Connectez-vous S'inscrire

Sommet action climat de l’Onu : l’Irena appelle les grands dirigeants à mettre sur pied une réponse au changement climatique par le biais des énergies renouvelables


Rédigé le 21 Septembre 2019 à 00:28 | 0 commentaire(s) modifié le 22 Septembre 2019 - 20:56


(Equonet-Dakar) - L’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) affirme qu’il est possible de contenir le changement climatique à condition que les investissements dans les énergies renouvelables fassent plus que doubler, à environ 750 milliards de dollars par an, d’ici 2030.


Il est demandé instamment aux chefs de file des secteurs public et privé de doubler les investissements annuels dans les énergies renouvelables afin de limiter le réchauffement de la planète bien en dessous de 2 °C, indique un nouveau rapport  de l’IRENA (Agence internationale pour les énergies renouvelables) publié avant le Sommet Action Climat de l'ONU qui va se tenir à New York. Alors qu’il ne reste que 11 ans pour agir afin de contenir les effets du changement climatique, des investissements annuels à hauteur de 4 300 milliards de dollars dans les énergies renouvelables d’ici 2030 représentent la solution en faveur du climat la plus concrète et aisément accessible dans le monde.
  
Les investissements annuels dans les énergies renouvelables pour la prochaine décennie doivent plus que doubler, pour passer d’environ 330 milliards de dollars par an à près de 750 milliards de dollars d’ici 2030.
 
Les conclusions d’une partie d’un nouveau rapport sur l’investissement climatique élaboré par l’IRENA soulignent comment les investissements en énergies cumulés globaux doivent s’orienter massivement sur les technologies à faibles émissions de carbone, notamment les énergies renouvelables. Plus de 18 600 milliards de dollars d’investissements prévus dans les combustibles fossiles d’ici 2050 doivent être réaffectés afin de respecter la ligne directrice tracée par l’Accord de Paris et réaffirmée par un rapport spécial récent du Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GIEC).
 
Malgré l’urgence, les plans d’investissements actuels ne sont pas cohérents avec la voie à suivre pour garantir un avenir climatique sûr. Les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, associées à une électrification plus poussée, peuvent apporter 90 % de la réduction des émissions liées aux énergies qui est nécessaire au respect de l’Accord de Paris. 
 
«Il est possible de limiter le changement climatique et de répondre à la demande mondiale croissante en énergie en accélérant rapidement la vitesse à laquelle nous mettons en place les énergies renouvelables », a déclaré Francesco La Camera, directeur général de l’IRENA. «Seule une transition énergétique reposant sur les énergies renouvelables nous permettra d’atteindre les objectifs fixés par l’agenda 2030 de l’ONU et l’Accord de Paris. Les énergies renouvelables représentent le seul outil disponible et opérationnel pour rester sous le seuil de 1,5 °C au cours des 11 prochaines années.»
 
«Atteindre nos objectifs climatiques peut également nous permettre de favoriser la croissance économique et de garantir un développement durable avec les énergies renouvelables», a ajouté M. La Camera. «Mais il est urgent de repenser les décisions d’investissement à long terme dans les énergies afin de nous assurer qu’elles nous mènent vers l’avenir durable dont nous avons besoin. Doubler les investissements dans les énergies renouvelables nous offre la possibilité d’améliorer la santé, de créer des emplois, d’ouvrir des perspectives économiques et de lutter contre le changement climatique. Aucune autre solution n’est aussi crédible.»
 
Transformer les systèmes d’énergie avec des énergies renouvelables offre une voie plus économique que l’inaction climatique. Chaque dollar investi dans la transition énergétique rapportera de trois à sept fois plus en matière d’amélioration de la santé humaine, de baisse des dépenses liées au climat et de réduction des subventions.
 
Cependant, accélérer la mise en place d’énergies renouvelables demande des politiques qui créent les conditions permettant de débloquer les investissements et de favoriser le développement économique, conclut le nouveau rapport. L’IRENA va travailler plus près du terrain afin de faciliter les projets et d’assister les pays dans la création de cadres d’investissements attractifs dans les énergies renouvelables. L’agence va également renforcer la coopération avec le secteur privé, les institutions financières internationales et les organisations multilatérales.
 
En soutien à l’appel du secrétaire général de l’ONU en faveur d’une action climatique décisive, l’IRENA a lancé une campagne pour promouvoir les énergies renouvelables comme une solution concrète à l’action pour le climat. En coopération avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), la campagne de l’agence «Maîtriser le changement. C’est possible avec les énergies renouvelables.» vise à informer sur le potentiel des technologies à énergie renouvelable et ainsi à encourager les actions concrètes en faveur du climat.
 
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République a présidé la réunion du Conseil des Ministres, ce mercredi 16 octobre 2019, à 10 heures, au Palais de République. En autres sujets abordés, figurent le Magal de Touba, les collectivités territoriales, les infrastructures ferroviaires et routièrs, etc.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 16 octobre 2019 qui a examiné et adoptés des textes législatifs et réglementaires :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

La Banque européenne de reconstruction et de développement développe les marchés financiers en Tunisie

(Equonet-Dakar) - Bâtir un marché des capitaux solide signifie bâtir une économie plus forte. La BERD aide les autorités tunisiennes à créer un marché des capitaux capable de fournir aux entreprises locales un meilleur accès à diverses sources de financement pour financer et développer leurs activités.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.