Connectez-vous S'inscrire

Questions sur les gros risques dans les partenariats publics privés en Afrique


Rédigé le 26 Novembre 2019 à 15:35 | 0 commentaire(s) modifié le 27 Novembre 2019 - 22:46

Massamba Ndakhté Gaye
Je m'appelle Ndakhté Massamba GAYE. Je suis journaliste sénégalais et directeur de publication du... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet-Dakar) – Des représentants des organisations régionales africaines, des partenaires techniques et financiers, des directeurs généraux et directeurs nationaux, des autorités contractantes et autres structures impliquées dans le management des partenariats publics privés se réunissent à depuis ce matin à Dakar pour tenter d’apporter des réponses aux nombreuses questions relatives aux risques dans les partenariats publics privés en Afrique.


Beaucoup de questions se posent sur les gros risques dans les partenariats publics privés (PPP) en Afrique. Au point de retenir l’attention de Global infrastructures hub de la Commission économique des nations-unies pour l’Afrique, l’Idep, la Banque africaine de développement (BAD) et le gouvernement du Sénégal qui en ont fait un thème dans le cadre de l’atelier sur  les PPP et la fourniture d’infrastructures qu’ils organisent à Dakar.

Soulevées par El Hadj Ibrahima B. Mané, directeur général à la Direction général en charge des partenariats, au ministère sénégalais de l’Economie, du Plan et de la Coopération, il s’agit de sa voir (ces questions) quels sont les risques communs aux PPP dans le secteur des infrastructures en général, et au cas par cas, pour chaque projet, en particulier ? Comment évaluer ces risques ? Qui doit les porter ? A quel coût ? Quelles stratégies de mitigation mettre en place ? Quel est le retour d’expérience en matière de risque sur les PPP ? etc.

Autant de questions auxquelles les participants à l’atelier sont invités à apporter des réponses pendant les trois jours de la rencontre, à travers le partage d’expérience.

Cette rencontre devrait également permettre d’adresser les questions relatives à l’inclusion sociale des couches vulnérables et le genre dans les PPP. Ponctuée d’études de cas, elle sera l’occasion de confronter les différentes expériences et d’en recueillir les meilleures pratiques.

Cet atelier workshop cherche, entre autres, à contribuer au renforcement des capacités des unités PPP des pays africains afin qu’elles soient suffisamment outillées pour accompagner les autorités contractantes. L’objectif est que les PPP conclus dans ces pays soient de qualité et connaissent une exécution rapide.

Mais faudrait-il que ces pays soient suffisamment préparés. Car pour M. Mané, la décision de recourir à un PPP, vu la durée des relations contractuelles, doit être étudiée avec beaucoup de minutie. «La décision doit être fondée sur des arguments solides» a-t-il insisté. 



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 19 février 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky SALL, a présidé le Conseil des ministres, le mercredi 19 février 2020, à 10 heures, au palais de la République.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 19 février 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles le président de la République a pris les décisions de nomination au conseil des ministres du mercredi 19 février 2019.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Burkina Faso : le solde de la balance des paiements ressort excédentaire de 116.286 millions au titre de l’année 2018

(Equonet-Dakar) - Le solde de la balance des paiements du Burkina Faso est ressorti excédentaire de 116.286 millions au titre de l'année 2018, après 246.976 millions un an plus tôt, indique le rapport annuel de la Balance des paiements et position extérieure globale du pays publié aujourd’hui. .


Actu d'Europe

Le Japon en tête des 30 premiers pays en termes de dette nationale par citoyen

(Equonet-Dakar) - Le Japon, avec une population de 126 847 639 habitants, a désormais la dette nationale la plus élevée par citoyen. Les données recueillies et calculées par LearnBonds.com montrent que chaque ressortissant japonais doit 89 525,51 $ de la dette nationale de 11,4 billions de dollars.