Connectez-vous S'inscrire
Sénégal : afrique info, actualité économique et financière - equonet.net Afrique

La réponse du Sénégal au covid-19 mise en évidence dans un rapport publié par Resolve to Save Lives


Rédigé le 28 Avril 2021 à 12:44 | 0 commentaire(s) modifié le 29 Avril 2021 - 12:04

Massamba Ndakhté Gaye
Ndakhté M. GAYE est un rédacteur de contenu web et spécialiste des relations médias avec plusieurs... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet-Dakar) - Un nouveau rapport souligne comment le leadership africain a aidé à vaincre la propagation de maladies infectieuses avant qu'elles ne deviennent des épidémies.


La réponse du Sénégal au covid-19 est mise en évidence dans un nouveau rapport montrant comment les pays ont réussi à vaincre la propagation des maladies infectieuses avant qu'elles ne deviennent des épidémies.
 
«Bien qu'il ne dispose que de sept médecins pour 100 000 habitants, le Sénégal a réussi à circonscrire rapidement l'épidémie de covid-19 grâce à l'expérience du Centre d'opérations sanitaires d'urgence, qui organise régulièrement des simulations de stratégies face aux épidémies, et aux capacités de détections précoces et de dépistages rapides du pays», indique le document. Il souligne que la réponse du Sénégal a privilégié la collaboration à la concurrence et constitue un exemple de leadership fort en matière de santé publique pour le monde entier.
 
Le rapport présente également d'autres exemples de leadership africain. «La force du système de surveillance communautaire de la Croix-Rouge au Kenya, ainsi que son implication dans l'engagement communautaire, ont été inestimables pour renforcer le soutien et la confiance dans les systèmes de prévention d’urgences», a déclaré le Dr Asha Mohammed, secrétaire général de la Croix-Rouge du Kenya. «Notre étude de cas dans le rapport "Épidémies n’ayant pas eu lieu" démontre que grâce à une surveillance et une sensibilisation aux risques efficaces, une épidémie d'anthrax a été contenue au Kenya.»
 
Les études de cas décrites dans le nouveau rapport montrent que des pertes économiques dévastatrices et en vies humaines peuvent être évitées grâce à des investissements modestes, à des systèmes de santé améliorés et à une meilleure coordination et sensibilisation de la part de dirigeants déterminés qui mettent en place des structures permettant de détecter, arrêter et prévenir les épidémies de maladies infectieuses avant qu'elles ne se propagent. Et bien que l'histoire de l'endiguement du COVID-19 au niveau mondial ait été largement marquée par l'échec, de nombreux pays, sous la direction du CDC Afrique, ont mis en place des stratégies efficaces susceptibles de renforcer les leçons tirées des épidémies précédentes et y donnent suite. Les études de cas illustrent différents aspects des programmes de santé publique efficaces, notamment :
  1. Établir la confiance au sein de la communauté : comment le Kenya a contrôlé une épidémie mortelle d'anthrax
  2. Une stratégie fondée sur le risque : Comment des mesures de protection ont permis de stopper la fièvre jaune au Brésil
  3. Une surveillance efficace : Comment l'Ouganda a détecté les cas d'Ebola à la frontière
  4. Des équipes d'intervention rapide prêtes à intervenir : L'approche du Nigeria pour contenir la variole du singe.
  5. La bonne gouvernance est importante : Comment le Sénégal a sauvé des vies grâce à l'action du gouvernement et au dépistage précoce
  6. Action préventive : Comment une action précoce et stratégique en Mongolie a évité le cauchemar du COVID-19.
  7. Coopération COVID-19 : La réponse cohésive de l'Afrique à la pandémie à l'échelle du continent
  8. L'investissement dans la santé publique sauve des vies : La réponse du Vietnam à la COVID-19 en est la preuve.
 «Notre étude de cas dans le rapport " Épidémies n’ayant pas eu lieu" illustre comment une évaluation des risques, une planification et une communication solides peuvent contribuer à prévenir les épidémies », a déclaré le Dr Chikwe Ihekweazu, directeur général du Centre de contrôle des maladies du Nigeria.
Ces succès démontrent ce qui fonctionne : des systèmes de prévention solides et des actions décisives soutenues par une bonne gouvernance. Lorsque les pays peuvent se préparer et réagir de manière appropriée, même si ce n'est pas de manière parfaite, leurs communautés, leurs voisins et, en fin de compte, le monde entier en sort plus indemne.
 
