Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net

Sénégal : le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération va expliquer les conséquences du coronavirus  19/03/2020

(Equonet-Dakar) – Amadou Hott, ministre sénégalais de l’Economie, du Plan et de la Coopération et  ses services expliqueront les conséquences de la pandémie du COVID-19 sur l’économie sénégalaise ainsi que les mesures envisagées par le gouvernement pour soutenir les secteurs d’activités les plus touchés par cette pandémie.
 
Ce sera à l’occasion d’une conférence de presse prévue ce jeudi 19 mars 2020,  à la salle de conférence de la Direction générale de la planification et des politiques économiques (DGPPE), à 15 heures.

Sénégal : point de situation sur les projets et programmes financés par la Banque mondiale  15/03/2020

(Equoneet-Dakar) -Revue conjointe du portefeuille des opérations de la Banque Mondiale au Sénégal.

Abdoulaye Daouda Diallo, ministre des Finances et du Budget et Nathan Belete, directeur des Opérations pour le Sénégal de la Banque mondiale, présideront la cérémonie d’ouverture de la revue du portefeuille des opérations de la Banque mondiale, le mardi 17 mars 2020 à partir de 09 heures à l’hôtel Radisson Blu Dakar.

Le communiqué de presse qui en a fait l’annonce souligne que l’objectif visé par cette rencontre est de faire le point sur l’état de mise en œuvre des projets et programmes financés par la Banque mondiale au Sénégal et d’améliorer la situation globale d’exécution des projets du portefeuille.

Etats-Unis d’Amérique : réduction de la fourchette cible du taux des fonds fédéraux à cause des risques de coronavirus  03/03/2020

(Equonet-Dakar) - La Réserve fédérale publie une déclaration du FOMC relative à sa décision de réduire la fourchette cible du taux des fonds fédéraux.

«Les fondamentaux de l'économie américaine restent solides. Cependant, le coronavirus présente des risques évolutifs pour l'activité économique. À la lumière de ces risques et afin d'atteindre ses objectifs maximaux en matière d'emploi et de stabilité des prix, le Federal Open Market Committee (FOMC) a décidé aujourd'hui de réduire la fourchette cible du taux des fonds fédéraux de 1/2 point de pourcentage, de 1 à 1-1 / 4 pour cent», souligne un communiqué de presse transmis à Equonet. 

«Le Comité suit de près l'évolution de la situation et ses implications pour les perspectives économiques et utilisera ses outils et agira de manière appropriée pour soutenir l'économie», ajoute-t-il.

République démocratique du Congo : rétablir la stabilité économique et améliorer la gouvernance et la transparence.  24/12/2019

(Equonet-Dakar) – Un prêt du Fonds monétaire international (FMI), évalué à environ 368 millions de dollars, soutient les efforts du gouvernement de la République démocratique du Congo pour rétablir la stabilité économique et améliorer la gouvernance et la transparence, indiquent les services du Fonds monétaires international (FMI) dans un communiqué de presse transmis à Equonet.
 
Le FMI résume cette nouvelle opération en faveur de la RDC en cinq points clés, à savoir les défis, l’engagement, les stratégies, la gouvernance et les prochaines étapes.

La fragile économie de la République démocratique du Congo fait face à de nombreux défis de longue date et reste très vulnérable aux chocs. C’est pourquoi le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé hier un prêt au titre de sa facilité de crédit rapide (FCR) combiné à un programme contrôlé par le personnel jusqu’en mai 2020 pour aider le pays à renforcer son économie.

Soudan : les conditions économiques du pays restent difficiles  24/12/2019

(Equonet-Dakar) - Les conditions économiques au Soudan restent difficiles en raison de déficits budgétaires persistants, d'une inflation élevée et d'un accès limité au financement, indiquent les services du Fonds monétaires international (FMI) dans un communiqué de presse transmis à Equonet.
Selon le texte, des réformes audacieuses et globales sont nécessaires pour stabiliser l'économie et renforcer la croissance.

