Connectez-vous S'inscrire

CAPITAL HUMAIN : le Sénégal obtient un score de 0,42 sur une échelle allant de 0 à 1


Rédigé le 13 Novembre 2018 à 17:16 | 0 commentaire(s) modifié le 15 Novembre 2018 - 00:22


(Equonet – Dakar) – Le Sénégal obtient score de 0,42 qui le place au 121 rang mondial (sur 157 pays classés), légèrement au-dessus de la moyenne de l’Afrique Sub-Saharienne (0.40) mais en-dessous des pays à revenus intermédiaires que le Sénégal aspire à émuler dans le contexte de l’émergence.


Si le capital humain est au cœur du potentiel de développement du Sénégal, il reste que des efforts doivent encore être faits pour avoir un score acceptable du nouvel indice de capital humain (ICH) de la Banque mondiale.

C’est du moins le sentiment Louise J. Cord, directeur des Opérations de la Banque mondiale au Sénégal. S’exprimant ce mardi au cours de la revue du Portefeuille de son Institution, elle a cité en exemple cet indice qui montre que le Sénégal obtient un score de 0,42, sur une échelle allant de 0 à 1.

Pour elle, cela signifie que la cohorte d’enfants nés aujourd’hui n’atteindra que 42 pour son de son potentiel de productivité d’ici l’âge de 18 ans si les tendances dans l’éducation et la santé restent constantes.

«Ce score place le pays au 121 rang mondial (sur 157 pays classés), légèrement au-dessus de la moyenne de l’Afrique Sub-Saharienne (0.40) mais en-dessous des pays à revenus intermédiaires que le Sénégal aspire à émuler dans le contexte de l’émergence», a-t-elle fait remarquer.

«La performance du Sénégal sur l'indice (HCI) est également contrastée en fonction des indicateurs pris en compte et d’autres variables complémentaires, avec une performance relativement bonne en termes de nutrition et de survie (le taux de retard de croissance le plus bas de toute l’Afrique, à 17 pour sent), mais des résultats décevants en matière de scolarité, avec des enfants qui restent moins à l’école que leurs homologues africains et des progrès insuffisants en matière de santé maternelle, néonatale et reproductive», a-t-elle fait savoir.

Néanmoins, elle a fait part de son optimisme quant aux progrès que le Sénégal pourrait faire dans le domaine du capital humain.

«Cependant, nous sommes convaincus que le Sénégal va faire des progrès puisque qu’il a accepté, avec 27 autres pays dans le monde, d’être un pays pionnier dans le contexte du Projet sur le Capital Humain (PCH) qui comprend un programme de renforcement de la recherche et des évaluations, ainsi qu'une aide pour aider les pays à accélérer leurs progrès», a-t-elle soutenu.

«Les investissements dans le capital humain sont essentiels, et le Sénégal s'efforce de créer aujourd'hui des opportunités de productivité pour ses jeunes et d'exploiter le dividende démographique pour la prochaine génération», a-t-elle avancé sous fonds d’encouragement.
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 27 novembre 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL, a présidé le Conseil des Ministres, le mercredi 27 novembre 2019, à 10 heures, au Palais de la République.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 27 novembre 2019

(Equonet-Dakar) - Au cours du conseil des ministres e ce mercredi, le président de la République a pris des mesures individuelles en procédant à de nouvelles nominations.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

4,2 millions d'euros de l’AFD pour la mise en place d'un centre de prise en charge globale des victimes de violences sexuelles et de violences basées sur le genre à Bangui.

(Equonet-Dakar) - Rémy RIOUX, directeur général de l'AFD, Pierre-Yves REVOL, président de la Fondation Pierre Fabre et Béatrice GARRETTE, directrice générale, ont signé en présence du Dr Denis MUKWEGE, prix Nobel de la paix 2018, une convention de financement d'un montant de 4,2 millions d'euros pour la mise en place d'un centre de prise en charge globale des victimes de violences sexuelles et de violences basées sur le genre à Bangui annonce un communiqué de presse transmis à Equonet.


Actu d'Europe

L'Égypte prend des mesures importantes pour approfondir ses marchés monétaire, dérivé et financier

(Equonet-Dakar) - La Banque centrale d' Égypte a fait des progrès considérables dans le développement de ses marchés monétaire, dérivé et financier. L’introduction d’un point de repère du taux d’intérêt sans risque est l’une des mesures importantes prises pour jeter les bases de l’amélioration et de l’amélioration de l’efficacité du marché. Cette évolution est conforme au mouvement international en faveur de l’élaboration de taux sans risque à mesure que les repères -IBOR sont en train de disparaître.