Connectez-vous S'inscrire

Les membres du NGFS appellent à une action collective en faveur du climat


Rédigé le 17 Avril 2019 à 20:36 | 0 commentaire(s) modifié le 18 Avril 2019 - 16:33


(Equonet-Dakar) - NGFS appelle les banques centrales, les autorités de contrôle et toutes les parties prenantes à prendre des mesures pour rendre le système financier plus écologique, annonce un communiqué transmis à Equonet.


Les membres du NGFS appellent à une action collective en faveur du climat
Les membres du NGFS appellent à une action collective en faveur du climat
Le réseau pour l'écologisation du système financier reconnaît collectivement que les risques liés au climat sont une source de risque financier. Certains membres ont étendu cette analyse à des risques environnementaux plus généraux, en concluant que ceux-ci sont également une source de risque financier. Les membres du NGFS appellent donc à une action collective et ont émis des recommandations qui ont été publiées aujourd'hui dans son premier rapport complet .
 
Frank Elderson, président du NGFS: «Les risques financiers auxquels nous sommes confrontés face au changement climatique sont difficiles à analyser, sans précédent et pourtant très urgents. En publiant ces recommandations, les membres du NGFS démontrent un leadership collectif qui se traduira par des actions visant à promouvoir un système financier plus écologique dans les pays et les continents. Tant que les températures et le niveau de la mer continueront de monter, entraînant avec eux les risques financiers liés au climat, les banques centrales, les autorités de surveillance et les institutions financières continueront de placer la barre plus haut pour faire face à ces risques et écologiser le système financier. 

Il estime qu'il reste encore beaucoup de travail d'analyse à effectuer pour doter les banques centrales et les autorités de surveillance d'outils et de méthodologies appropriés pour identifier, quantifier et atténuer les risques climatiques dans le système financier. Par conséquent, au cours de la prochaine année, le GNFS a décidé de préparer un certain nombre de documents techniques sur (i) la gestion des risques liés au climat et à l'environnement à l'intention des autorités de surveillance et des établissements financiers, l'intégration de critères de durabilité dans la gestion de portefeuille des banques centrales. Pour discuter du rapport et des prochaines étapes, les membres de NGFS se sont réunis le mardi 16 avril à la Banque de France à Paris pour une réunion plénière de NGFS et aujourd'hui pour une conférence de haut niveau.
 
Trois nouvelles institutions ont rejoint la NGFS: la Banque nationale suisse et l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA), tandis que la Banque européenne d'investissement en était membre. Cela fera passer le nombre total de membres du NGFS de 34 membres et 5 observateurs à 36 membres et 6 observateurs. La NGFS se développe à un rythme rapide: huit membres y ont adhéré depuis décembre 2018: Banca d'Italia, Banque du Canada, Banque de Grèce, Banque de Thaïlande, Banque centrale de Hongrie, Banque centrale d'Irlande, Banque nationale du Danemark, Banque européenne des assurances et Autorité des pensions professionnelles (EIOPA), Finanstilsynet (FSA de Norvège) et Superintendencia Financiera de Colombia (FSA de Colombie).

Lancé lors du Sommet Paris One Planet le 12 décembre 2017, le NGFS est un groupe de banques centrales et de contrôleurs désireux, sur une base volontaire, de partager les meilleures pratiques et de contribuer au développement de la gestion des risques liés à l'environnement et au climat dans le secteur financier, mobiliser le financement traditionnel pour soutenir la transition vers une économie durable.
 
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 31 juillet 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL a présidé ce mercredi 31 Juillet 2019, le Conseil des ministres. Les questions relatives à la sécurité, les eaux pluviales, la Tabaski et l'exportation des produis agricoles, en particulier l'arachide ont été abordées.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 24 juillet 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles le Président de la République a pris les décisions de nomination suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

La Pme toulousaine Bonici signe une master-franchise avec le togolais Sodigaz

(Equonet-Dakar) - Avec 3 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018 et une croissance de près de 300 pour cent en trois ans, l’entreprise toulousaine Bonici poursuit sa stratégie d’expansion à la conquête de nouveaux territoires, annonce-t-elle dans un communiqué de presse transmis à Equonet.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.