Connectez-vous S'inscrire

​​«Stratégie nationale de cybersécurité» : l’Etat met 300 000 milliards de F Cfa pour renforcer...


Rédigé le 15 Mai 2018 à 14:26 | 0 commentaire(s) modifié le 15 Mai 2018 - 14:30


L’Etat du Sénégal va entamer une rude bataille avec la cybercriminalité pour le renforcement de capacité des utilisateurs de l’internet. Pour ce faire, une stratégie nationale de cybersécurité a été adoptée et financée à hauteur de 300 000 milliards de Fcfa.


(Ecofinance.sn) : Dans sa lutte contre la cybercriminalité, le gouvernement du Sénégal va investir 300 000 milliards de F Ffa pour sensibiliser et renforcer la capacité des utilisateurs du Net afin de leur permettre de protéger leurs données personnelles. L’annonce a été faite par le Directeur de la technologie de l’information et de la communication (Tic), en marge de l’ouverture du Security Day 2018, un atelier de réflexion sur la «Cybercriminalité et Souveraineté des Etats Africains».   
 
Venu représenter cette cérémonie, le ministre en charge de la Communication, des Télécommunications des Postes et de l’Economie numérique,  Abdoulaye Bibi Baldé,  Cherif Diallo a déclaré que : «dans la cybersécurité nous avons identifié un volet qui est la stratégie nationale de cybersécurité qui constitue à un renforcement de capacité et faire rencontrer les experts pour parler de la cybersécurité».
 
Poursuivant il ajoute : «c’est la raison pour laquelle cette stratégie de cybersécurité nationale a commencé par identifié l’état de référencement du Sénégal en matière de cybersécurité, nos points forts et nos points faibles et elle vise essentiellement à développer des outils pour arriver à instaurer en 2020-2022 un cyberespace de confiance, cyberespace numérique où tout le monde pourra profiter des applications et des services qui sont offerts en ayant confiance à l’utilisation et sa présence dans le monde internet».
 
Financée à un coût global de 300 000 milliards de F Cfa, cette stratégie qui a été validée en Conseil des ministres il y a moins d’un (1) mois, «va engendrer beaucoup d’acteurs et beaucoup d’autres outils comme la mise en place d’une structure nationale de cybersécurité sous la forme d’une agence», a-t-il renseigné.
 
«Le volet de renforcement de capacité et le volet de sensibilisation ont déjà débuté avec un atelier qui se tient actuellement dans le Sud du Sénégal», a-t-il conclut.
 



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Inscription à la newsletter

Blog Ecofinance
le 10/09/2018

HYDROCARBURES : ce qu’il faut comprendre sur les activités d’exploration-production

(Ecofinance.sn – Dakar) - Au Sénégal, le pétrole...











Derniers tweets





Facebook