels des médias au cours de la journée d’information et de sensibilisation des rédacteurs en chef sur la couverture médiatique de l’élection présidentielle de 2019 tenu ce mercredi, à Dakar, Bernard Casimir Demba Cissé a tenu d’abord à faire le point sur la situation actuelle du parrainage.

Ainsi concernant le contrôle des listes de parrainage, il dira que le Conseil constitutionnel dispose de 43 jours avant le scrutin du 24 février 2019 pour notifier aux mandataires concernés des dossiers qui sont déclarés invalides à cause des doublons.

Pour ce qui est des délais d’exécution, les mandataires ont 48 heures pour régulariser les parrains invalidés si minimum de 0,8 pour cent n’était plus atteint à cause des invalidations. Ensuite, vient la publication de la liste des candidats au plus tard qui intervient 35 jours avant le scrutin.

Après, un délai de 48 heures est ouvert à tout candidat pour exercer son droit de réclamation contre la liste de candidats. Il sera suivi de 35 jours avant le scrutin pour arrêter et publier cette liste, conformément à l’article 30 de la Constitution.

En outre, Casimir Cissé a tenu à préciser que le parrainage n’entraine pas pour l’électeur une obligation de voter pour un candidat. «Il s’agit d’un avis favorable exprimé pour la participation d’un candidat ou d’une liste de candidats à une élection», a-t-il expliqué.

Dans ce cadre, il a rappelé les 4 raisons qui ont guidé le choix du parrainage citoyen, à savoir la décision de rationaliser les candidatures, de mettre fin à la discrimination entre les candidats, d’éviter un désordre institutionnel et de s’inscrire dans l’ère du temps.
 
 
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 31 juillet 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL a présidé ce mercredi 31 Juillet 2019, le Conseil des ministres. Les questions relatives à la sécurité, les eaux pluviales, la Tabaski et l'exportation des produis agricoles, en particulier l'arachide ont été abordées.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 24 juillet 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles le Président de la République a pris les décisions de nomination suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

En Afrique australe, les 13 milliards de dollars investis par la Banque africaine de développement donnent de solides résultats

(Equonet-Dakar) - Le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, a déclaré, à l’ouverture du 39ème sommet ordinaire de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), que les 13 milliards de dollars américains investis par la Banque en Afrique australe depuis 2012 produisaient de solides résultats, rapporte un communiqué de presse transmis à Equonet.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.