Connectez-vous S'inscrire

La soutenabilité de la dette : un gros risque pour l’Afrique porteuse d’espoir mondial


Rédigé le 2 Décembre 2019 à 21:30 | 0 commentaire(s) modifié le 4 Décembre 2019 - 11:45

Massamba Ndakhté Gaye
Je m'appelle Ndakhté Massamba GAYE. Je suis journaliste sénégalais et directeur de publication du... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet-Dakat) – Le Cercle des économistes fonde beaucoup d’espoir sur les perspectives de croissance de l’Afrique car elles sont encourageantes et pourraient tirer l’économie mondiale dans les années à venir. Leur seule crainte, c’est la soutenabilité de la dette qui représente un risque non négligeable pour le continent. a


La soutenabilité de la dette de l’Afrique préoccupe beaucoup le Cercle des économistes. Au point d’amener ses dirigeants à s’associer avec l’Etat du Sénégal, le Fonds monétaire international (FMI), l’Organisation des nations-unies (ONU) pour organiser une journée de débats sur le thème ‘’Afrique : développement durable, dette soutenable’’, ce lundi 02 décembre 2019, à Dakar.
 
Construite autour de six tables rondes thématiques, cette conférence de haut niveau devrait permettre de couvrir un large spectre de réflexions et d’actions collectives à envisager pour répondre aux problématiques de soutenabilité de la dette africaine vis-à-vis du développement du continent. Il était attendu des participants de procéder à l’analyse de la situation la plus fine possible, afin de prendre la mesure des problématiques en jeu et identifier les réponses les plus cohérentes.
 
Signe de l’importance de ces thématiques, dix chefs d’Etat africains, des hauts représentants des plus hautes institutions internationales (FMI, Nations-Unies, Banque mondiale) et des ministres du monde entier ont discuté de ces enjeux avec des économistes, des membres éminents de l    a sphère privée et des représentants de la société civile.
 
L’objectif essentiel était de comprendre comment accompagner le développement des pays africains sans aggraver le poids de l’endettement, au moment où les besoins en infrastructures et en formation sont très loin d’être satisfaits.
 
Si le Cercle des économistes se mobilise avec ses partenaires autour de cette question de la dette africaine, c’est parce qu’il croit fortement au potentiel économique immense de l’Afrique. «Le Cercle des économistes a déjà eu l’occasion d’affirmer que,, l’avenir de l’économie mondiale se trouve en Afrique. Nous affirmons que face au ralentissement global de l’économie et aux dérèglements macroéconomiques, politiques et financiers qui suivront, la solution la plus crédible consisterait à s’appuyer sur la voie de sortie qui passe par le continent africain dot le potentiel économique est en effet colossal, avec notamment 60 pour cent de terres arables non cultivées, des ressources minières largement disponibles et une démographie qui devrait passer de 1,3 milliards d’habitants en 2019 à 2,,5 milliards en 2050», a déclaré son président, Jean-Hervé Lorenzi.    
 
Lui et ses collègues économistes croient fermement à l’Afrique, future locomotive de la croissance mondiale. La conférence de Dakar sur la dette soutenable est pour le Pr Lorenzi une illustration parfaite.



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 15 janvier 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky SALL, a présidé le Conseil des ministres, le mercredi 15 janvier 2020, au palais de la République.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 15 janvier 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 15 janvier 2020 :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Burkina Faso : le solde de la balance des paiements ressort excédentaire de 116.286 millions au titre de l’année 2018

(Equonet-Dakar) - Le solde de la balance des paiements du Burkina Faso est ressorti excédentaire de 116.286 millions au titre de l'année 2018, après 246.976 millions un an plus tôt, indique le rapport annuel de la Balance des paiements et position extérieure globale du pays publié aujourd’hui. .


Actu d'Europe

Le Japon en tête des 30 premiers pays en termes de dette nationale par citoyen

(Equonet-Dakar) - Le Japon, avec une population de 126 847 639 habitants, a désormais la dette nationale la plus élevée par citoyen. Les données recueillies et calculées par LearnBonds.com montrent que chaque ressortissant japonais doit 89 525,51 $ de la dette nationale de 11,4 billions de dollars.