Connectez-vous S'inscrire

Banques sénégalaises : les réclamations de la clientèle continuent de se multiplient auprès du régulateur


Rédigé le 12 Février 2020 à 23:24 | 0 commentaire(s) modifié le 13 Février 2020 - 11:51

Massamba Ndakhté Gaye
Je m'appelle Ndakhté Massamba GAYE. Je suis journaliste sénégalais et directeur de publication du... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet-Dakar) – La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) annonce avoir été sollicitée régulièrement par la clientèle du système bancaire, à travers des réclamations du public en vue du règlement de leurs différends avec les banques.


Au Sénégal, les réclamations de la clientèle des banques auprès de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) est tellement fréquente au point d’amener le régulateur à l’inscrire aux points du jour de sa rencontre de ce mercredi 12 février avec les établissements à crédit.
 
A la fin de cette réunion non ouverte aux journalistes, le directeur national de l’Agence national de la BCEAO pour le Sénégal, Ahmadou Al Aminou Lô, est revenu sur cette question au cours d’un point de presse qu’il a animé en compagnie des principaux responsables de l’Association professionnelle des banques et établissements de crédit du Sénégal.  
 
«La BCEAO est régulièrement sollicitée par la clientèle du système bancaire, à travers des réclamations du public en vue du règlement de leurs différends avec les banques», a-t-il affirmé. «En effet, depuis l’entrée en vigueur, le 1ier octobre 2014, de l’Instruction relative aux services bancaires offerts à titre gratuit par les établissements de crédit de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA) à leur clientèle, des saisines fréquentes sont opérées auprès de la Banque centrale par une clientèle diversifiée (enseignants, étudiants, associations de consommateurs, émigrés, etc)», a-t-il expliqué.  
 
Parmi les réclamations les plus fréquemment enregistrées, il a ainsi cité les procédures d’entrée en relation avec le client (montant à déposer à l’ouverture de compte, documents à signer, etc. Il a aussi souligné les opérations courantes, notamment les ouvertures de comptes (dépôt minimum exigé, convention incomprise, etc) et clôtures de comptes (attestation de non-engagement, attestation d’engagement), les frais de tenue de compte ainsi que l’utilisation de moyens de paiement et des guichets automatiques de banque.
 
Autant de considérations sur la base desquelles la Banque centrale s’est appuyée pour préconiser un certain nombre de mesures. Figure en première ligne de ces recommandations la récupération des fonds pour les comptes dormants recensés avant le 1ier janvier 2014. La deuxième suggestion porte sur le développement de programmes d’éducation financière ciblée pour une meilleure des droits et devoirs de la clientèle. Enfin, le régulateur préconise de favoriser une concertation permanente entre les banques, l’Observatoire de la qualité des services financiers et la BCEAO ainsi que les procédures de la médiation mise en place avec le tribunal de commerce en cas de litige.  



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 19 février 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky SALL, a présidé le Conseil des ministres, le mercredi 19 février 2020, à 10 heures, au palais de la République.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 19 février 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles le président de la République a pris les décisions de nomination au conseil des ministres du mercredi 19 février 2019.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

Les exportations britanniques après le Brexit pourraient chuter de 32 milliards de dollars en raison des mesures non tarifaires et des tarifs

(Equonet-Dakar) – Les mesures non tarifaires (MNT) pourraient provoquer des fractures majeures dans les relations commerciales entre le Royaume-Uni et l'UE.