Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net

Chronologie des annulations du Hadj à la Mecque


Rédigé le 26 Juin 2020 à 12:31 | 0 commentaire(s) modifié le 29 Juin 2020 - 12:00


(Equonet-Dakar) – L’annulation du Hadj ou pèlerinage à la Mecque 2020 en raison d’un coronavirus n’est pas une première dans l’histoire musulmane. Ce pèlerinage musulman a été plusieurs fois perturbé par des maladies comme la peste, les conflits et la politique. Ken Chitwood, auteur de cet article qui suit, en fait la chronologie des annulations.


L'Arabie saoudite a effectivement annulé le hadj pour la plupart des musulmans du monde  , affirmant que le pèlerinage obligatoire à La Mecque sera "très limité" cette année en raison du coronavirus. Seuls les pèlerins résidant en Arabie saoudite peuvent assister à l'événement, qui commence fin juillet.

Plus tôt cette année, les autorités saoudiennes avaient indiqué que cette décision pourrait être prise  et avaient également interrompu les déplacements vers les lieux saints dans le cadre de la Oumra, le «petit pèlerinage» qui a lieu tout au long de l'année.

Un hajj considérablement réduit sera un énorme coup économique  pour le pays et pour de nombreuses entreprises dans le  monde, comme l'industrie du voyage pour le hajj. Des millions de musulmans visitent le royaume saoudien  chaque année, et le pèlerinage n'a pas été annulé depuis la fondation du royaume saoudien en 1932.

Mais en tant qu'érudit de l'islam mondial , j'ai rencontré de nombreux cas au cours des plus de 1400 ans d'histoire du pèlerinage où sa planification a dû être modifiée en raison de conflits armés, de maladies ou tout simplement de politique. En voici quelques-uns.

Conflits armés

L'une des premières interruptions importantes du hadj a eu lieu en l'an 930, lorsqu'une secte ismaélienne, une communauté chiite  minoritaire , connue sous le nom de Qarmatians, a attaqué La Mecque parce qu'ils pensaient que le hadj était un rituel païen.

Les Qarmates auraient tué des dizaines de pèlerins et se seraient enfuis avec la pierre noire de la Kaaba - qui, selon les musulmans, avait été envoyée du ciel. Ils ont apporté la pierre à leur forteresse à Bahreïn d'aujourd'hui.

Le Hajj a été suspendu jusqu'à ce que les Abbassides, une dynastie qui régnait sur un vaste empire s'étendant à travers l'Afrique du Nord, du Moyen-Orient à l'Inde moderne de 750 à 1258 après JC, aient payé une rançon pour son retour plus de 20 ans plus tard.

Différends politiques

Les désaccords politiques et les conflits ont souvent empêché les pèlerins de certains endroits d'accomplir le hadj en raison du manque de protection le long des routes terrestres vers le Hijaz, la région de l'ouest de l'Arabie saoudite où se trouvent La Mecque et Médine.

En l'an 983, les dirigeants de Bagdad et d'Égypte étaient en guerre  . Les dirigeants fatimides d'Égypte se sont déclarés être les vrais chefs de l'islam et se sont opposés au règne de la dynastie abbasside en Irak et en Syrie.

Leur bras de fer politique a gardé divers pèlerins de La Mecque et de Médine pendant huit ans, jusqu'en 991 après JC.

Puis, lors de la chute des Fatimides en 1168 après JC, les Égyptiens ne pouvaient pas entrer dans le Hijaz. On dit également que personne de Bagdad n'a effectué le hadj pendant des années après que la ville soit tombée sous l'invasion mongole en 1258 après JC.

De nombreuses années plus tard, les incursions militaires de Napoléon visant à contrôler l'influence coloniale britannique dans la région ont empêché de nombreux pèlerins du hadj entre 1798 et 1801.

Maladies et hadj

Tout comme le présent, les maladies et autres calamités naturelles ont également gêné le pèlerinage.

Il existe des rapports selon lesquels la première fois qu'une épidémie de quelque nature que ce soit a provoqué l'annulation du pèlerinage était une épidémie de peste en 967 après JC  . Et la sécheresse et la famine ont  amené le souverain fatimide à annuler les routes terrestres du hadj en 1048 après JC.

Les épidémies de choléra sur plusieurs années au cours du 19e siècle ont coûté la vie à des milliers de pèlerins pendant le hadj. Une épidémie de choléra dans les villes saintes de La Mecque et de Médine en 1858 a forcé des milliers d' Égyptiens à fuir vers la frontière égyptienne de la mer Rouge  , où ils ont été mis en quarantaine avant d'être autorisés à rentrer.

En effet, pendant une grande partie du XIXe siècle et au début du XXe siècle, le choléra est resté une « menace permanente » et a fréquemment perturbé le hadj annuel.

Une épidémie de choléra en Inde en 1831 a  coûté la vie à des milliers de pèlerins en route pour effectuer le hadj.

En fait, avec de nombreux foyers qui se sont succédé rapidement, le hadj a été fréquemment interrompu tout au long du milieu du XIXe siècle.


Dernières années

Des travailleurs sanitaires portant des masques protecteurs nettoient le complexe de la Grande Mosquée de La Mecque le 27 février 2020.
Des travailleurs sanitaires portant des masques protecteurs nettoient le complexe de la Grande Mosquée de La Mecque le 27 février 2020.
Ces dernières années également, le pèlerinage a été interrompu pour de nombreuses raisons similaires.
En 2012 et 2013, les autorités saoudiennes ont encouragé les malades et les personnes âgées à ne pas entreprendre le pèlerinage au milieu des préoccupations concernant le syndrome respiratoire du Moyen-Orient, ou MERS  .

La géopolitique contemporaine et les questions relatives aux droits de l'homme ont également joué un rôle dans la capacité de réaliser le pèlerinage.

En 2017, les 1,8 million de citoyens musulmans du Qatar n'ont pas pu effectuer le hadj  suite à la décision de l'Arabie saoudite et de trois autres pays arabes de rompre les relations diplomatiques avec le pays en raison de divergences d'opinion sur diverses questions géopolitiques.

La même année, certains gouvernements chiites comme l'Iran ont porté des accusations alléguant que les chiites n'étaient pas autorisés  à effectuer le pèlerinage par les autorités saoudiennes sunnites.
Dans d'autres cas, des musulmans fidèles ont appelé au boycott  , citant le bilan des droits de l'homme  en Arabie saoudite .

Alors que la décision d'annuler le pèlerinage décevra sûrement les musulmans qui cherchent à effectuer le pèlerinage, beaucoup d'entre eux ont partagé en ligne un hadith pertinent - une tradition relatant les paroles et la pratique du prophète Mahomet - qui fournit des conseils sur les voyages pendant une période de épidémie : «Si vous entendez parler d'une flambée de peste dans un pays, n'y entrez pas; mais si la peste éclate dans un endroit pendant que vous y êtes, ne quittez pas cet endroit. »

Cette histoire a été mise à jour pour refléter les derniers développements.

Auteur : Ken Chitwood, chargé de cours, Concordia College New York | Journaliste-boursier, USC Center for Religion and Civic Culture, Concordia College New York

L'article a été publié initialement par The Conversation.  
Ken Chitwood




Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 05 août 2020

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 05 août 2020, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 22 juillet 2020

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce mercredi 22 juillet 2020.


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.