Connectez-vous S'inscrire

Les conclusions du rapport de l’indice mondial d’ouverture économique


Rédigé le 17 Mai 2019 à 11:23 | 0 commentaire(s) modifié le 17 Mai 2019 - 18:00


(Equonet-Dakar) - Cette année, il y a 4 conclusions principales du rapport de l’indice mondial d’ouverture économique publié aujourd’hui par l’Institut Legatum. Elles portent sur haut niveau de l’ouverture économique, la productivité, la croissance économique et a gouvernance.


L'ouverture économique est à son plus haut niveau

À l'échelle mondiale, l'ouverture économique est à son plus haut niveau jamais enregistré, avec une amélioration de 8 pour cent au cours des 10 dernières années, selon le rapport de l’indice mondiale d’ouverture économique publié aujourd’hui par l’Institut Legatum. 

Selon le document, 130 pays, représentant 90 pour cent de la population mondiale, ont augmenté depuis 2009. En outre, l'écart entre le score le plus bas et le score le plus élevé s'est réduit, bien que lentement. Au cours des 10 dernières années, le cinquième des pays les moins performants a réduit de 5 pour cent son retard sur le cinquième des pays les plus riches.

Les pays plus ouverts sur le plan économique sont plus productifs

L’analyse des auteurs du rapport indique un lien clair entre le degré d'ouverture de l'économie d'un pays et sa capacité de production. Ce lien est étayé par une longue littérature universitaire et se retrouve dans les histoires économiques des pays qui ont atteint un haut niveau de bien-être économique. 

L'ouverture économique, et donc la croissance économique, peut être améliorée par des choix politiques

«L'ouverture économique est dictée par les choix politiques. Certains éléments d’ouverture économique, tels que les transports et les ressources, nécessitent une longue période de développement et des investissements importants, tandis que la plupart des autres éléments, tels que la contestabilité des marchés ou la protection des investisseurs, dépendent de réformes pouvant être mises en œuvre sur une période plus courte. Tous reflètent des choix politiques directs. L'indice montre que les pays du monde entier ont fait des choix politiques différents, ce qui a entraîné différents degrés d'ouverture économique et de capacité de production», souligne-t-il.

La qualité de la gouvernance stagne, agissant comme un frein  à l'ouverture économique

«L'ouverture économique dépend de la qualité de la gouvernance. Un État stable et digne de confiance est l’une des composantes centrales et sous-jacentes des échanges économiques. Cependant, la gouvernance a connu le moins de changements au niveau mondial et trois régions sur sept ont connu un déclin. En Amérique latine et dans les Caraïbes et dans la région MENA, les contraintes liées à l’exécutif, l’état de droit et la responsabilité politique se sont détériorées», note le rapport.

En Afrique subsaharienne, l’intégrité et l’efficacité des gouvernements ont diminué. Les pays dont le score a chuté ont souvent chuté à cause de la violence et des échecs de la gouvernance. Bien que, comparés aux améliorations globales au niveau mondial, les baisses enregistrées dans certains pays aient été modestes, elles sont néanmoins importantes. Le Yémen, le Venezuela, la Mauritanie et la Hongrie sont des pays marqués par la chute de l’autoritarisme ou de la violence. Le Yémen, par exemple, a été le théâtre de conflits importants, tandis que le gouvernement hongrois est devenu de plus en plus autoritaire. Et si cela concerne principalement le pilier Gouvernance, il existe des effets d'entraînement sur les autres piliers.

L'avenir de l'ouverture économique et de la prospérité

«L’ouverture économique mondiale est à son plus haut niveau, ce qui est une bonne nouvelle pour les acteurs des économies du monde entier. Pourtant, trop d'habitants du monde ne bénéficient pas des avantages de cette ouverture. Notre travail plus général sur la mesure de la prospérité montre qu'il reste beaucoup à faire pour permettre à tous les pays de réaliser leur potentiel, non seulement en termes de systèmes économiques, mais également en mettant en place des institutions solides et en investissant dans le bien-être social. Compte tenu des contextes politiques, culturels et géographiques différents dans lesquels se trouvent les pays, les solutions pour réaliser ce potentiel ne pourraient être que plus vastes», indique le rapport.

Et les auteurs du rapport d’espérer que leur indice pourra aider tous les dirigeants et les décideurs à identifier les voies de la prospérité pour tous.

Ce rapport marque la publication inaugurale de l'Institut Legatum  indice mondial d’ouverture économique. Il mesure dans quelle mesure les systèmes économiques de 157 pays du monde favorisent le commerce, la concurrence et la productivité, en mesurant quatre piliers décrivant les choix politiques des pays:
Il examine quatre caractéristiques des économies ouvertes et évalue dans quelle mesure elles ont:
  • Accès au marché et infrastructure, de sorte que les produits et services puissent être facilement produits et livrés aux clients;
  • Environnement d'investissement, de sorte que les sources de financement nationales et étrangères sont largement disponibles;
  • Conditions d'entreprise garantissant que les marchés sont contestables et ne sont soumis à aucune réglementation contraignante;
  • Une gouvernance qui repose sur la primauté du droit, ainsi que sur l'intégrité et l'efficacité du gouvernement.
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 17 juillet 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République, son Excellence Monsieur Macky SALL, a présidé ce mercredi 17 juillet 2019, le Conseil des ministres. Outre l'hommage rendu à Ousmane Tanor Dieng, le président de la République a mis l'accent sur l'économie sociale et solidaire, l'environnement, l'agriculture et l'industrie.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 17 juillet 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République,, Macky Sall, a pris les décisions suivantes
au cours du conseil des ministres du mercredi 17 juillet 2019 :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

La Pme toulousaine Bonici signe une master-franchise avec le togolais Sodigaz

(Equonet-Dakar) - Avec 3 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018 et une croissance de près de 300 pour cent en trois ans, l’entreprise toulousaine Bonici poursuit sa stratégie d’expansion à la conquête de nouveaux territoires, annonce-t-elle dans un communiqué de presse transmis à Equonet.


Actu d'Europe

Les marchés mondiaux de location de voitures devraient atteindre 48.000 milliards FCFA en 2023

(Equonet-Dakar) - Le marché mondial de la location de voitures devrait passer de 62,0 milliards de dollars en 2018 à 82,8 milliards de dollars (environ 48.000 milliards FCFA) en 2023, avec un taux de croissance annuel composé (CAGR) de 5,9% pour la période 2018-2023, selon un rapport de Bcc Research, un cabinet d’étude et d’analyse de marché.