Connectez-vous S'inscrire

SENEGAL : le paiement électronique pourrait rapporter 104 milliards par an au PIB


Rédigé le 28 Novembre 2018 à 21:39 | 0 commentaire(s) modifié le 1 Décembre 2018 - 17:00


(Equonet-Dakar) - En numérisant 50 pour cent de tous les paiements nationaux, la croissance économique du Sénégal augmenterait de plus de 104 milliards FCFA (plus de 177 millions USD) par an.


 
Avec une numérisation de 50 pour cent de tous les paiements nationaux, la croissance économique du Sénégal augmenterait de plus de 104 milliards FCFA (plus de 177 millions USD) par an. Cette conclusion provient d’un nouveau rapport  présenté aujourd’hui par le Premier Ministre au Président de la République et adopté en Conseil des Ministres.

L’étude a été pilotée par le Ministre des Finances, celui de l’Economie Solidaire et le Ministre délégué du Premier Ministre pour le compte du gouvernement. Elle a bénéficiée du partenariat étroit de la coalition onusienne Better Than Cash Alliance , ainsi que le programme MM4P du Fonds d’Investissement des Nations Unies (UNCDF). La Banque Centrale Régionale (BCEAO) ainsi que le secteur privé y ont fortement contribué.

A cette réunion, Mahammed B. DionnePremier ministre du Sénégal, a déclaré: «Une meilleure collaboration des secteurs privé et public autour de la numérisation des paiements permettrait de mobiliser plus de ressources, d’accroître la productivité des entreprises, de renforcer l’inclusion financière et de gagner une contribution annuelle de 104 milliards de Francs CFA au PIB de notre pays. Tout cela concourt à la réalisation de la vision du Chef de l’Etat pour un Sénégal inclusif, en plus de faire partie d’enjeux communs avec les autres pays de l’UEMOA

Pour la Reine Maxima des Pays-Basmandataire spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour la promotion de services financiers accessibles à tous qui favorisent le développement (UNSGSA) : «le Sénégal a fait des progrès exceptionnels dans l’inclusion financière au cours de ces dernières années. Je félicite le gouvernement du Sénégal pour son travail sur la numérisation des paiements. Ce travail contribuera à améliorer l’efficacité et la transparence des paiements, mais aussi l’inclusion financière et économique des particuliers et des petites et moyennes entreprises. Le Diagnostic Sur la Numérisation des Paiements offre des pistes de travail intéressantes, dont certaines sont déjà en cours de mise en œuvre. En continuant à numériser leurs paiements aux particuliers, le gouvernement et les entreprises feront des économies et contribueront au développement des populations.»

Les principaux résultats du rapport dévoilent que :  
  • La croissance économique bénéficierait de plus de 104 milliards de francs CFA additionnels par an si le Sénégal digitalisait 50% de l’ensemble de paiements nationaux.
  • L’administration publique a numérisé presque 100% de ses dépenses, gagnant en mobilisation des ressources, stabilité des prévisions financières et de financement du développement.
  • Les collectivités territoriales pourraient multiplier par 7 leur taux de recouvrement journalier des taxes en les collectant électroniquement.
  • L’action sociale globale de l’Etat serait renforcée par la numérisation de l’ensemble des programmes sociaux. La seule numérisation de l’Agence de Couverture Maladie Universelle impacterait 3 millions de bénéficiaires qui sont surtout des femmes et des enfants.
  • Les paiements marchands ont une valeur de 16 000 milliards de FCFA et presque tout se fait en espèces. Numériser 50% de ces transactions augmenterait le PIB de +44 milliards par an et les gains de productivité dépasseront +205 jours dans le secteur formel.

Le Dr. Ruth Goodwin-Groen, directeur général de Better Than Cash Alliance, précise : «Nous félicitons le Sénégal d'avoir accéléré son passage aux paiements numériques, en donnant l'exemple à la région. Le gouvernement a numérisé 100% des dépenses aux entreprises et administrations. Il reste les programmes sociaux et la numérisation des recettes qui permettraient d’économiser jusqu’à 75% des coûts. La poursuite de la numérisation des paiements marchands pourrait également avoir un fort impact sur la croissance inclusive du pays. Better Than Cash Alliance reste mobilisée pour accompagner le gouvernement dans ces chantiers ambitieux.»

Afin de mieux saisir cette manne, le rapport recommande en particulier de :
  • Déployer une structure institutionnelle spécialement dédiée aux paiements numériques ;
  • Permettre à toute personne et institution d’envoyer et de recevoir de l’argent sans être limité par des restrictions d’opérateurs ou de plateformes de paiements ;
  • Booster l’innovation tout en sensibilisant davantage l’ensemble des acteurs du marché sur la valeur ajoutée des paiements numériques.  
 
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 17 avril 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République son Excellence Monsieur Macky SALL a présidé ce mercredi 17 avril 2019 le conseil des ministres.


Nominations

Akinwumi Adesina, le président de la BAD, se réjouit de la nomination d’Amadou Hott,

(Equonet-Dakar) - Akinwumi Adesina, le président de la Banque africaine de développement (BAD) a exprimé sa joie suite à l’annonce de la nomination d’Amadou Hott, le vice-président de la BAD chargé de l’électricité, de l’énergie, du climat et de la croissance verte, au poste de ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Accroître l’accès à l’électricité en Afrique de l’Ouest et dans la région du Sahel

(Equonet-Dakar) - Le Conseil des administrateurs du Groupe de la Banque mondiale a approuvé le 17 avril dernier le Projet régional d’électrification hors réseau (ROGEP), financé à hauteur de 150 millions de dollars par des crédits et des dons de l’Association internationale de développement (IDA)* et par une subvention en soutien à la relance de 74,7 millions de dollars du Fonds pour les technologies propres, annonce un communiqué transmis à Equonet.


Actu d'Europe

Lourdes conséquences des tensions commerciales américaine, européenne et asiatique sur l’économie de l’Uemoa

(Equonet-Dakar) - Pour le mois de mars 2019, les économies de l'Union continueront de bénéficier du renforcement de la demande intérieure et des conditions financières stables, voire à la baisse.