Connectez-vous S'inscrire

Sénégal : la Bad finance le projet de valorisation des eaux pour le développement des chaines de valeurs et apporte son appui institutionnel à la mobilisation des ressources et à l’attractivité des investissements


Rédigé le 13 Août 2019 à 23:38 | 0 commentaire(s) modifié le 17 Août 2019 - 13:51


(Equonet-Dakar) - Amadou HOTT, ministre sénégalais de l’Economie, du Plan et de la Coopération et Marie Laure AKIN- OLUGBADE, directrice générale de la (BAD) pour l’Afrique de l’Ouest signent les conventions de financements du projet de Valorisation des eaux pour le développement des chaines de valeurs (PROVAL- CV) et du projet d’Appui institutionnel à la mobilisation des ressources et à l’attractivité des investissements (PAIMRAÏT), annonce un communiqué de presse du département.


Cofinancé par la BAD à hauteur de 60,83 millions d’euros, soit environ 40 milliards de F.CFA et « AfricanGrowingTogetherFund (AGTF) » pour un montant de 26,75 millions d’euros, soit environ 17,5 milliards de FCFA, le PROVAL- CV intervient dans trois zones agro-écologiques qui sont : les Niayes, le Bassin arachidier et la Casamance, soit huit (08) régions administratives : Kaolack, Fatick, Kaffrine, Diourbel, Thiès, Ziguinchor, Sédhiou et Kolda.
 
Son objectif global est de contribuer à asseoir une croissance économique forte, inclusive et durable et à l’amélioration des conditions de vie des populations rurales.
La mise en œuvre de cet important projet permettra de promouvoir les chaines de valeur des filières porteuses ainsi que l’emploi et l’entreprenariat en vue d’un accroissement des revenus dans un environnement durable.

En ce qui concerne le PAIMRAÏT financé par le fonds Africain de Développement (FAD) pour un montant de 10,84 millions d’Unités de Compte, soit environ 8,68 milliards de FCFA, il constitue un appui institutionnel se focalisant sur les capacités de mobilisation des ressources internes ainsi que sur l'attractivité des investissements dans les secteurs stratégiques du Plan Sénégal Emergent (PSE).
L’objectif recherché est la mobilisation des ressources internes (recettes fiscales) sans préjudice des efforts à déployer sur les ressources externes selon les axes définis dans le PSE.
 
«En effet l’amélioration de la politique et de l’administration fiscale permettra d’élargir l’assiette fiscale, de réduire les couts de transaction liés à l’impôt et de développer des politiques fiscales plus conformes aux objectifs de développement du pays», explique le communiqué.
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 15 janvier 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky SALL, a présidé le Conseil des ministres, le mercredi 15 janvier 2020, au palais de la République.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 15 janvier 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 15 janvier 2020 :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Burkina Faso : le solde de la balance des paiements ressort excédentaire de 116.286 millions au titre de l’année 2018

(Equonet-Dakar) - Le solde de la balance des paiements du Burkina Faso est ressorti excédentaire de 116.286 millions au titre de l'année 2018, après 246.976 millions un an plus tôt, indique le rapport annuel de la Balance des paiements et position extérieure globale du pays publié aujourd’hui. .


Actu d'Europe

Le Japon en tête des 30 premiers pays en termes de dette nationale par citoyen

(Equonet-Dakar) - Le Japon, avec une population de 126 847 639 habitants, a désormais la dette nationale la plus élevée par citoyen. Les données recueillies et calculées par LearnBonds.com montrent que chaque ressortissant japonais doit 89 525,51 $ de la dette nationale de 11,4 billions de dollars.