Connectez-vous S'inscrire

Sénégal : le projet budget participatif lancé pour 3 ans


Rédigé le 19 Octobre 2015 à 15:19 | 0 commentaire(s) modifié le 20 Octobre 2015 - 21:19


Ecofinance.sn (Dakar) – Le Projet de promotion de la participation citoyenne à la planification, budgétisation et gestion des affaires locales au Sénégal (Projet Bps) est officiellement lancé ce matin à Dakar par le ministère de tutelle.


Lancement du projet budget participatif au Sénégal.
Lancement du projet budget participatif au Sénégal.
D’une durée de 3 ans, ce projet cherche en premier lieu à sensibiliser et à mobiliser des acteurs locaux (élus, populations, société civile, autorités administratives) des 45 départements du Sénégal.

En deuxième lieu, il s’agira de renforcer les capacités d’intervention des acteurs et du développement institutionnel. Cela se fera à travers notamment des supports didactiques et la formation.

Puis, il sera question de mettre en œuvre l’approche du budget participatif dans les collectivités locales et de la mise en place des observatoires du droit à la cité, de la participation citoyenne pour la veille sur la qualité des processus, suivi et évaluation des processus.

La mise en œuvre de tous ces processus du projet sera assurée par l’Ong Enda Ecopop, le Programme national de développement local (Pndl), le programme Equité de genre dans la gouvernance locale (Geld), le Mouvement citoyen et la Direction de la coopération technique avec le soutien financier d’Open society initiative for west africa (Osiwa).

Ce projet constitué la deuxième phase d’une première expérience tentée par Enda Ecopop et le Pndl dans le cadre de la convention établie entre ces deux institutions.

Il vise à promouvoir une gouvernance participative, transparente et efficace des collectivités locales par la pratique du budget participatif dans les 14 régions du pays. Cette nouvelle phase couvrira 105 collectivités locales réparties sur l’ensemble du territoire national.

Le projet s’inscrit dans un contexte marqué, outre la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (Pse), par l’adhésion du Sénégal à l’Initiative pour la transparence des industries extractives en 2013.

D’un coût d’investissement de 4,2 milliards F CFA, il a pour objectif de promouvoir la participation citoyenne dans la planification, budgétisation et gestion des collectivités locales sénégalaises.

De manière plus spécifique, il vise à assurer le développement institutionnel et le renforcement des capacités pour une meilleure participation citoyenne, à réaliser des investissements à caractère socio-économique, à améliorer la mobilisation des ressources locales, etc. 



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République a présidé la réunion du Conseil des Ministres, ce mercredi 16 octobre 2019, à 10 heures, au Palais de République. En autres sujets abordés, figurent le Magal de Touba, les collectivités territoriales, les infrastructures ferroviaires et routièrs, etc.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 16 octobre 2019 qui a examiné et adoptés des textes législatifs et réglementaires :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Le Rwanda continue de faire des progrès notables pour maintenir une croissance forte et inclusive, selon les services du Fmi.

(Equonet-Dakar) – Selon les services du Fonds monétaire international (FMI), la croissance du produit intérieur brut (PIB) réel a dépassé les attentes, atteignant en moyenne 10,3% au premier semestre de 2019.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.