Connectez-vous S'inscrire

Levée de fonds pour le financement pourstart-up : le CoinAfrique récolte 2,5 millions d’euros


Rédigé le 16 Avril 2018 à 18:05 | 0 commentaire(s) modifié le 16 Avril 2018 - 18:21


La plateforme de petites annonces CoinAfrique annonce avoir levé 2,5 millions d’euros auprès de plusieurs investisseurs, confirmant son ambition de devenir le leader de l’audience mobile en Afrique francophone. Cette levée de fonds s’inscrit dans un contexte globalement favorable pour le financement des start-up en Afrique.


En levant 2,5 millions d’euros, CoinAfrique devient la première start-up d’Afrique francophone spécialisée dans les petites annonces à passer la « série A », soulignant sa capacité à développer son modèle à plus grande échelle et atteindre une masse critique d’utilisateurs. Parmi les nouveaux actionnaires figurent notamment Investisseurs & Partenaires (I&P), un groupe d’investissement d’impact dédié aux petites et moyennes entreprises d’Afrique subsaharienne, ainsi qu’un pool d’investisseurs représentés par French Partners et Mercure international, leader dans le retail en Afrique francophone.
 
En 2017, CoinAfrique est devenue l’application mobile de petites annonces la plus téléchargée d’Afrique francophone (plus de 600 000 téléchargements pour près de 5 millions de sessions depuis son lancement).

Aujourd’hui, CoinAfrique compte plus de 150 000 membres actifs dans 16 pays d’Afrique chaque mois. En novembre, elle était la seule start-up francophone parmi les 20 sélectionnées pour participer à XL Africa, le programme d’accélération de start-up initié par la Banque mondiale.
 
Cette levée de fonds s’inscrit dans un contexte globalement favorable pour le financement des start-up en Afrique. Selon le fonds de capital-risque Partech Ventures, les start-up africaines ont levé 560 millions de dollars pour leurs financements en capital-risque en 2017, contre 368,8 millions de dollars en 2016, soit une croissance de 53% sur une année. On constate également un plus grand nombre de transactions (128 au total), et une distribution géographique plus large. Dans d’autres économies émergentes, les applications de petites annonces connaissent un succès croissant, à l’image de Carousell, une start-up singapourienne qui a récemment levé 70 millions de dollars US.
 
« La réussite de cette levée de fonds nous renforce dans la conviction que CoinAfrique s’est positionné sur un marché en pleine expansion, déclarent Matthias Papet et Eric Genêtre, les co-fondateurs. Surtout, cette levée de fonds va nous permettre d’accélérer sur nos marchés existants, d’ouvrir de nouveaux pays et de développer une expérience utilisateur encore plus proche des besoins de notre communauté d’acheteurs et de vendeurs. Nous ambitionnons de dépasser les 10 millions d’utilisateurs mensuels dès 2022. »
Amina Diouf



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | Environnement | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

SENEGAL : promulgation de la loi relative au PTIP 2019-2021 et la loi de Finances pour l’année 2019.

(Equonet-Dakar) - Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Président de la République a promulgué la loi portant approbation du Programme triennal d’investissements publics (PTIP) 2019-2021 ainsi que la loi de Finances pour l’année 2019.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

COTE D’IVOIRE : 767 milliards FCFA pour résoudre les problèmes persistants de balance des paiements

(Equonet-Dakar) - Les perspectives économiques du pays restent robustes, avec une croissance projetée à environ 7½ pour cent en 2018–19. Le déficit budgétaire devrait converger vers la norme régionale de l’UEMOA de 3 pour cent du PIB en 2019. Le programme vise à atteindre une position viable de la balance des paiements, à renforcer la mobilisation des recettes intérieures, à assurer la viabilité de la dette, ainsi qu’à favoriser une croissance inclusive et la réduction de la pauvreté.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).