Connectez-vous S'inscrire

A qui va profiter l’exploitation du pétrole et du gaz au Sénégal ?


Rédigé le 17 Juillet 2019 à 12:50 | 0 commentaire(s) modifié le 18 Juillet 2019 - 15:59


(Equonet-Dakar) – A la question de savoir à qui va profiter l’exploitation du pétrole et du gaz au Sénégal, Mamadou Fall Kane, secrétaire permanent adjoint du Comité d’orientation stratégique du pétrole et du gaz (Co-pétrogaz), y apporte des réponses précises. Suivez ses explications.


Les enjeux liés aux projets pétroliers suscitent régulièrement nombres de spéculations allant de la simple rumeur de contrats bradés aux fantasmes les plus délirants de navires tankers détournés13. La méconnaissance des contraintes techniques et des mécanismes de partage de production laisse trop souvent l’opinion publique à la merci de raccourcis trompeurs et désespérants. La production servira naturellement à rembourser les investissements et les coûts d’exploitation mais le profit pétrolier sera ensuite partagé avec l’État qui en recevra la majeure partie. A cela s’ajouteront la part de profit de PETROSEN ainsi que les redevances, impôts et dispositions diverses. Les compagnies pétrolières ne toucheront que la portion de profit rétribuant leur savoir-faire technique et les risques vertigineux qu’elles auront consentis.

Ces contrats permettront à l’État de maximiser les revenus pétroliers et gaziers. Ces revenus publics seront complétés par les retombées économiques privées amplifiées par une politique, réaliste mais ambitieuse, de promotion du contenu local. La somme des revenus de l’État et du secteur privé fera du Sénégal le grand bénéficiaire de l’exploitation des hydrocarbures.

Coté public, une gestion sage et transparente permettra que chaque citoyen profite des revenus du pétrole et du gaz, que ce soit sous la forme d’une route, d’une école ou de façon générale, d’un bien-être social amélioré. L’adhésion volontaire du Sénégal à l’ITIE14 (Initiative pour la Transparence des Industries Extractives) est une garantie de transparence sur l’utilisation des revenus tirés de l’exploitation du pétrole et du gaz.

L’adoption de la loi d’orientation encadrant la gestion et répartition de ces futurs revenus du secteur, témoignent de la volonté du Chef de l’État de garantir que les recettes d’hydrocarbures puissent à la fois contribuer au développement à long terme de la société et de l’économie du Sénégal, et assurer une solidarité financière entre la génération actuelle et les générations à venir.

Toutefois, le secteur privé national pourra bénéficier pleinement des opportunités générées par ce nouveau secteur grâce au soutien des pouvoirs publics. La loi sur le contenu local est un levier de promotion du patriotisme économique pour maximiser les retombées économiques et sociales des projets pétroliers et gaziers par le développement du secteur privé local. Cette loi sur le contenu local vient compléter l’action de l’État en posant les bases d’une participation pragmatique et ambitieuse de toutes les forces vives de la nation aux activités liées directement ou indirectement au secteur pétrolier et gazier.

L’objectif du Sénégal est d’atteindre, voire de dépasser le seuil de 50% de contenu local dans l’industrie pétrolière et gazière à l’horizon 2030.

Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 27 novembre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL, a présidé le Conseil des Ministres, le mercredi 27 novembre 2019, à 10 heures, au Palais de la République.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 27 novembre 2019

(Equonet-Dakar) - Au cours du conseil des ministres e ce mercredi, le président de la République a pris des mesures individuelles en procédant à de nouvelles nominations.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

4,2 millions d'euros de l’AFD pour la mise en place d'un centre de prise en charge globale des victimes de violences sexuelles et de violences basées sur le genre à Bangui.

(Equonet-Dakar) - Rémy RIOUX, directeur général de l'AFD, Pierre-Yves REVOL, président de la Fondation Pierre Fabre et Béatrice GARRETTE, directrice générale, ont signé en présence du Dr Denis MUKWEGE, prix Nobel de la paix 2018, une convention de financement d'un montant de 4,2 millions d'euros pour la mise en place d'un centre de prise en charge globale des victimes de violences sexuelles et de violences basées sur le genre à Bangui annonce un communiqué de presse transmis à Equonet.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.