Connectez-vous S'inscrire

Sénégal : le portefeuille de la Banque mondiale passe à 1065 milliards de francs CFA en 2018


Rédigé le 13 Novembre 2018 à 14:03 | 0 commentaire(s) modifié le 14 Novembre 2018 - 23:31


(Equonet – Dakar) - Le portefeuille de la Banque mondiale a connu une forte croissance passant de 1,4milliards de dollars en 2017 soit environ 700 milliards de francs CFA (y compris 130 milliards de francs CFA au titre des projets régionaux) à 2,13 milliards de dollars en 2018 soir environ 1065 milliards de francs CFA, dont 206 milliards francs CFA pour des projets régionaux.


Louise J. Cord, directeur des Opérations de la Banque mondiale au Sénégal qui l’a souligné dans son intervention au cours de la Revue du portefeuille tenue ce mardi à Dakar en a fait la répartition par secteur.

«La concentration sectorielle du portefeuille est assez équilibrée avec 19 pour cent des financements qui vont au secteur du développement humain (santé, éducation, protection sociale) ; 19 pour cent également qui vont au secteur des infrastructures et des transports ; 17 pour cent au secteur du développement rural (agriculture, élevage, pêche et changement climatique) ; 15 pour cent au secteur de l’énergie et de l’assistance technique du domaine gazier ; 5 pour cent pour des appuis budgétaires pour accompagner les réformes et 3 pour cent en appui au secteur privé», a-t-elle indiqué.

La mobilisation de cette importante somme ne s’est pas faite sans les conditionnalités de la Banque mondiale en termes de performances économiques.

«Si nous avons été capable de mobiliser ces ressources pour le Sénégal, c’est d’abord grâce à aux performances économiques du pays qui ont facilité notre plaidoyer auprès de notre Conseil d’administration pour plus de ressources mais également grâce au succès de la reconstitution des ressources IDA18 (grâce à nos donateurs)», a-t-elle justifié.

Certes, ces allocations financières sont importantes. Mais ce qui compte pour le Sénégal comme pour la Banque mondiale, c’est l’impact que ces Projets appuyés par l’Institution financière peuvent avoir pour la réalisation des objectifs du Plan Senegal Emergent (PSE) en visant spécifiquementà réduire la pauvreté et à réaliser une croissance inclusive et en aidant le pays à relever certains défis fondamentaux de développement.
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République a présidé la réunion du Conseil des Ministres, ce mercredi 16 octobre 2019, à 10 heures, au Palais de République. En autres sujets abordés, figurent le Magal de Touba, les collectivités territoriales, les infrastructures ferroviaires et routièrs, etc.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 16 octobre 2019 qui a examiné et adoptés des textes législatifs et réglementaires :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

La Banque européenne de reconstruction et de développement développe les marchés financiers en Tunisie

(Equonet-Dakar) - Bâtir un marché des capitaux solide signifie bâtir une économie plus forte. La BERD aide les autorités tunisiennes à créer un marché des capitaux capable de fournir aux entreprises locales un meilleur accès à diverses sources de financement pour financer et développer leurs activités.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.