Connectez-vous S'inscrire
Sénégal : afrique info, actualité économique et financière - equonet.net Afrique

Le Sénégal lancera son prochain cycle de licences dans le secteur du pétrole et du gaz à Africa Oil & Power 2019


Rédigé le 26 Juillet 2019 à 18:23 | 0 commentaire(s) modifié le 29 Juillet 2019 - 13:41

Massamba Ndakhté Gaye
Ndakhté M. GAYE est un rédacteur de contenu web et spécialiste des relations médias avec plusieurs... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet-Dakar) - Le Sénégal lancera son prochain cycle de licences dans le secteur du pétrole et du gaz lors de la conférence et de l’exposition Africa Oil & Power 2019, qui se tiendra du 9 au 11 octobre au Cap, a appris Equonet des organisateurs. Cette annonce fait suite à la signature aujourd'hui de la coopération entre Africa Oil & Power, Cos-Petrogaz et la compagnie pétrolière nationale Petrosen, dans le but de promouvoir la prochaine phase d'investissement du pays.


Macky Sall a rencontré la semaine dernière, Guillaume Doane, PDG de Africa Oil & Power, pour discuter des plans ambitieux du Sénégal visant à mettre en réseau de grands projets pétroliers et gaziers et à attirer de nouveaux opérateurs sur le marché. D’ailleurs, il recevra le prestigieux prix Africa Oil Man of the Year lors de la conférence du 9 octobre.

«Grâce au formidable leadership du président Macky Sall, le Sénégal est désormais reconnu comme un marché de l'énergie bien établi et une destination pour les investissements. Grâce à ce nouvel effort d’investissement, nous espérons travailler avec Africa Oil & Power pour positionner le Sénégal dans une nouvelle ère de projets et de prospérité», a déclaré Ousmane N'Diaye, secrétaire permanent de COS-Petrogaz.

Le Sénégal a fait œuvre de pionnier dans ses efforts pour mettre l'énergie au service de la croissance et du développement économiques et a reconnu le potentiel et les premiers résultats présentés par l'initiative Plan Sénégal Emergent (PSE), dirigée par le président Sall.

Le Sénégal se prépare à devenir un pays à revenu intermédiaire d'ici 2035, en grande partie grâce à sa concentration sur les secteurs du pétrole, du gaz et de l'électricité suite à la découverte de vastes réserves d'hydrocarbures. Le gouvernement entend y parvenir grâce à l'initiative PSE lancée en 2014.

«De découvertes en découvertes, le Sénégal s'est distingué comme l'une des principales frontières de l'exploration en Afrique. Un autre cycle de licences suscitera certainement l'intérêt de nombreux opérateurs», a déclaré Guillaume Doane. «Grâce au leadership du président Macky Sall, le Sénégal est un excellent exemple d'un pays qui fait fonctionner l'énergie - il crée un environnement propice au succès des entreprises, attire d'importants investissements internationaux tout en fournissant une capacité de production d'énergie, d'industrie et de développement en aval locaux.»

Avec la vision de créer «un Sénégal émergent en 2035, avec une société cohésive soumise à l'état de droit», le PSE considère le secteur de l'électricité comme un catalyseur de la croissance. Le Sénégal a aujourd'hui une capacité de production d'électricité de 25 pour cent, ce qui constitue un bond en avant par rapport aux pannes de courant à laquelle ce pays de l'Afrique de l'Ouest était prédisposée avant la mise en œuvre du PSE. En outre, le Sénégal affiche désormais un taux d'électricité de 64 pour cent, largement devant le reste de l'Afrique de l'Ouest et se rapprochant ainsi beaucoup plus que prévu de son objectif d'accès universel à l'électricité d'ici 2025 - qui comprendra également la mise en œuvre de 15 pour cent des énergies renouvelables.

Le Sénégal est un point névralgique pour l’exploration et le développement pétroliers et gaziers. Avec 8 importantes découvertes de pétrole et de gaz depuis 2014, il est en passe de devenir un producteur de pétrole et de gaz à grande échelle. 

Le pays a capitalisé sur cet intérêt en amenant rapidement la décision d'investissement finale de la première phase du projet gazier Grand Tortue Ahmeyim en décembre 2018, le champ pétrolier SNE de Cairn Energy devant franchir le même cap en septembre de cette année.

«Avec plusieurs découvertes pétrolières et gazières de classe mondiale, le Sénégal s'est bâti une excellente réputation au niveau mondial dans le secteur de l'énergie. Grâce à un nouveau cycle de licences et à des investissements, nous sommes impatients de capitaliser sur les solides antécédents du Sénégal pour attirer de nouveaux opérateurs et explorer de nouveaux sites d’exploration», a déclaré Mamadou Faye, directeur général de Petrosen.

Les efforts d'exploration se développent également dans les zones extracôtières du pays, avec des explorateurs tels qu'Oranto Petroleum lançant des campagnes d'exploration sur le bloc peu profond de St. Louis, s'appuyant sur la présence existante dans le pays depuis son entrée dans le bloc peu profond de Cayar en 2008.

Le Sénégal a également assisté à une augmentation des découvertes de classe mondiale, notamment la découverte du pétrole FAN de Woodside et les gisements exploités par BP de Marsouin, Teranga et Yaaker, qui contiendraient jusqu'à 50 000 milliards de pieds cubes de gaz.

Dans le cadre de ces projets et d’autres projets clés, le pays s’est engagé à utiliser ses recettes pétrolières pour créer un environnement propice à la croissance et au développement de son contenu local dans son secteur des hydrocarbures. Ce faisant, elle a mis en place un cadre réglementaire et institutionnel solide et lancé l'Institut national du pétrole et du gaz (INPG), la toute première école du Sénégal dédiée au pétrole et au gaz.

Le Sénégal est en passe de devenir un acteur clé de l'industrie du pétrole et du gaz naturel, garantissant des revenus à l'État et des emplois à ses citoyens à long terme.
 



Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise






Facebook


Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 28 avril 2021, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce 28 avril 2021.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.