Connectez-vous S'inscrire

Les politiques fiscales pour lutter contre le changement climatique


Rédigé le 11 Octobre 2019 à 13:17 | 0 commentaire(s) modifié le 14 Octobre 2019 - 18:48


(Equonet-Dakar) - Le réchauffement climatique est devenu une menace claire et présente. Les actions et les engagements à ce jour ont été limités.Plus nous attendons, plus les pertes en vies humaines et les dommages causés à l'économie mondiale sont importants. Les ministres des finances doivent jouer un rôle central dans la promotion et la mise en œuvre de politiques fiscales visant à lutter contre le changement climatique. Pour ce faire, ils devraient réorganiser le système fiscal et les politiques fiscales afin de décourager les émissions de carbone provenant du charbon et d'autres combustibles fossiles polluants.


La revue financière  aide les décideurs à choisir quoi faire et comment le faire, maintenant, dans le monde et chez eux.

Un meilleur avenir est possible. Les gouvernements devront augmenter le prix des émissions de carbone afin d'inciter les particuliers et les entreprises à réduire leur consommation d'énergie et à adopter des sources d'énergie propres. Les taxes sur le carbone sont les outils les plus puissants et les plus efficaces, mais uniquement si elles sont appliquées de manière juste et propice à la croissance.

Pour rendre les taxes sur le carbone politiquement réalisables et économiquement efficaces, les gouvernements doivent choisir comment utiliser les nouveaux revenus. Parmi les options possibles, citons la réduction d’autres types d’impôts, le soutien apporté aux ménages et aux communautés vulnérables, l’augmentation des investissements dans l’énergie verte ou simplement la restitution de l’argent à la population.   

Lire plus : https://blogs.imf.org/2019/10/10/fiscal-policies-to-curb-climate-change/?utm_medium=email&utm_source=govdelivery
Vitor Gaspar , Paolo Mauro , Ian Parry et Catherine Pattillo/Blog Fmi



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République a présidé la réunion du Conseil des Ministres, ce mercredi 16 octobre 2019, à 10 heures, au Palais de République. En autres sujets abordés, figurent le Magal de Touba, les collectivités territoriales, les infrastructures ferroviaires et routièrs, etc.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 16 octobre 2019 qui a examiné et adoptés des textes législatifs et réglementaires :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

La Banque européenne de reconstruction et de développement développe les marchés financiers en Tunisie

(Equonet-Dakar) - Bâtir un marché des capitaux solide signifie bâtir une économie plus forte. La BERD aide les autorités tunisiennes à créer un marché des capitaux capable de fournir aux entreprises locales un meilleur accès à diverses sources de financement pour financer et développer leurs activités.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.