Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité économique, financière sénégalaise et africaine
Développer un contenu vérifié, instructif, constructif et attentif, de manière professionnelle et responsable.

​Les prix des transports flambent à Kinsasha


Rédigé le 4 Mai 2018 à 16:03 | 0 commentaire(s) modifié le 4 Mai 2018 - 16:06



​Le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta, a signé un arrêté portant révision à la hausse du prix des transports en commun. Le prix de la course en taxi a triplé pour certains trajets. La hausse du prix du carburant et la dépréciation du franc congolais expliqueraient cette situation.

Il faut désormais payer 700 francs congolais (soit 0,37 euro) pour atteindre l'arrêt « DGC », dans la commune de Ngaliema, à partir du centre-ville de Kinshasa. Il y a encore quelques jours, la même course coûtait 500 francs.
 
Du côté de l'Association des chauffeurs du Congo (ACCO), on explique cette hausse de prix notamment par l'augmentation du prix de carburant à la pompe. Jean Mutombo, président provincial de l'ACCO, a participé à la commission qui a travaillé sur la nouvelle tarification. Il explique que la précédente hausse du prix des transports en commun par l'autorité provinciale remonte à 2011.
 
Entre 2011 et 2018, le prix du carburant a plusieurs fois augmenté sans que le gouvernement provincial de Kinshasa n'adapte le prix des transports en commun : « De 2011 à 2018, le gouvernement provincial s’est tu alors qu’il y a eu des d’augmentations du prix du carburant. Nous avons pris le prix de 2011 et actualisé avec les taux actuels de 2018. »
 
De son côté, Maître Deryck Tshibangu, président de l’Organisation de défense des consommateurs (ODC), estime que cette hausse du prix des transports en commun ne se justifie pas : « Je vous informe qu’en dix ans le [prix du] carburant à la pompe n’a augmenté que de 10%. Mais comment aujourd’hui peut-on justifier l’augmentation de tarifs des transports en commun à hauteur de 40 % ? Cela ne se justifie pas. »
 
Il appuie son argumentaire notamment par le fait que le ministre d'Etat en charge de l'Economie, Joseph Kapika, assurait le 19 mars que la hausse du prix du carburant ne devrait pas avoir un impact sur le prix des transports en commun à Kinshasa.




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 15 Janvier 2019 - 23:02 SAISINE DE TULLOW : l’ITIE Dément

Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

Communiqué du Conseil des ministres du 16 janvier 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 16 janvier 2019 à 10 heures, à Diamniadio.


Nominations

Nomination au Conseil des ministres du 16 janvier 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes au cours du Conseil des ministres de ce mercredi 16 janvier 2019 :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

AFRIQUE DE L’OUEST : un partenariat IFC-BRVM pour renforcer la gouvernance d'entreprise

(Equonet-Dakar) – IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, et la Bourse Régionales des Valeurs Mobilières (BRVM) sont en partenariat pour renforcer la gouvernance d'entreprise en Afrique de l’Ouest, a appris Equonet auprès de l’institution.


Actu d'Europe

OCDE : ralentissement de l’inflation annuelle dans la zone

(Equonet-Dakar) - L'inflation annuelle dans la zone de l’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) ralentit à 2.7 pour cent en novembre 2018,
en raison du ralentissement des prix de l'énergie, annonce un communiqué de presse de l’Organisation transmis à Equonet.