Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, financière sénégalaise et africaine
Développer un contenu vérifié, instructif, constructif et attentif, de manière professionnelle et responsable.

SENEGAL : ce que Macky s’engage à faire dès sa réélection


Rédigé le 11 Février 2019 à 12:31 commentaire(s) modifié le 15 Février 2019 - 11:25


(Equonet-Dakar) – S’il est réélu, Macky Sall s’engage à lancer 5 grandes initiatives nationales concernant en priorité la jeunesse.


C’est une promesse du candidat de la coalition Benno Book Yaakaar (BBY), Macky Sall. «Si vous me renouvelez votre confiance pour les cinq années à venir, je lancerai, dès 2019-2020, cinq grandes initiatives nationales», s’engage-t-il.
 
Ces initiatives, qui entrent dans le cadre du Plan Sénégal émergent (PSE), tournent autour de la jeunesse 2035, de l’économie sociale et solidaire, de la société numérique inclusive, du vert ou de la reforestation durable du territoire national et de l’industrialisation (nous y reviendrons).
 
«De surplus, je poursuivrai les grands programmes d’inclusion sociale et d’équité territoriale engagés dans le cadre du PSE. Une haute priorité sera ainsi consacrée aux conditions de vie des sénégalais et à leur cadre de vie», promet le candidat à sa propre succession.
 
Les nouveaux programmes «zéro bidonville»- «zéro déchet»- «villes créatives»
 
En plus du PUDC, du PUMA, de PROMOVILLES, du programme national des Bourses de sécurité familiale et de la CMU, le candidat de BBY s’engage également à développer trois nouveaux programmes sectoriels à l’échelle nationale. Il s’agit du programme «zéro bidonville» de construction de 100.000 nouveaux logements sociaux subventionnés, dans toutes les communes y compris les communes rurales de plus de dix mille habitants, du programme «zéro déchet» pour prendre en charge la promotion de l’investissement dans la collecte et le traitement des déchets solides en milieu urbain afin de rendre nos villes propres et saines et du programme «Villes créatives» pour placer la créativité et les industries culturelles au cœur de la Cité.
 
De nouveaux recrutements attendus dans l’armée

Au cours des prochaines années, le candidat de BBY compte renforcer les effectifs des Forces de défense et de sécurité à travers des programmes spécifiques de recrutement qui seront initiés dès 2019 pour une montée progressive vers les objectifs assignés dans le plan «Armées 2025». La Marine et les Forces de défense aérienne seront également mises à niveau dans le contexte de l’exploitation du gaz et du pétrole découverts dans la zone maritime sénégalaise.

Au plan des relations extérieures, il compte poursuivre le renforcement de l’intégration africaine, au plan politique, sécuritaire, économique et monétaire, pour faire ainsi de la zone de libre-échange africaine et de la monnaie unique ouest-africaine une réalité. «Nous étendrons nos efforts d’ouverture et de coopération renforcée à tous les pays amis et partenaires du Sénégal», promet-il.
 
Il réitère aussi son engagement à la gestion vertueuse des affaires publiques, ainsi que le renforcement du système démocratique à travers des réformes de seconde génération qu’il énonce dans ce programme présidentiel, tel que le cadre d’intégrité gouvernementale qu’il compte mettre en place pour promouvoir un «gouvernement ouvert», qui sont plus que jamais une exigence citoyenne.

Aussi à travers des réformes de seconde génération en matière de gouvernance, promet-il de renforcer les droits et libertés des citoyens à travers une réforme du système judiciaire et pénitentiaire, mais également en promouvant davantage la protection des droits du citoyen face à la puissance publique.
 
L’impératif de lutter contre la corruption

«Je renforcerai en même temps nos politiques et instruments de lutte contre la corruption. Il s’agit là d’un impératif économique absolu et d’une question d’équité et de justice qui traduisent notre aspiration collective à une gestion saine et soucieuse de la sauvegarde de l’intérêt public», s’engage-t-il.

«J’ai du reste complété notre cadre d’intégrité et de gouvernance publique par la réactivation de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI), et la mise en place de l’instrument essentiel qu’est l’Of­fice National de lutte contre la Fraude et la Corrup­tion (OFNAC), pour répondre à notre commune aspi­ration à davantage de transparence dans la conduite des affaires de l’Etat. La corruption ruine, en effet, tout effort de développement tout en fragilisant les institutions de la République. C’est pourquoi, mon engagement demeure constant dans la lutte contre toutes les formes de prévarication en matière de ges­tion des deniers publics. Bien entendu, nous allons continuer de faire de la concertation, un choix politique et stratégique à chaque fois que l’intérêt national l’exige dans la mise en oeuvre des politiques publiques», promet-il.
Equonet


Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Politick




Conseil des Ministres

Communiqué du Conseil des ministres du 30 janvier 2019

(Equonet-Dakar) Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 30 janvier 2019 à 10 heures, au Palais de la République.


Nominations

BERD : Christian Kleboth nommé à la tête des syndications de prêts

(Equonet-Dakar) - nommé à la tête des syndications de prêts, Christian Kleboth pour rôle principal de mobilisation de capitaux privés pour les projets de la BERD.


Financement participatif

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz






Derniers tweets



Facebook

Actu d'Afrique

Nouveau comité formé pour sauver Eskom

(Equonet-Dakar) - Un comité du cabinet présidentiel sur Eskom a été formé pour informer quotidiennement le président Cyril Ramaphosa des progrès réalisés dans la résolution des problèmes de la compagnie d'électricité.


Actu d'Europe

La BERD prête 100 millions de livres turques à Hayat Varlik

(Equonet-Dakar) - La Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD) prête 100 millions de livres turques à Hayat Varlik, première société de droit turc dans le secteur des stocks première société de gestion de prêts non performants de Turquie, annonce un communiqué de presse transmis à Equonet.