Connectez-vous S'inscrire

Nominations au Conseil des ministres du 26 décembre 2018


Rédigé le 26 Décembre 2018 à 22:46 | 0 commentaire(s) modifié le 26 Décembre 2018 - 23:03


(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes au cours du Conseil des ministres de ce mercredi 26 décembres 2018 :


  • Monsieur Daouda SEMBENE, titulaire d’un Doctorat en Economie du Développement, est nommé Directeur général du Secteur financier et de la Compétitivité, au ministère de l’Economie, des Finances et du Plan ;
  • Madame Sokhna Mbaye DIOP, Inspecteur principal du Trésor, est nommée Directeur de l’Administration et du Personnel, à la Direction générale de la Comptabilité publique et du Trésor, en remplacement de Monsieur Ibrahima DIEME, admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite ;
  • Monsieur Amadou Bousso FAYE, Inspecteur principal du Trésor, est nommé Directeur du Secteur Public local, à la Direction générale de la Comptabilité publique et du Trésor, en remplacement de Monsieur Cheikh NDIAYE, appelé à d’autres fonctions ;
  • Monsieur Georges DIEME, Inspecteur principal des Douanes, précédemment Chef du Bureau Contrôles après dédouanement à la Direction du Renseignement et des Enquêtes douanières, est nommé Directeur régional du Sud-Est, en remplacement de Monsieur Ibrahima FAYE, appelé à d’autres fonctions
  • Monsieur Ibrahima FAYE, Inspecteur principal des Douanes, précédemment Directeur régional du Sud-Est, est nommé Directeur régional du Centre, en remplacement de Monsieur Moustapha DIAGNE, appelé à d’autres fonctions ;
  • Monsieur Aliou CISS, Inspecteur de l’Administration pénitentiaire, précédemment Inspecteur régional de l’Administration pénitentiaire de Dakar, est nommé Directeur de l’Ecole nationale de l’Administration pénitentiaire (ENAP), en remplacement de Monsieur Saliou SALL, admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite.

Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Conseil a examiné et adopté :

  • Le projet de loi autorisant le Président de la République à ratifier le Millennium Challenge Compact entre la République du Sénégal agissant à travers le ministère de l’Economie, des Finances et du Plan et les Etats-Unis d’Amérique agissant à travers le Millennium Challenge Corporation, signé à Washington D.C., le 10 décembre 2018.
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République a présidé la réunion du Conseil des Ministres, ce mercredi 16 octobre 2019, à 10 heures, au Palais de République. En autres sujets abordés, figurent le Magal de Touba, les collectivités territoriales, les infrastructures ferroviaires et routièrs, etc.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 16 octobre 2019 qui a examiné et adoptés des textes législatifs et réglementaires :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Le Rwanda continue de faire des progrès notables pour maintenir une croissance forte et inclusive, selon les services du Fmi.

(Equonet-Dakar) – Selon les services du Fonds monétaire international (FMI), la croissance du produit intérieur brut (PIB) réel a dépassé les attentes, atteignant en moyenne 10,3% au premier semestre de 2019.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.