«L'élargissement des filets de sécurité sociale pour soutenir les réformes et les améliorations de l'environnement des entreprises et de la gouvernance sont essentiels pour débloquer la croissance», souligne-t-il.

Une équipe du Fonds monétaire international dirigée par Daniel Kanda s'est rendue à Khartoum du 4 au 17 décembre pour discuter de la consultation de 2019 au titre de l'article IV avec le Soudan. 

Togo : le programme soutenu par la facilité de crédit élargie est mis en œuvre comme prévu dans la plupart des domaines  27/10/2019

(Equonet-Dakar) – Selon les services du Fonds monétaire international (FMI),  le programme soutenu par la facilité de crédit élargie est mis en œuvre comme prévu dans la plupart des domaines. Et la croissance économique du Togo devrait s'accélérer pour atteindre 5,3% en 2019 et osciller autour de 5½% à moyen terme.
 
Selon eux, la croissance économique devrait s'accélérer à 5,3% en 2019 et osciller autour de 5½% à moyen terme. Ils soulignent que le Togo s'est conformé aux critères de déficit de l'UEMOA depuis 2017; le déficit budgétaire global devrait s'établir à 2,9% du PIB en 2019 et à 1,9% du PIB en 2020. La dette a diminué et devrait tomber sous la barre des 70% du PIB à partir de 2020. Les discussions sur l'opération de réajustement de la dette et les garanties correspondantes sont en cours et en attente de décisions.
 
Le 25 octobre 2019, le Conseil d'administration du FMI a achevé le cinquième examen de la performance économique du Togo dans le cadre d'un programme appuyé par un mécanisme de la facilité de crédit élargie. C’est-à-dire un accord de prêt qui prévoit un engagement de programme soutenu à moyen et long termes en cas de problèmes de balance des paiements prolongés.
 
L'achèvement de l'examen permet le décaissement de 25,17 millions de DTS (environ 34,6 millions de USD), ce qui porte le total des décaissements au titre de l'accord à 151,02 millions de DTS (environ 207,8 millions de USD).
 
L'accord sur trois ans conclu par le Togo pour un montant de 176,16 millions de DTS (environ 242,4 millions de USD, soit 120% du quota du Togo) a été approuvé le 5 mai 2017 (voir communiqué de presse n ° 17/151 ). Le programme vise à réduire considérablement le déficit budgétaire global afin de garantir la dette à long terme et la viabilité extérieure. recentrer les politiques sur la croissance inclusive à travers des dépenses sociales ciblées et des dépenses d'infrastructure financées de manière durable; et résoudre les faiblesses financières des deux banques publiques.
 
 

Ghana : les perspectives macroéconomiques restent favorables  25/10/2019

(Equonet-Dakar) – Selon les services du Fonds monétaire international (FMI),  les perspectives macroéconomiques du Ghana restent favorables, soutenues par des politiques économiques globalement prudentes, une activité intense du secteur des industries extractives et un système bancaire plus sûr.

Dans un communiqué de presse transmis à Equonet, ils estiment que le maintien de la discipline budgétaire à l'approche des élections de 2020 sera essentiel pour préserver les gains macroéconomiques réalisés depuis 2017.

Ils soutiennent qu’un resserrement de la politique monétaire peut devenir nécessaire si des pressions sur les prix ou les taux de change se manifestaient.

Les services du FMI terminent leur mission de consultation au titre de l'article IV en 2019 au Ghana.
L’équipe du FMI, dirigée par Carlo Sdralevich, s'est rendue à Accra du 30 au 11 octobre 2019 pour mener des discussions sur la consultation de 2019 au titre de l'article IV, qui s'est achevée à Washington à l'occasion des .Assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale. 

Selon le communiqué de presse, l'équipe a eu des discussions constructives et franches avec le vice-président Bawumia, le ministre des Finances Ofori-Atta, le gouverneur de la Banque du Ghana, Addison, d'autres hauts responsables gouvernementaux, le Comité des finances du Parlement, des représentants du secteur privé, des syndicats et des organisations de la société civile.

