Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net Sénégal : afrique info, actualité économique et financière - equonet.net Afrique

Adagio Therapeutics indique qu'aucune des mutations présentes dans Omicron, le variant du SARS-CoV-2, n'est associée à un échappement de la neutralisation de l'ADG20 in vitro


Rédigé le 1 Décembre 2021 à 11:07 | 0 commentaire(s) modifié le 2 Décembre 2021 - 12:01


(Equonet-Dakar) - D'autres études in vitro visant à déterminer l'activité de neutralisation de l'ADG20 contre Omicron sont en cours.


Adagio Therapeutics, Inc. (Nasdaq : ADGI), une société biopharmaceutique au stade clinique axée sur la découverte, le développement et la commercialisation de solutions à base d'anticorps pour les maladies infectieuses présentant un potentiel pandémique, a fourni aujourd'hui des informations liées au potentiel de son principal anticorps contre le SARS-CoV-2, ADG20, pour traiter le variant du SARS-CoV-2, Omicron, ainsi que d'autres variants préoccupants connus.

Le communiqué de presse qui donne l'information précise qu'ADG20 est un produit candidat expérimental à base d'anticorps monoclonal (mAb) conçu pour fournir une activité neutralisante large et puissante contre le SARS-CoV-2, y compris les variants préoccupants, pour la prévention et le traitement de la COVID-19 avec une durée potentielle de protection pouvant aller jusqu'à un an en une seule injection.

«L'échelle mondiale continue de la pandémie de COVID-19 a conduit à des niveaux accrus de pression immunitaire sur le virus, ce qui entraîne l'émergence de variants contenant des mutations associées à un échappement provenant des classes courantes d'anticorps neutralisants induits par une infection naturelle ou une vaccination. Contrairement à la plupart des anticorps actuellement disponibles dans le cadre de l'EUA, il a été démontré que l'ADG20 ciblait un épitope hautement conservé parmi les sarbecovirus du clade I, qui n'est pas facilement ciblé par la réponse endogène des anticorps neutralisants», a déclaré Laura Walker, Ph.D., co-fondatrice et directrice scientifique d'Adagio. «En raison de la nature hautement conservée et immunorécessive de l'épitope reconnu par l'ADG20, nous prévoyons que l'ADG20 conservera son activité contre Omicron, comme nous l'avons observé dans les modèles in vitro avec tous les autres variants préoccupants identifiés précédemment. En outre, aucune des mutations présentes dans la protéine spike du variant Omicron n'a été associée à un échappement de la neutralisation de l'ADG20.   L'ADG20 a été conçu pour une activité puissante et largement neutralisante en prévision à la fois de l'évolution antigénique rapide du SARS-CoV-2 et de l'émergence de futurs virus semblables au SARS présentant un potentiel pandémique.»

« L'ADG20 a été conçu de manière unique pour combiner l'ampleur, la puissance et la durée de la protection contre le SARS-CoV-2 jusqu'à un an en une seule injection. Nous avions ainsi anticipé que le SARS-CoV-2 continuerait d'évoluer et rendrait potentiellement obsolètes certains premiers traitements et vaccins », a déclaré Tillman Gerngross, Ph.D., co-fondateur et président-directeur général d'Adagio. « Nos essais cliniques mondiaux avancent, avec des soumissions potentielles d'EUA au milieu de l'année 2022, à la fois pour la prévention et le traitement de la COVID-19. Nous continuons à communiquer avec la FDA et d'autres organismes de réglementation et agences gouvernementales pour discuter de l'accélération potentielle des plans de développement et de la nécessité d'un portefeuille de solutions thérapeutiques en vue de lutter contre la pandémie de COVID-19. »

Compte tenu de l'importante crise sanitaire potentielle résultant de l'émergence d'Omicron, Adagio mène un certain nombre d'activités visant à soutenir l'utilité de l'ADG20 dans la réponse apportée à ce nouveau variant préoccupant, notamment :

  • Mener des études in vitro pour évaluer l'activité neutralisante et de liaison prévue de l'ADG20 contre Omicron. Les données initiales de ces études sont attendues d'ici la fin de l'année ; et
  • Recruter des patients dans l'essai de Phase 2/3 sur le traitement de la COVID-19 d'Adagio, connu sous le nom de STAMP, sur plusieurs sites cliniques en Afrique du Sud (en plus des efforts d'essais cliniques en cours à l'échelle mondiale) dans le but de générer des données cliniques pour l'ADG20 contre les infections dues au variant Omicron.

Sur la base des données générées, Adagio prévoit de collaborer avec les autorités sanitaires et les agences gouvernementales afin d'accélérer le développement et la fourniture de l'ADG20 pour lutter contre le SARS-CoV-2 et ses variants préoccupants.

L'ADG20 et les variants préoccupants

La réponse des anticorps neutralisants induite par l'infection au SARS-CoV-2 et la vaccination est dominée par trois catégories d'anticorps dirigés contre le domaine de fixation au récepteur (RBD) (Classe 1, Classe 2 et Classe 3), qui partagent souvent des mutations d'échappement communes. Le nouveau variant Omicron (B.1.1.529) identifié en Afrique du Sud contient des mutations associées à la résistance à une grande proportion de ces anticorps couramment induits, qui peuvent être dues à la pression immunitaire sur ces sites antigéniques. Les données pour la plupart des anticorps disponibles dans le cadre de l'EUA ou du développement clinique à un stade avancé montrent qu'ils ciblent l'une de ces trois régions antigéniques dominantes au sein du RBD.

