Connectez-vous S'inscrire

Comprendre la prestation de serment et l'installation du président de la République


Rédigé le 2 Avril 2019 à 14:01 | 0 commentaire(s) modifié le 3 Avril 2019 - 00:00


(Equonet-Dakar) - L'installation du président de la République, consécutive à la prestation de serment de celui-ci, fait partie des fonctions du Conseil constitutionnel les moins connues des sénégalais. Equonet livre à ses lecteurs quelques informations pour leur compréhension.


Dès qu'on parle du Conseil constitutionnel, les citoyens pensent à ses attributions en tant que juge constitutionnel chargé du contrôle de la conformité des lois à la Constitution ou en tant que juge électoral chargé d'arrêter la liste des candidats à l'élection présidentielle ou de trancher les contestations relatives aux opérations électorales dans le cadre de l'élection présidentielle ou des élections législatives. 

Cette situation s'explique par le fait que le Conseil constitutionnel  n'exerce cette fonction qu'une fois tous les 7 ans, maintenant 5 ans à partir de ce quinquennat. 

La prestation de serment et l'installation du président de la République de ce 02 avril 2019 est une cérémonie officielle marquant le début d'un nouveau mandat du président de la République. Cette cérémonie comporte deux étapes.

La prestation de serment

Le président de la République a pris l'engagement de remplir fidèlement la charge liée à sa fonction, d'observer et de faire observer les dispositions de la Constitution et des lois, de consacrer toutes ses forces à défendre les institutions constitutionnelles, l'intégrité du territoire et l'indépendance nationale et de ne ménager aucun effet pour la réalisation de l'unité nationale. 

Les termes du serment traduisent quelque l'enracinement et l'ouverture, des thèmes chers au président Léopold Sédar Senghor. 

En raison de son importance, le constituant veut que cet engagement soit "solennisé" par le serment que le président de la République est tenu de prêter.

Par ce serment, le président de la République prend "un engagement personnel donc un engagement envers lui-même et un engagement envers toute la collectivité". 

C'est ce qui explique, selon le Conseil constitutionnel, que le serment soit prêté dans le cadre d'une audience, d'une audience solennelle et d'une audience publique. 

L'installation par le Conseil constitutionnel

C'est à partir de cet acte que le président de la République est investi des prérogatives liées à son statut. 
Equonet



Actualité | Economie | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres



Conseil des ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du mercredi 17 juillet 2019

(Equonet-Dakar) - Le Président de la République, son Excellence Monsieur Macky SALL, a présidé ce mercredi 17 juillet 2019, le Conseil des ministres. Outre l'hommage rendu à Ousmane Tanor Dieng, le président de la République a mis l'accent sur l'économie sociale et solidaire, l'environnement, l'agriculture et l'industrie.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 17 juillet 2019

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République,, Macky Sall, a pris les décisions suivantes
au cours du conseil des ministres du mercredi 17 juillet 2019 :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz











Facebook

Actu d'Afrique

La Pme toulousaine Bonici signe une master-franchise avec le togolais Sodigaz

(Equonet-Dakar) - Avec 3 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018 et une croissance de près de 300 pour cent en trois ans, l’entreprise toulousaine Bonici poursuit sa stratégie d’expansion à la conquête de nouveaux territoires, annonce-t-elle dans un communiqué de presse transmis à Equonet.


Actu d'Europe

Les marchés mondiaux de location de voitures devraient atteindre 48.000 milliards FCFA en 2023

(Equonet-Dakar) - Le marché mondial de la location de voitures devrait passer de 62,0 milliards de dollars en 2018 à 82,8 milliards de dollars (environ 48.000 milliards FCFA) en 2023, avec un taux de croissance annuel composé (CAGR) de 5,9% pour la période 2018-2023, selon un rapport de Bcc Research, un cabinet d’étude et d’analyse de marché.