Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net

Semences : ces graines pourraient aider l’Afrique à faire face à la crise alimentaire due au covid19


Rédigé le 30 Juin 2020 à 18:01 | 0 commentaire(s) modifié le 2 Juillet 2020 - 14:01


(Equonet-Dakar) – Fournir des semences certifiées pour des cultures nutritives précieuses dans les régimes alimentaires africains traditionnels est l'un des moyens les moins chers et les plus efficaces pour assurer la sécurité alimentaire future, selon des chercheurs.


L'Afrique subsaharienne fait face à l'une de ses plus grandes crises agricoles de mémoire d'homme. Les inondations, la sécheresse, les maladies dévastatrices telles que la nécrose mortelle du maïs et les ravageurs tels que la chenille légionnaire d'automne et les criquets pèlerins ont affaibli son approvisionnement alimentaire avant même la pandémie de COVID-19 et les mesures de verrouillage. Un problème encore plus important se profile à l'horizon. Tous ces facteurs désastreux nuisent non seulement à la récolte actuelle, mais perturbent l'approvisionnement en semences de qualité pour les récoltes futures. En conséquence, la demande de semences devrait dépasser l'offre de près de deux fois au cours des prochaines saisons, sur la base des avis d'experts de sept pays africains compilés par le projet de recherche AVISA  .

Le défi pour les organisations humanitaires et les gouvernements sera d'assurer la disponibilité et l'accès à des semences de haute qualité pour les cultures les plus nutritives, afin que les agriculteurs puissent se nourrir eux-mêmes et nourrir leurs nations. Ne pas le faire pourrait entraîner un cercle vicieux de maigres récoltes, de malnutrition et de pauvreté.

Voici ce que les organisations d'aide, les gouvernements et les instituts de recherche peuvent faire pour conjurer la crise imminente et construire un avenir durable pour les agriculteurs africains.

Le défi des semences

La fourniture de semences certifiées et de haute qualité est l'un des moyens les moins chers et les plus efficaces pour assurer la sécurité alimentaire future. Ces semences de qualité ont été sélectionnées, sélectionnées et traitées pour leur résistance à la sécheresse et aux maladies, leurs rendements élevés et leur courte période de croissance, du semis à la récolte. Il peut doubler le rendement  des légumineuses et des céréales, toutes choses égales par ailleurs.

Dans une crise comme celle à laquelle nous sommes confrontés en ce moment, les programmes d'aide aux semences font soudainement face à une forte augmentation de la demande. Cependant, il faut au moins une saison pour produire et fournir les semences nécessaires, une fois les stocks épuisés - c'est-à-dire 3 à 9 mois, selon la culture. Pendant ce temps, les agriculteurs sont susceptibles de recourir à l'ensemencement de céréales ordinaires qui étaient initialement destinées à l'alimentation, et non aux semences. À l'œil nu, les céréales de consommation et les semences de haute qualité pour la récolte de l'année prochaine se ressemblent. Un agriculteur ne connaîtra la différence que des jours ou des semaines après la plantation, et parfois pas avant l'heure de la récolte.

De nombreux agriculteurs africains ont eu du mal à obtenir des semences de qualité avant même la pandémie. Il y a eu des cas où les lots de semences de riz au Mali, de sorgho au Burkina Faso et de maïs en Ouganda avaient une capacité de germination, une vigueur et une pureté génétique plus faibles que prévu pour des semences de qualité. Une estimation suggère que plus de 95% des graines de légumineuses et de céréales des zones arides  en Afrique proviennent de sources de qualité inconnue. Ces semences de mauvaise qualité peuvent entraîner une insécurité alimentaire persistante, car la récolte après récolte donne des résultats décevants. La crise des coronavirus risque d'aggraver ce problème. La production agricole au cours de la prochaine campagne agricole sera probablement faible en Afrique en raison des fermetures et des inondations en Afrique de l'Est.

Les organisations de secours et les gouvernements ont reconnu qu'ils doivent intervenir pour éviter une crise agricole qui pourrait entraîner des famines et se préparent à combler une pénurie massive de semences. Ce sont actuellement les plus gros acheteurs de semences en Afrique, selon des partenaires travaillant avec le projet de recherche AVISA. Les organisations productrices de semences et les instituts de recherche agricole à travers l'Afrique ont été invités à réserver leurs semences pour les commandes de secours après la pandémie. Au Nigéria, le gouvernement et l'ICRISAT (Institut international de recherche sur les cultures des régions tropicales semi-arides) distribuent des semences à 10 000 agriculteurs  pour les protéger de l'impact du COVID-19 et des mesures de verrouillage.

Tout effort à court terme pour stimuler l'approvisionnement en semences doit garantir la qualité si nous ne voulons pas causer de problèmes à long terme. Mais comment pouvons-nous y parvenir face à la flambée de la demande et à une pandémie mondiale?
 
Auteurs
Christopher Ochieng Ojiewo  : Scientifique principal, ICRISAT (Institut international de recherche sur les cultures des régions tropicales semi-arides) à Nairobi, Kenya
Rohit Pillandi Chargé de communication senior, ICRISAT (Institut international de recherche sur les cultures des zones tropicales semi-arides) à Hyderabad, Inde
Christopher Ochieng Ojiewo et Rohit Pillandi



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 10 juin 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le Conseil des ministres, le mercredi 10 juin 2020, à 10 heures, au palais de la République.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 10 juin 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce mercredi 10 juin 2020.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.