Connectez-vous S'inscrire

Une nouvelle économie climatique


Rédigé le 26 Novembre 2019 à 22:01 | 0 commentaire(s) modifié le 27 Novembre 2019 - 22:44


(Equonet-Dakar) – Dans son Blog de ce mardi 26 novembre 2019, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à la nouvelle économie climatique. Lire le texte pour comprendre les conséquences économiques des changements climatiques.


"Tout le monde parle de la météo, mais personne ne fait rien à ce sujet." La phrase, attribuée à l'humoriste américain du 19 e siècle, Mark Twain, pourrait décrire l'état actuel des choses  sur le changement climatique  . À l'époque de Twain, il était absurde de supposer que les humains pouvaient faire quelque chose pour la météo.

Aujourd'hui, nous comprenons que nous pouvons et nous devons.

Les changements climatiques, causés en grande partie par l'homme, entraînent une élévation du niveau de la mer, des températures extrêmes et des tempêtes plus fréquentes et plus rudes  . Celles-ci menacent de déplacer des vies, des moyens de subsistance et des communautés, avec des conséquences économiques évidentes, souvent à un prix élevé, dans le monde entier.

En termes simples, le climat est le plus grand risque auquel le monde est confronté. Que pouvons-nous faire pour passer du discours à l’action?

Ce numéro de Finance & Développement  examine l'impact économique et financier des choix de politique climatique. Il propose des solutions concrètes offrant des opportunités de croissance, tirées par l’innovation technologique, les investissements durables  et un secteur privé dynamique.

Pour la Directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, s'attaquer au changement climatique nécessite non seulement d'atténuer les dommages, mais également de s'adapter à l'avenir. Cela signifie une tarification du risque et des incitations à l’investissement vert. Kenneth Gillingham montre qu'à long terme, les coûts de l'action pour le climat  pourraient être moins élevés que nous le pensons. Ian Parry estime que des taxes sur le carbone  agressives aideraient les différents pays à atteindre leurs objectifs de réduction des émissions et à intensifier leurs actions au niveau mondial. 

Mark Carney et d'autres montrent à quel point la mobilisation de ressources financières  peut ouvrir d'énormes opportunités, allant de la transformation de l'énergie à la réinvention des protéines. Enfin, Ralph Chami et d’autres chercheurs ont expliqué comment la sauvegarde des baleines  pouvait contribuer à sauver la planète.

Dans cette crise partagée, chacun a la responsabilité d'agir. En fin de compte, les fortunes du monde et des générations futures dépendent de l'ambition et de l'urgence avec lesquelles les dirigeants collaborent pour faire face à l'urgence climatique mondiale actuelle.

Mais il y a de l'espoir. Les jeunes d'aujourd'hui, comme Greta Thunberg et d'autres, rappellent à quel point l'homme est capable de reconstruire le monde. C'est leur avenir en jeu.
Gita Bhatt/Blog FMI




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 25 Novembre 2019 - 21:58 Le mandat ; un sujet qui… fâche

Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 27 novembre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL, a présidé le Conseil des Ministres, le mercredi 27 novembre 2019, à 10 heures, au Palais de la République.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 27 novembre 2019

(Equonet-Dakar) - Au cours du conseil des ministres e ce mercredi, le président de la République a pris des mesures individuelles en procédant à de nouvelles nominations.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

4,2 millions d'euros de l’AFD pour la mise en place d'un centre de prise en charge globale des victimes de violences sexuelles et de violences basées sur le genre à Bangui.

(Equonet-Dakar) - Rémy RIOUX, directeur général de l'AFD, Pierre-Yves REVOL, président de la Fondation Pierre Fabre et Béatrice GARRETTE, directrice générale, ont signé en présence du Dr Denis MUKWEGE, prix Nobel de la paix 2018, une convention de financement d'un montant de 4,2 millions d'euros pour la mise en place d'un centre de prise en charge globale des victimes de violences sexuelles et de violences basées sur le genre à Bangui annonce un communiqué de presse transmis à Equonet.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.