 


Creoptix clôture une opération de financement de série C couronnée de succès afin de soutenir sa croissance future  30/09/2019

(Equonet-Dakar) - Creoptix AG, une société privée basée en Suisse spécialisée dans les instruments bioanalytiques de nouvelle génération, a annoncé aujourd'hui avoir levé 8 millions CHF (environ 5 milliards FCFA) lors de la première transaction dans le cadre d'un tour de table de série C. 

Dans un communiqué de presse transmis à Equonet ladite société informe que les négociations étaient dirigées par Swisscanto Invest de la Zürcher Kantonalbank et rejoignaient Waters Corporation (NYSE: WAT) ainsi que des investisseurs privés existants. Robert Schier de Swisscanto Invest a rejoint le conseil d’administration. Grâce à ce financement, la société a levé plus de 15 millions de francs suisses depuis 2013. Le produit de cette vente permet à Creoptix de renforcer ses activités commerciales en Europe et aux États-Unis et d'étendre sa présence sur le marché.

Creoptix a mis au point et commercialise des systèmes Creoptix WAVE pour étudier les interactions moléculaires en temps réel et révolutionne le monde de la découverte de médicaments. Basé sur la technologie brevetée d'interférométrie à guide d'ondes, le système Creoptix WAVE offre un niveau de sensibilité supérieur à celui de la résonance plasmonique de surface (SPR), avec une robustesse d'échantillon brute normalement obtenue uniquement avec des tests sur plaque. La technologie facilite de nouvelles applications analytiques telles que l'analyse des protéines membranaires dans la découverte de médicaments et les études d'interaction cinétique en temps réel dans les fluides corporels pour le développement de biomarqueurs et de biothérapeutiques.

Le chef de mission du Fonds monétaire international anime une conférence de presse à Dakar  22/09/2019

(Equonet-Dakar) - Corinne Delechat, chef de mission du Fonds monétaire international (FMI) au Sénégal, anime une conférence de presse, lundi 23 septembre 2019, à 14h30mn dans les Bureaux du FMI, 8, rue Dr. Guillet, 4ème étage, Dakar, annonce un communiqué de presse transmis à Equonet.

Mme Corinne Delechat dirige une délégation du FMI qui séjourne à Dakar en ce moment, dans le cadre de la négociation du Programme économique et financier du Sénégal, appuyé par l'Instrument de coordination de la Politique économique.

Atelier de lancement officiel de la plateforme digitale e-solde  11/09/2019

(Equonet-Dakar) - La direction générale du Budget, à travers la direction de la Solde, organise un atelier de lancement officiel de la plateforme e-solde, le jeudi 12 septembre 2019 à partir de 09 heures à l’hôtel Terrou-Bi, sous la présidence d’Abdoulaye Daouda DIALLO, ministre des Finances et du Budget, annonce un communiqué de presse transmis à Equonet.

Le texte souligne que cette plateforme digitale permet la consultation et l’édition de bulletins de salaires mensuels ou annuels ainsi que la formulation de réclamations en ligne par les usagers.

Sénégal/Espagne : présentation d’un nouveau programme de coopération entre les deux pays  11/09/2019

(Equonet-Dakar) - Amadou HOTT, ministre sénégalais de l’Economie, du Plan et de la Coopération, co-préside avec Jorge TOLEDO ALIBINANA, ambassadeur d’Espagne en République du Sénégal, la rencontre sur la présentation du nouveau programme de coopération entre l’Etat du Sénégal et le Royaume d’Espagne, jeudi 12 septembre 2019, à partir de 09 heures à l’hôtel Pullman de Dakar, annonce un communiqué de presse transmis à Equonet.

