Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, financière sénégalaise et africaine
Développer un contenu vérifié, instructif, constructif et attentif, de manière professionnelle et responsable.

bBâle II et III : Inquiétudes des banques


Rédigé le 14 Février 2018 à 10:42 | 0 commentaire(s) modifié le 14 Février 2018 - 10:44


Les normes prudentielles Bâle II et III suscitent des inquiétudes de la part des banques et établissements financiers d’Afrique. M. Jonas Siliadin, responsable de la Business unit « Risque et réglementation » de Conix Consulting rassure et propose des clés pour une bonne appropriation.




bBâle II et III : Inquiétudes des banques
(Ecofinance.sn Dakar) - « Le dispositif bâlois consacre une nouvelle approche de la gestion des risques », a d’emblée précisé M. Siliadin. Reconnaissant sa complexité du fait de l’exigence de ratio en fonds propres ou encore  d’un processus de surveillance prudentielle, l’expert financier propose néanmoins des voies d’appropriation pour les établissements financiers africains. 

Parmi ces recommandations, il propose à ceux-ci d’éviter de faire du dispositif un projet réservé à quelques initiés de la banque. « Il faut au contraire en faire projet par et pour l’entreprise. En d’autres termes, il faut avoir une vision transversale et à long terme. » 

M. Siliadin intervenait la semaine dernière lors des Rencontres annuelles du club des dirigeants de banques et établissements de crédits d’Afrique, à Dakar. Présent à cette rencontre, M. Thierno Seydou Nourou Sy, le directeur général de la Banque nationale de développement économique du Sénégal (BNDE) a relevé une « absence de concertation en amont entre la Banque centrale et les banques. » D’où, selon lui, « le défi de la publication des informations en direction du public, qui s’adresse aux banques, mais également aux autorités monétaires. » Une interpellation légitime si l’on sait que « le bulletin du Bureau d’information commercial (BIC) n’est pas complet ou mis à jour. » 

L’interpellation du patron de la BNDE n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Pour rassurer les banques de sa bonne disposition, la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) par la voix de Mme Diouf a rappelé les mesures d’accompagnement prises. « La BCEAO a initié des missions itinérantes, des groupes de travail sur le dispositif prudentiel et les systèmes financiers décentralisés. » 
Quoi qu’il en soit, M. Siliadin, le spécialiste des normes prudentielles conseille l’approche « Data center » ou « Centre de données » pour réussir l’adoption du dispositif bâlois et ainsi mieux appréhender « ce processus évolutif qui sans doute mènera prochainement à Bâle IV. » 
 



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | EquoSports | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

Communiqué du Conseil des ministres du 05 décembre 2018

(Equonet-Dakar) - Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 05 décembre 2018 à 10 heures, au Palais de la République.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

CABO VERDE : le gouvernement dévoile sa nouvelle Stratégie de développement durable

(Equonet-Dakar) - Le gouvernement du Cabo Verde va organiser sa première Conférence internationale ‘’Construire de nouveaux partenariats pour le développement durable du Cap-Vert’’ et un Forum sur les investissements au Cabo Verde afin de présenter à la communauté internationale et au secteur privé sa nouvelle Stratégie de développement durable (PEDS), annonce un communiqué de presse de la Banque mondiale. La même source précise que les deux évènements auront lieu les 11 et 12 décembre, respectivement au bureau de la Banque mondiale à Paris (France) et à la Chambre de commerce de Paris.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).