Connectez-vous S'inscrire

Réduction des émissions de carbone : le tarif des pollueurs estimé à 100 dollars


Rédigé le 23 Avril 2016 à 17:57 | 0 commentaire(s) modifié le 23 Avril 2016 - 18:07


Ecofinance.sn (Dakar) – Les pollueurs de l’environnement devront payer au moins 100 dollars pour réduire les émissions de carbone.


Réduction des émissions de carbone : le tarif des pollueurs estimé à 100 dollars
La plupart des gros émetteurs devront faire payer entre 50 et 100 dollars la tonne ou plus (à prix courants) d’ici 2030 pour tenir leurs engagements en matière de réduction des émissions de carbone.
 
C’est l’estimation faite par Ian Perry, expert en politique budgétaire et environnementale du département des finances publiques du Fonds monétaire international (Fmi), sur le site internet de l’institution financière.
 
Le vendredi 22 avril, 175 pays ont signé aux Nations Unies, à New York, l’Accord de Paris sur le changement climatique.
 
Selon Ian Perry, désormais, les pays devront travailler à «résoudre la question qui pourrait être difficile et controversée de la tarification des émissions de gaz à effet de serre, principalement de dioxyde de carbone (CO2)».
 
«Selon nos estimations approximatives, la plupart des gros émetteurs devront faire payer entre 50 et 100 dollars la tonne ou plus (à prix courants) d’ici 2030 pour tenir leurs engagements en matière de réduction des émissions de carbone», précise-t-il.
 
Il estime que «ces chiffres sont très élevés », car « un prix de 50 dollars la tonne de CO2 relèverait de douze centimes au litre le prix à la pompe de l’essence». D’après l’expert, «cela triplerait quasiment les prix mondiaux du charbon».
 
D’après lui, «le meilleur moyen de tenir les engagements de réduction des émissions de CO2 consiste à établir le prix de ces émissions de manière robuste et prévisible».
 
L’expert du Fmi estime toutefois que «tous les pays n’auront peut-être pas besoin d’un prix de 100 dollars la tonnePar exemple, les prix nécessaires pour atteindre les objectifs en Russie sont plus bas que dans d’autres pays, car les émissions russes ont déjà diminué considérablement par rapport à 1990, l’année de référence.»
 
Mais d’après lui, il n’y a que «12 pour cent des émissions mondiales [qui] sont aujourd’hui couvertes par des systèmes de tarification, et généralement avec des prix inférieurs à 10 dollars la tonne.»
 
S’agissant des recettes qui pourraient être tirées de la tarification du carbone, Ian Perry estime que, de manière générale, qu’elles sont de loin «supérieures à 1 pour cent du produit intérieur brut (Pib)».
 
Il ajoute  qu’elles devraient aider à «réduire sensiblement les lourds impôts sur le travail et le capital».
 
 
El Hadji Oumar SY



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 23 janvier 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le Conseil des ministres, le jeudi 23 janvier 2020, au palais de la République. Sur le plan national, sa communication a porté notamment sur le développement du secteur privé, le Conseil présidentiel sur le Plan national d’Aménagement et de Développement Territorial (PNADT).


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 15 janvier 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 15 janvier 2020 :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Burkina Faso : le solde de la balance des paiements ressort excédentaire de 116.286 millions au titre de l’année 2018

(Equonet-Dakar) - Le solde de la balance des paiements du Burkina Faso est ressorti excédentaire de 116.286 millions au titre de l'année 2018, après 246.976 millions un an plus tôt, indique le rapport annuel de la Balance des paiements et position extérieure globale du pays publié aujourd’hui. .


Actu d'Europe

Le Japon en tête des 30 premiers pays en termes de dette nationale par citoyen

(Equonet-Dakar) - Le Japon, avec une population de 126 847 639 habitants, a désormais la dette nationale la plus élevée par citoyen. Les données recueillies et calculées par LearnBonds.com montrent que chaque ressortissant japonais doit 89 525,51 $ de la dette nationale de 11,4 billions de dollars.