Connectez-vous S'inscrire

Uemoa : le taux de croissance situé à 7,0 pour cent au 3ième trimestre 2015


Rédigé le 6 Décembre 2015 à 20:23 | 0 commentaire(s) modifié le 9 Décembre 2015 - 17:07


Ecofinance.sn (Dakar) – Au 3ième trimestre 2015, le taux de croissance économique de l’Uemoa s’est situé 7,0 pour cent après 7,1 pour cent enregistré au 2ième trimestre de la même année.


Uemoa : le taux de croissance situé à 7,0 pour cent au 3ième trimestre 2015
Sur l’ensemble de l’année finissant, la progression du produit intérieur brut (Pib) de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) ressortirait à 6,6 pour cent en 2015, identique à celle observée en 2014, indique le Comité politique monétaire de la (Cpm) de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) dans un communiqué de presse transmis vendredi à Ecofinance.sn.

Le Comité, qui examinait la situation interne de l’Uemoa au cours de sa 4ième réunion ordinaire tenu mercredi dernier à Dakar, a situé le taux de croissance à 7,0 pour cent après 7,1 pour cent enregistré au deuxième trimestre 2015. Il a relevé le maintien d’une activité économique soutenue au troisième trimestre 2015.

Ramener le déficit budgétaire en dessous de 3,0 pour cent en 2019

Examinant la situation des finances publiques des Etats de l’Uemoa, le Comité a noté une détérioration du solde budgétaire, base engagements, dons compris, par apport au niveau enregistré à la même période de l’année 2014.

Il impute cette aggravation du déficit budgétaire à l’accroissement des dépenses publiques, en liaison notamment avec la poursuite des investissements dans les infrastructures.

A cet égard, les membres du Comité ont encouragé les Etats à amplifier les efforts d’amélioration des recettes publiques et de rationalisation des dépenses afin de ramener le déficit budgétaire à un niveau en dessous de 3,0 pour cent à l’horizon 2019, conformément aux nouvelles normes du pacte de convergence, de stabilité, de croissance et de solidarité.

Un taux d’inflation de 1,5 pour cent enregistré en fin septembre 2015

«En ce qui concerne les prix à la consommation, l’Uemoa a enregistré un taux d’inflation de 1,5 pour cent en glissement annuel à fin septembre 2015», souligne le communiqué. Et d’expliquer : «Cette évolution est essentiellement imprimée par la progression des prix des produits alimentaires».

«A l’horizon de 24 mois, le taux d’inflation, en glissement annuel, est projeté à 2,0 pour cent, en phase avec l’objectif de stabilité des prix poursuivi par la Bceao», indique-t-il.

Détente des taux d’intérêt

S’agissant des conditions monétaires, le Comité déclare avoir observé une détente des taux sur le compartiment à une semaine du marché interbancaire où le taux moyen pondéré s’est établi à 4,35 pour cent au troisième trimestre 2015 après avoir atteint 4,63 pour cent au trimestre précédent.   

D’après le Comité, le taux moyen pondéré des opérations hebdomadaires d’injection de liquidités s’est également replié à 2,55 pour cent au 3ième trimestre 2015, en baisse de 0,9 points de base d’un trimestre à l’autre.

A l’issue de ses analyses, le Comité de politique monétaire de la Bceao a décidé de maintenir inchangés le taux d’intérêt minimum de soumission aux opérations d’appels d’offres d’injection de liquidités et le taux d’intérêt du guichet de prêt marginal, respectivement à 2,50 pour cent et 3,50 pour cent, niveau en vigueur depuis le 16 septembre 2013. Le coefficient de réserves obligatoires applicable aux banques de l’Uemoa demeure fixé à 5,0 pour cent, niveau en vigueur depuis le 16 mars 2012.   
Yaye Rokhya NDIAYE



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République a présidé la réunion du Conseil des Ministres, ce mercredi 16 octobre 2019, à 10 heures, au Palais de République. En autres sujets abordés, figurent le Magal de Touba, les collectivités territoriales, les infrastructures ferroviaires et routièrs, etc.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 16 octobre 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République du Sénégal a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres de ce mercredi 16 octobre 2019 qui a examiné et adoptés des textes législatifs et réglementaires :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Le Rwanda continue de faire des progrès notables pour maintenir une croissance forte et inclusive, selon les services du Fmi.

(Equonet-Dakar) – Selon les services du Fonds monétaire international (FMI), la croissance du produit intérieur brut (PIB) réel a dépassé les attentes, atteignant en moyenne 10,3% au premier semestre de 2019.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.