Des études in vitro ont montré que l'ADG20 se lie à un épitope hautement conservé au sein du RBD, qui n'est ciblé par aucune des classes courantes d'anticorps neutralisants induits par l'infection au SARS-CoV-2 et la vaccination. Ainsi, contrairement à de nombreux autres anticorps au stade clinique, qui ont été isolés de patients atteints de la COVID-19 et reconnaissent les épitopes également ciblés par des anticorps neutralisants endogènes, la pression immunitaire est limitée sur le site de liaison de l'ADG20. L'épitope de l'ADG20 est resté conservé dans 99,99 % de près de 4 millions de séquences virales du SARS-CoV-2 pleine longueur déposées dans la base de données GISAID au 15 octobre 2021 et, comme le montrent les études in vitro, l'ADG20 conserve son activité contre les variants préoccupants précédents, y compris Alpha, Bêta, Delta et Gamma. Pour le variant Omicron, aucune des mutations présentes dans la protéine spike n'est associée à un échappement de la neutralisation de l'ADG20. Sur la base des études structurelles et de cartographie des épitopes publiées, Adagio prévoit que l'ADG20 conservera une activité neutralisante contre le variant Omicron tandis que d'autres produits mAb pourraient perdre une activité substantielle par rapport à ce variant.

Des données in vitro précédemment divulguées ont démontré une activité neutralisante conservée de l'ADG20 contre un panel diversifié de variants du SARS-CoV-2 en circulation, y compris les variants récemment apparus Lambda, Mu et Delta plus. Les résultats de ces études in vitro ont montré notamment que l'ADG20 exerce une puissante activité neutralisante contre tous les variants du SARS-CoV-2 préoccupants testés, y compris ceux qui présentent une sensibilité réduite aux produits mAb actuellement disponibles dans le cadre d'une EUA ou à un stade avancé de développement.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs au sens de la loi Private Securities Litigation Reform (Réforme sur la résolution des litiges portant sur des titres privés) de 1995. Des mots tels que « anticipe », « croit », « s'attend à », « a l'intention de », « prévoit » et « à l'avenir » ou des expressions similaires sont destinés à identifier des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs comprennent des énoncés concernant, entre autres, le calendrier, les progrès et les résultats de nos études précliniques et essais cliniques sur l'ADG20, y compris le calendrier de nos demandes d'EUA prévues, le lancement, la modification et l'achèvement d'études ou d'essais et de travaux préparatoires connexes, la période durant laquelle les résultats des essais seront disponibles et nos programmes de recherche et développement ; l'activité neutralisante attendue de l'ADG20 contre le variant Omicron ; notre capacité à obtenir et conserver des approbations réglementaires pour nos produits candidats ; notre capacité à identifier les patients, y compris dans des populations spécifiques, atteints des maladies traitées par nos produits candidats et à recruter ces patients dans nos essais cliniques ; nos attentes concernant l'étendue de toute indication approuvée pour l'ADG20 ; et le profil risque/bénéfice de nos produits candidats pour les patients ; nos capacités et notre stratégie de fabrication, y compris les plans pour les doses disponibles dans un proche avenir ; et notre capacité à commercialiser avec succès nos produits candidats. Nous pourrions ne pas réellement atteindre les plans, intentions ou attentes divulgués dans nos énoncés prospectifs et vous ne devez pas vous fier indûment à nos énoncés prospectifs. Ces énoncés prospectifs impliquent des risques et des incertitudes qui pourraient amener nos résultats réels à différer sensiblement des résultats décrits ou sous-entendus par les énoncés prospectifs, y compris, sans limitation, les impacts de la pandémie de COVID-19 sur nos activités, essais cliniques et situation financière, les données d'innocuité ou d'efficacité inattendues observées lors d'études précliniques ou d'essais cliniques, les taux d'activation ou de recrutement de site d'essai clinique qui sont inférieurs aux prévisions, l'évolution de la concurrence attendue ou existante, les changements dans l'environnement réglementaire, et les incertitudes et le calendrier du processus d'approbation réglementaire. D'autres facteurs pouvant causer une différence matérielle entre nos résultats réels et ceux exprimés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs de ce communiqué de presse sont décrits sous la rubrique « Risk Factors » (Facteurs de risque) du rapport trimestriel d'Adagio sur le formulaire 10-Q pour le trimestre clos le 30 juin 2021 et dans les futurs rapports qu'Adagio déposera auprès de la SEC, y compris le rapport trimestriel d'Adagio sur le formulaire 10-Q pour le trimestre clos le 30 septembre 2021. De tels risques peuvent être amplifiés par les impacts de la pandémie de COVID-19.  Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse sont formulés à cette date, et Adagio décline toute obligation de mettre à jour ces informations sauf si la loi en vigueur l'exige.

equonet



Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise







Facebook


Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 28 avril 2021, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce 28 avril 2021.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.