Connectez-vous S'inscrire
Sénégal : actualité économique et financière - equonet.net Afrique

Les commentaires de la Chambre africaine de l’énergie sur le contrat actuel passé entre le Sénégal et les détenteurs de licences


Rédigé le 29 Juillet 2019 à 23:15 | 0 commentaire(s) modifié le 30 Juillet 2019 - 09:59


(Equonet-Dakar) - Examinant le contrat actuel passé entre le gouvernement du Sénégal et les détenteurs de licences, que l’histoire juge si préjudiciable pour les coffres sénégalais, la Chambre africaine de l’énergie donne son commentaire.


«Premièrement, lorsque le contrat de concession initial a été passé pour ces deux licences, le Sénégal n’avait aucune découverte commerciale de pétrole et de gaz, en particulier dans la région de l’offshore profond à coûts élevés. Cela représente un risque supplémentaire considérable pour les investisseurs et est généralement associé à des conditions contractuelles plus favorables que d'autres régions pétrolières éprouvées. Rien de nouveau là-bas. Dans ce contexte, les contrats portant sur l’exploration et la production de Cayar offshore Profond et de Saint-Louis Offshore profond prévoient qu’une fois que le premier pétrole ou le premier gaz est atteint, la société exploitante peut récupérer jusqu’à 75% de ses coûts d’exploitation importants à partir des bénéfices de production. Une fois que les coûts ont été payés, la production est divisée entre l’État et les titulaires de licence sur une échelle en fonction de la quantité de pétrole ou de gaz produite. Dans cette échelle, l'Etat sénégalais reçoit entre 35% et 58% de la production. De plus, nous devons prendre en compte la participation de 10% de Petrosen, qui peut être étendue, dans les conditions contractuelles, à 20% en cas de découverte. Ainsi, avec une part de 20%, Petrosen pourrait recevoir entre 8,4% minimum (20% de 42%) et 13% (20% de 65%) de la production. Une fois divisée, la production détenue par les sociétés productrices est taxée à titre de profit par l’État au taux de 25%. En résumé, l'Etat sénégalais recevra entre 61% et 74,8% de la production totale issue de ces licences. Ce que la BBC a qualifié de «contrat le plus généreux de l’industrie», bien qu’il n’ait jamais dit qui le décrivait de cette manière, semble bien standard dans la région. 

«Dans ce contexte, il est difficile de comprendre pourquoi cette histoire serait rédigée en termes aussi sensationnalistes et impliquerait des entreprises bien connues pour leur adhésion aux procédures anti-corruption et de diligence raisonnable. Il est également étrange que les journalistes choisissent d’attaquer de manière aussi flagrante des dirigeants politiques qui n’étaient même pas au pouvoir lorsque l’accord a été conclu et qui sont responsables de réformes novatrices qui procurent déjà des avantages à l’économie sénégalaise. 

«Le Sénégal est sur le point de devenir de facto un producteur de pétrole et de gaz d’ici 2022. Ce faisant, des milliards de dollars seront injectés dans l’économie sénégalaise, ce qui soutiendra la création d’emplois et le développement économique dans un pays qui reste encore largement tributaire d’un pays non industrialisé, du secteur agricole. Les efforts du Sénégal pour développer son industrie pétrolière et son économie devraient être soutenus et loués par des observateurs internationaux bien informés et non par des rapports inexacts», conclut-elle.
 
Equonet



Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise






Facebook


Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 07 octobre 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 07 octobre 2020, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 22 juillet 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce mercredi 22 juillet 2020.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.