Connectez-vous S'inscrire

2 millions de personnes confrontées à une grave crise de la faim en Somalie, la Fao lance un cri de cœur


Rédigé le 15 Mai 2019 à 17:10 | 0 commentaire(s) modifié le 16 Mai 2019 - 09:01


(Equonet-Dakar) - En Somalie, une vague de sécheresse particulièrement désastreuse pourrait être synonyme de grave crise de la faim pour 2,2 millions de personnes - soit presque 18 pour cent de la population - lors de la période allant de juillet à septembre, a indiqué aujourd'hui la FAO.


L'agence onusienne a émis une alerte spéciale  pour la Somalie indiquant que le nombre de personnes souffrant de la faim cette année dans le pays devrait augmenter au-delà des 40 pour cent estimés au début de l'année 2019.

D'après l'alerte, la détérioration des niveaux de nutrition constitue également une vive source d'inquiétude. Les taux de malnutrition aigüe et le nombre d'enfants souffrant de malnutrition aigüe admis dans des centres d'alimentation thérapeutique ont fortement augmenté en 2019.

«Les pluies en avril et au début du mois de mai peuvent maintenir ou détruire la sécurité alimentaire du pays pour l'année entière car elles sont cruciales en vue de préparer la principale récolte annuelle, après la saison du "gu" ou saison pluvieuse», a déclaré Mario Zappacosta, économiste à la FAO et responsable du Système mondial d'information et d'alerte rapide (SMIAR).

«Un manque notable de pluies en avril et au début du mois de mai a eu pour effet d'assécher 85 pour cent des terres cultivables du pays et selon les dernières prévisions, la nourriture cultivée lors de la saison du "gu" devrait être inférieure à la moyenne et en baisse de 50 pour cent», a-t-il ajouté. 

Les dernières projections se basent sur des données réunies par des experts de la FAO - y compris des analyses approfondies sur les précipitations, les températures, la disponibilité en eau et la santé de la végétation - et prévoient la pire vague de sécheresse jamais connue depuis des années. Quelques pluies sont attendues en mai mais elles seront insuffisantes et tomberont trop tard pour les cultures et pour contribuer au rétablissement des pâturages avant que la saison sèche ne commence.

Par exemple, dans la région somalienne de Shabeellaha Hoose, qui produit plus de 60 pour cent du maïs cultivé lors de la saison du "gu", la vague de sécheresse est toujours d'actualité avec uniquement quelques pluies sporadiques tombées fin avril et au début du mois de mai.

La vague de sécheresse a également affecté les zones de production d'autres cultures importantes, à l'image de la région Bay productrice de sorgho, qui représente plus de la moitié de la production de sorgho du pays lors de la saison du "gu", et les zones productrices de niébé dans les régions de Middle Shabelle, de Mudug et de Galgaduud.
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 08 mai 2019

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall a présidé, ce mercredi 08 mai, à 10h, la réunion du Conseil des ministres.


Nominations

Les nominations de Macky Sall au conseil des ministres du mercredi 08 mai 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le chef de l’Etat sénégalais a pris les décisions suivantes au cours du conseil des ministres du mercredi 08 mai 2019 :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Appel à la résolution des problèmes d’endettement de l’Afrique

(Equonet-Dakar) - Des pays africains appellent à résoudre les problèmes d’endettement lors d’une consultation avec la Banque africaine de développement (BAD) et la Banque mondiale (BM), annonce un communiqué de l’institution transmis à Equonet.


Actu d'Europe

Vulnérabilité, tensions sur le commerce, vieillissement… : ces revers qui frappent durement l’économie allemande

(Equonet-Dakar) - Un ralentissement de la demande mondiale et d’autres revers temporaires ont durement frappé de manière inattendue l’économie au second semestre de l’année dernière, soulignant sa vulnérabilité aux chocs extérieurs, notamment les tensions grandissantes sur le commerce international, déclarent les services du FMI à l’issue de leur mission au titre de l'article IV, 2019.