L'Afrique du Sud accueille le premier Forum annuel de dialogue politique de haut niveau de l'ADEA sur l'enseignement secondaire en Afrique  24/07/2019

(Equonet-Dakar) - L'Association pour le développement de l'éducation en Afrique (ADEA), hébergée par la Banque africaine de développement (Bad), et le ministère de l’Éducation de base en Afrique du Sud, organisent le premier forum annuel de dialogue politique de haut niveau sur l’enseignement secondaire, les 29 et 30 juillet prochains, à Johannesbourg, annonce un communiqué de presse de l’institution transmis à Equonet.

Selon le texte, le Forum sera l’occasion d’examiner les conclusions et recommandations de la Fondation Mastercard, partenaire de l’événement, dont le rapport est intitulé «L’enseignement secondaire en Afrique : Préparer les jeunes à l’avenir du travail.»

Seront présents, à cette occasion, des ministres africains de l'Éducation, de la Jeunesse et du Travail, des universitaires, des représentants de haut niveau de partenaires de la coopération au développement, du secteur privé, de la société civile, d'associations d'enseignants et de parents, d'organisations de la jeunesse.
 

L’Ue et le Sénégal signent une convention de financement du programme ‘’changement climatique et gestion Intégrée des zones côtière’’  21/07/2019

(Equonet-Dakar) - Amadou HOTT, ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération et l’ambassadrice Irene MINGASSON, cheffe de la délégation de l’Union européenne au Sénégal signent une convention de financement du programme «Changement climatique et gestion Intégrée des zones côtières’’, lundi 22 juillet 2019, à partir de 15 heures 30 minutes, à la Salle de conférence du 6ème étage du ministère des Finances et du Budget, annonce un communiqué de presse transmis à equonet.


La plupart des pertes forestières enregistrées dans les tropiques  18/07/2019

(Equonet-Dakar) - Entre 2000 et 2015, le monde a perdu l'équivalent de Madagascar en superficie forestière, et ce, en grande partie due à la conversion des surfaces forestières en terres agricoles, selon les conclusions du nouveau rapport de la Fao sur la faim. La plupart de ces pertes ont été enregistrées dans les régions tropicales d'Amérique latine, d'Afrique subsaharienne et d'Asie du Sud-Est.

Néanmoins, de 2010 à 2015, le taux de pertes forestières a ralenti à l'échelle mondiale et ces pertes ont été partiellement compensées par une augmentation des surfaces forestières en Asie, en Amérique du Nord et en Europe.


L'eau soumise au stress  18/07/2019

(Equonet-Dakar) - Selon les conclusions du nouveau rapport de la Fao sur la faim, le stress hydrique affecte des pays sur chaque continent. La majorité des pays à avoir enregistré des niveaux élevés de stress hydrique depuis 2000 se situent en Afrique du Nord, en Asie de l'Ouest et centrale et en Asie du Sud.


La surpêche et les disparités dans la mise en œuvre des instruments internationaux nécessaires afin d'instaurer une pêche durable suscitent des inquiétudes  18/07/2019

(Equonet-Dakar) - Aujourd'hui, un tiers des stocks mondiaux de poissons de mer sont victimes de la surpêche, selon les conclusions du nouveau rapport de la Fao sur la faim, la sécurité alimentaire et la nutrition dans le monde. Ce chiffre s'élevait à 10 pour cent en 1974.

Toujours d'après le rapport, malgré quelques récentes améliorations au niveau de la gestion des pêches et des stocks dans les pays développés, la proportion de stocks pêchés à des niveaux biologiquement durables a diminué de manière significative dans les pays en développement.

De plus, près de 30 pour cent des pays peinent toujours à mettre en place les principaux instruments internationaux visant à lutter contre la pêche illégale, non déclarée ou règlementée et près de 20 pour cent des pays peinent à mettre en place les principaux instruments visant à promouvoir l'accès des pêcheurs artisanaux aux ressources productives, aux services et aux marchés.


Des progrès en matière de conservation du matériel phytogénétique.  18/07/2019

(Equonet-Dakar) - La conservation du matériel phytogénétique est mieux nantie, selon les conclusions du nouveau rapport de la Fao sur la faim, la sécurité alimentaire et la nutrition dans le monde.