« C'est le moment ou jamais d'investir dans la santé publique, de prévenir la prochaine pandémie et de veiller à ce que le monde ne soit plus jamais aussi mal préparé que lors de l'épidémie de COVID-19 », a déclaré le Dr Tom Frieden, ancien directeur du CDC et actuel Président et Directeur Général de Resolve To Save Lives.
 
La pandémie de COVID-19 a renforcé la nécessité de travailler ensemble aux niveaux mondial, régional, national et local pour élaborer une stratégie plus résistante aux futures urgences sanitaires. Elle a révélé des lacunes et des faiblesses dans les pays à revenu élevé, moyen et faible. Parmi les principaux enseignements tirés des stratégies de réponse aux urgences de santé publique, nous pouvons citer cas les suivants :
  • Améliorer la gouvernance à l’effet d’accorder la priorité aux urgences en matière de santé publique et de combler les lacunes en termes d'équité.
  • Investir dans la stratégie de réponse et d'assistance technique 
  • Tirer des enseignements des stratégies efficaces mises en œuvre pour d'autres maladies, dans d'autres domaines et les adapter.
  • Privilégier les systèmes d'alerte précoce et de réaction en adoptant l'objectif du "7-1-7", c'est-à-dire, être à même, dans les sept jours suivant l'apparition d'une nouvelle épidémie présumée, de commencer à enquêter sur la maladie dans un délai d'un jour, de la signaler et de commencer à y réagir en mettant en place une stratégie efficace dans les sept jours.
 
« Tous les pays peuvent et doivent améliorer leurs systèmes de prévention ainsi que l’efficacité de leur stratégie », a déclaré le Dr Emmanuel Agogo, représentant national du Nigéria auprès de Resolve to Save Lives. « Les actions mises en évidence dans le rapport sauvent des vies et peuvent modifier fondamentalement la trajectoire des épidémies et pandémies futures. »
 
Les études de cas ont été élaborées avec le soutien des ministères de la santé et organisations mondiales de la santé, notamment la Croix-Rouge au Kenya, la Fédération Internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, l’Institut des Maladies Infectieuses, le Centre de Contrôle des Maladies du Nigeria, le Ministère de la Santé de l'État d'Akwa Ibom, l'Organisation Panaméricaine de la Santé ainsi que les Centres Africains de Contrôle et de Prévention des maladies.
 
« Epidemics that Didn’t Happen » (Epidémies n'ayant pas eu lieu) est un rapport réalisé par Resolve to Save Lives afin de mettre en évidence la manière dont l'investissement dans les systèmes de prévention et de réponse sanitaires, tels que les programmes de vaccination communautaires et de vaccination en général, et la priorité qui leur est accordée, peuvent sauver des millions de vies et permettre d’économiser des milliers de milliards de dollars. Le présent rapport, qui met en lumière des exemples de réussite sur le continent africain, est un appel à l’attention des dirigeants du monde, au moment où ceux-ci doivent faire face à la dévastation continue du virus du COVID-19 tout en cherchant à tirer des leçons en cas d’éventuelle pandémie future. Le monde peut s'inspirer de l'expérience des gouvernements africains face aux maladies infectieuses telles que le COVID-19, l'Ebola et la variole du singe.
 



Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise







Facebook


Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 28 avril 2021, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce 28 avril 2021.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.