Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net

Pourquoi certaines campagnes anti-corruption rendent les gens plus susceptibles de payer un pot-de-vin


Rédigé le 22 Juillet 2020 à 18:45 | 0 commentaire(s) modifié le 22 Juillet 2020 - 18:53


(Equonet-Dakar) – Dans le site ‘’The Conversation’’, Nic Cheeseman, professeur de démocratie, Université de Birmingham et Caryn Peiffer, maître de conférences en politique publique internationale et gouvernance, Université de Bristol, expliquent pourquoi les messages rendent les gens plus susceptibles d'offrir un pot-de-vin.


Les donateurs et les groupes de la société civile dépensent chaque année des dizaines de millions de dollars pour lutter contre la corruption. Ils le font parce que la corruption augmente la pauvreté et les inégalités tout en sapant la confiance dans le gouvernement  . La réduction de la corruption est essentielle pour améliorer les services publics et renforcer le contrat social entre les citoyens et l'État.

Mais que se passe-t-il si les efforts de lutte contre la corruption aggravent réellement la situation?

Notre recherche  à Lagos, au Nigéria, a révélé que les messages anti-corruption ont souvent un effet involontaire. Au lieu de susciter une volonté publique de rejeter les actes de corruption, les messages que nous avons testés n'ont eu aucun effet ou ont en fait rendu les gens plus susceptibles d'offrir un pot-de-vin.

La raison peut être que les messages renforcent la perception populaire selon laquelle la corruption est omniprésente et insurmontable. Ce faisant, ils encouragent l'apathie et l'acceptation plutôt qu'inspirent l'activisme.

Lutter contre la corruption

Les efforts de lutte contre la corruption dans les «pays en développement» se sont d'abord concentrés sur l'application des lois par les dirigeants politiques et les bureaucrates. Mais ces stratégies ont rencontré un succès limité  et les efforts se sont donc orientés vers la sensibilisation du public aux dangers de la corruption.

Ce changement d'approche avait du sens. L'une des raisons pour lesquelles les dirigeants ne mettent pas en œuvre les réformes est qu'ils bénéficient de la façon dont les choses sont. Encourager les citoyens à rejeter les dirigeants corrompus inciterait ceux qui sont au pouvoir à agir.

Les 20 dernières années ont donc vu un vaste éventail de campagnes  , des publicités dans les journaux et à la radio aux messages Twitter. Des courts métrages, des productions théâtrales et des panneaux proclamant que les institutions gouvernementales sont des «zones sans corruption» ont également été inclus.

Ces messages sont vus par un grand nombre de personnes, mais jusqu'à récemment, il y avait eu remarquablement peu de recherches systématiques sur leur efficacité.

Recherche sur la corruption

Pour tester l'impact des messages anti-corruption, nous avons élaboré cinq courts récits comme ceux promus par les organisations de la société civile et les donateurs internationaux. Un message visait à expliquer que la corruption est répandue et dommageable. D'autres ont souligné l'impact local de la greffe et la façon dont elle gaspillait les impôts des citoyens.

Pour tester l'effet de messages plus positifs, un récit a évoqué les récents succès des dirigeants politiques dans la lutte contre la corruption. Un autre a détaillé le rôle que les chefs religieux ont joué dans la promotion d'un gouvernement propre.

Nous avons lu les messages à 2400 personnes sélectionnées au hasard à Lagos. Alors que la corruption a souvent été identifiée comme un défi majeur au Nigéria, le gouvernement de l'État de Lagos a fait des progrès dans la réduction du gaspillage gouvernemental, en s'assurant que tous les citoyens paient des impôts  et en fournissant de meilleurs services . Il était donc plausible que des messages positifs et négatifs sur la corruption résonnent chez les Lagosiens. L'État est également ethniquement diversifié, avec une pauvreté et des inégalités considérables, et reflète donc le type de contexte dans lequel les messages anti-corruption sont souvent déployés.

Chaque personne que nous avons interviewée a reçu l'un des récits. Un groupe témoin n'a reçu aucune information anti-corruption. C'était pour nous permettre de comparer l'impact de différents messages. Nous avons ensuite posé à chacun un certain nombre de questions sur ses attitudes à l'égard de la corruption.

En avance sur les études précédentes  , nous avons également invité 1 200 personnes à jouer à un jeu dans lequel elles avaient l'opportunité de gagner de l'argent réel. Dans le jeu, les joueurs pouvaient emporter plus d'argent s'ils étaient prêts à payer un petit pot-de-vin au «banquier» qui déterminait les paiements. Le jeu a testé l'engagement des joueurs à rejeter la corruption d'une manière plus exigeante que de simplement leur demander s'ils pensaient que la corruption était mauvaise.

Nous avons ensuite pu évaluer si les messages anticorruption étaient efficaces en examinant si ceux qui les recevaient étaient plus susceptibles d'exiger un gouvernement propre et moins disposés à payer un pot-de-vin.

Plus de mal que de bien

Conformément à des recherches antérieures  , nos résultats suggèrent que les campagnes anti-corruption peuvent faire plus de mal que de bien. Aucun des récits que nous avons utilisés n'a eu d'effet globalement positif. Beaucoup d'entre eux ont en fait rendu les Lagosiens plus susceptibles de payer un pot-de-vin.

En d'autres termes, la bonne nouvelle est que les campagnes de relations publiques peuvent changer les mentalités des citoyens. Mais la mauvaise nouvelle est qu'ils le font souvent de manière non intentionnelle et contre-productive.

La raison en est que les messages anti-corruption encouragent les citoyens à réfléchir davantage à la corruption, en insistant sur l'ampleur du problème. Cela contribue à la «fatigue de la corruption»: la conviction que le problème est tout simplement trop important pour qu'une seule personne puisse faire une différence génère le découragement. Cela rend les individus plus susceptibles de suivre le courant que de s'y opposer.

Cette interprétation est étayée par une autre constatation selon laquelle l'effet négatif des messages anti-corruption était beaucoup plus puissant chez les personnes qui pensaient que la corruption était omniprésente. Cela révèle que les conséquences problématiques des messages anti-corruption ne sont pas universelles. Chez les personnes moins pessimistes, les messages n'ont pas eu d'effet négatif. Et un message a eu l'effet souhaité de réduire la probabilité de payer un pot-de-vin. C'était le récit qui mettait l'accent sur la relation entre la corruption et le paiement des impôts des citoyens.

Notre étude suggère donc que si nous pouvons cibler plus efficacement les messages anti-corruption sur des publics spécifiques, nous pourrions être en mesure d'améliorer leurs effets positifs tout en minimisant les risques.

Nic Cheeseman et Caryn Peiffer



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 05 août 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 05 août 2020, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 22 juillet 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce mercredi 22 juillet 2020.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.