Connectez-vous S'inscrire
Sénégal : actualité économique et financière - equonet.net Afrique

Stimuler la croissance mondiale avec une poussée d'infrastructure collective


Rédigé le 24 Novembre 2020 à 21:30 | 0 commentaire(s) modifié le 26 Novembre 2020 - 17:03

Massamba Ndakhté Gaye
Ndakhté M. GAYE est un rédacteur de contenu web et spécialiste des relations médias avec plusieurs... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet-Dakar) - Les investissements dans les infrastructures publiques pourraient contribuer à stimuler la croissance lorsque les pays agissent en même temps.


Pays du monde, agissez ensemble sur les investissements dans les infrastructures publiques si vous voulez stimuler la croissance mondiale. C’est en substance ce qu’indique un rapport du FMI  publié avant la réunion des dirigeants du G20.

Publiée dans le blog du Fmi, cette étude soutient qu'une poussée d'investissements synchronisés dans les infrastructures pourrait dynamiser la croissance, limiter les cicatrices et atteindre les objectifs climatiques. «En fait, lorsque de nombreux pays agissent en même temps, les investissements dans les infrastructures publiques pourraient contribuer à stimuler la croissance au pays et à l'étranger grâce à des liens commerciaux. Cet effet ‘’d'entraînement’’ positif pourrait donner un coup de fouet supplémentaire à la production mondiale», souligne le Fmi dans son blog.

«Les retombées créées par une demande accrue ont un impact particulier lorsque les conditions économiques sont faibles et les taux d'intérêt bas. Lorsque les conditions économiques sont bonnes, la hausse des dépenses publiques peut pousser l'inflation au-dessus de l'objectif de la banque centrale et déclencher un resserrement de la politique monétaire, compensant en partie la poussée initiale de la demande. Mais lorsque les conditions sont faibles et que l'inflation est bien inférieure à l'objectif, la politique monétaire est moins susceptible de se resserrer en réponse à une hausse des dépenses publiques, ce qui se traduit par une plus grande réaction de la production. Le contexte d'une capacité inutilisée importante amplifie ainsi l'impact à la fois des dépenses publiques nationales d'infrastructure et de la demande qui se répercute sur l'augmentation des investissements publics à l'étranger», explique-t-il.

Son graphique de la semaine illustre ce point. «Si les économies disposant d'une marge de manœuvre devaient augmenter les dépenses d'investissement dans les infrastructures de ½% du PIB en 2021, les porter à 1% du PIB en 2022, et les maintenir à ce niveau jusqu'en 2025, et les économies disposant de moins d'espace budgétaire dépensent environ un tiers de ce montant sur la même période, la production mondiale pourrait augmenter de près de 2 pour cent d'ici 2025 (ligne noire en pointillés). Environ un tiers de cet impact proviendrait de retombées transfrontalières. Pour voir cela, considérons un ensemble de scénarios hypothétiques où chaque pays augmente seul ses dépenses d'infrastructure, sans bénéficier de dépenses plus élevées à l'étranger. L'impact global dans ce cas serait en moyenne d'environ 1,2% (ligne noire continue)», analyse-t-il.

Et le blog du Fmi de conclure sur ces termes:  «si les pays du G20 agissent ensemble, ils peuvent obtenir deux tiers de plus au même coût que si chaque pays agit seul».
Lire plus : How a Collective Infrastructure Push Will Boost Global Growth



Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise






Facebook


Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 28 avril 2021, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce 28 avril 2021.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.