A la fin de l'année 2018, le matériel phytogénétique conservé dans les banques de gênes de 99 pays et de 17 centres régionaux et internationaux s'élevait à 5,3 millions d'échantillons - une hausse de près de trois pour cent par rapport à l'année dernière. Une situation qui s'explique surtout par le transfert du matériel existant vers des lieux de stockage plus appropriés que par l'ajout de nouvelles diversités collectées sur le terrain.

Selon le rapport, les efforts visant à sécuriser la diversité des cultures sont cependant toujours insuffisants, surtout en ce qui concerne les plantes sauvages apparentées, les plantes alimentaires sauvages et les espèces négligées et sous-utilisées.


Plus de la moitié des races de bétail locales menacées d'extinction  18/07/2019

(Equonet-Dakar) - En moyenne, près de 60 pour cent des races de bétail locales sont menacées d'extinction dans les 70 pays à risque, selon un nouveau rapport de la Fao. A travers le monde, sur les 7155 races de bétail locales (ex. des races présentes dans un seul pays), 1940 d'entre elles sont considérées comme étant menacées d'extinction, à l'image de la race bovine Fogera d'Ethiopie ou encore de la chèvre Gembrong de Bali.

Néanmoins, ce chiffre pourrait augmenter car pour deux tiers des races de bétail locales, en particulier au Moyen-Orient, au Proche-Orient, en Afrique et en Asie, les informations portant sur les animaux à risque font défaut.

Le rapport avertit également que «très peu de progrès ont été accomplis afin de conserver les ressources animales génétiques et souligne que les efforts déployés actuellement dans cette optique semblent inadéquats». Par exemple, moins d'un pour cent des races de bétail locales à travers le monde disposent d'assez de matériel génétique pour leur permettre de se relancer après une éventuelle extinction de l'espèce.


Une grande volatilité des prix des produits alimentaires dans nombre de pays en développement  18/07/2019

(Equonet-Dakar) - De 2016 à 2017, les prix des produits alimentaires étaient extrêmement volatiles, un phénomène qui a particulièrement affecté un tiers des pays en développement enclavés, soit un pays sur quatre en Afrique et en Asie de l'Ouest et un pays sur cinq en Asie centrale et en Asie du Sud, selon un nouveau rapport de la Fao. L'ensemble des régions a été affecté par une hausse modérée des prix des produits alimentaires.


Les recettes des petits producteurs alimentaires sont deux fois moins importantes que celles des producteurs alimentaires à plus grande échelle  18/07/2019

(Equonet-Dakar) - Les petits producteurs alimentaires - qui cultivent 80 pour cent de la nourriture mondiale - font face à des défis énormes lorsqu'il s'agit d'accéder aux intrants et aux services et, par conséquent, leurs revenus et leur productivité sont beaucoup moins importants que ceux des producteurs alimentaires à plus grande échelle, selon un nouveau rapport de la Fao.

Dans la plupart des pays, les revenus des petits producteurs alimentaires sont deux fois moins importants que ceux des producteurs alimentaires à plus grande échelle, voire plus. Les différences au niveau de la productivité des petits producteurs alimentaires par rapport aux producteurs alimentaires à plus grande échelle sont également visibles, mais bien que moins flagrantes que la différence de revenus.


1 2 3 4 5 » ... 9

Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 01 avril 2020

(Equonet-Dakar) - Le Conseil des ministres s’est exceptionnellement tenu ce mercredi 1er avril 2020 en visioconférence, sous la présidence du chef de l’Etat, Macky Sall.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 18 mars 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations. Lire le communiqué.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

Covid-19 : l'impact économique sera sévère en Europe

(Equonet-Dakar) - Dans sa série fournissant une analyse régionale sur les effets du coronavirus, le blog du Fmi analyse son impact économique qui sera sévère en Europe. Suivez les explications de Poul M. Thomsen, auteur de cet article.