Connectez-vous S'inscrire
Sénégal : actualité économique et financière - equonet.net Afrique

Les États-Unis cherchent à accroître ses exportations agricoles vers le Kenya et l'Afrique de l'Est


Rédigé le 24 Juin 2019 à 20:23 | 0 commentaire(s) modifié le 25 Juin 2019 - 13:05


(Equonet-Dakar) - Les États-Unis cherchent à renforcer leurs relations commerciales avec le Kenya et à augmenter leurs exportations de produits agricoles vers ce pays a appris Equonet du service à l’étranger du département américain de l’agriculture (USDA).


Le Kenya jouit actuellement d’une classe moyenne en pleine croissance, d’une modernisation rapide et d’un gouvernement progressiste, ce qui en fait un moment opportun pour explorer l’intensification des échanges commerciaux entre les États-Unis et le Kenya.  

Le Kenya est un pays émergent à revenu intermédiaire et l'une des économies les plus performantes de l'Afrique subsaharienne. Il sert de centre commercial pour l'Afrique de l'Est, avec des ports côtiers qui permettent aux importations d'être reçues et transportées vers des pays voisins enclavés. Le Kenya dépend énormément des produits alimentaires et agricoles importés, que les États-Unis produisent en grande partie de manière concurrentielle. 

En 2018, le Kenya a importé 2,5 milliards de dollars de produits agricoles du monde. Alors que les importations mondiales de produits alimentaires et agricoles du pays ont connu une tendance à la hausse, ses importations en provenance des États-Unis sont restées stables, entraînant une réduction de la part de marché des États-Unis alors que d'autres pays augmentent leurs exportations vers le Kenya. L'Indonésie est actuellement le premier exportateur de produits agricoles au Kenya. 

Tendances démographiques et économiques

Le Kenya compte plus de 47 millions d'habitants, avec un taux de croissance démographique estimé à 2,5% en 2017, soit plus de deux fois la moyenne mondiale. La croissance démographique du pays a exercé une pression importante sur ses ressources naturelles et ses terres arables et a mis l'accent sur le marché du travail et le secteur des services sociaux. 

Les dernières décennies ont également été marquées par des taux de natalité élevés et des taux de mortalité en baisse, ce qui a laissé le pays avec une population très jeune. Plus de 40% de la population a moins de 15 ans et 20% entre 15 et 24 ans. Le Kenya a toujours été une économie rurale avec un peu plus du quart de la population vivant dans les zones urbaines. Cependant, avec un taux annuel d’urbanisation de 4,2%,  

La Banque mondiale classe le Kenya parmi les économies à revenu intermédiaire de la tranche inférieure, avec un revenu annuel par habitant d’environ 1 700 dollars. L'économie du Kenya repose fortement sur l'agriculture, employant environ 75% de la main-d'œuvre au moins à temps partiel et générant environ 25% du produit intérieur brut (PIB) du pays. La construction, l’information, la communication et les services sont d’autres secteurs importants de l’économie. 

Le Kenya se remet encore des effets des politiques budgétaires restrictives antérieures et des années de sécheresse qui se sont succédé. L’insuffisance des infrastructures, les problèmes de gouvernance et la corruption continuent d’entraver le développement, mais la réduction de la corruption au Kenya est une priorité absolue pour l’Agency for International Development des États-Unis. 

L’administration actuelle finance un plan d’action économique et social axé sur l’amélioration de la fabrication, sécurité alimentaire et nutrition, logement abordable et couverture maladie universelle. Les grands projets d’investissement en cours dans les domaines du transport ferroviaire, de l’énergie et de la connectivité à large bande sont également des moteurs économiques essentiels. L’année dernière, le PIB réel a connu une croissance modeste mais positive qui a soutenu la classe moyenne en expansion.    
Equonet



Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise






Facebook


Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 28 avril 2021, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce 28 avril 2021.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.