Connectez-vous S'inscrire
Sénégal : actualité économique et financière - equonet.net Afrique

Données personnelles : un bioinformaticien explique comment la nouvelle loi kényane pourrait affecter les chercheurs.


Rédigé le 25 Janvier 2021 à 11:26 | 0 commentaire(s) modifié le 26 Janvier 2021 - 14:22


(Equonet-Dakar) – La nouvelle loi kényane sur la protection des données personnelles pourrait affecter les chercheurs. Un bioinformaticien explique comment.


Au Kenya, une nouvelle loi est entrée en vigueur à la fin de l'année dernière et affecte considérablement les chercheurs. Adoptée en 2019, la loi kényane sur la protection des données personnelles a  été conçue pour amener la protection des données personnelles contre l'utilisation abusive au Kenya dans le 21e siècle. C'est un pas en avant important car il facilite l'utilisation licite des données personnelles, y compris la recherche, renforçant ainsi les droits fondamentaux des individus. La nomination  du premier commissaire à la protection des données du Kenya en novembre a finalement rendu la loi opérationnelle.

La loi régit l'utilisation, le traitement et l'archivage des données à caractère personnel, crée le bureau du commissaire à la protection des données, prévoit la réglementation du traitement des données à caractère personnel, stipule les droits des producteurs de données et précise les obligations des responsables du traitement.

Elle a des implications importantes pour les chercheurs en général, et pour ceux impliqués dans le secteur de la santé en particulier. La loi définit les données de santé comme des données liées à l'état de santé physique ou mentale des personnes concernées. Dans la recherche, les données de santé peuvent provenir de l'examen des dossiers des patients ou de l'accès aux informations des bases de données nationales sur la santé.

La question de savoir quelles sont les données collectées et ce qui en est fait est devenue beaucoup plus urgente à la lumière des efforts accélérés pour trouver un vaccin COVID-19. Un projet de règlement a été publié par le nouveau commissaire du Kenya pour la recherche sur le COVID-19  . Celles-ci fournissent un test décisif sur la façon dont la nouvelle loi pourrait affecter la recherche et ce que les sous-traitants et les responsables du traitement doivent être conscients.

Les règlements proposés pour COVID-19 reflètent les nouvelles exigences des lois. Celles-ci sont que les chercheurs ne peuvent collecter que des données d'individus et que les données personnelles ne peuvent être utilisées que pour détecter, contenir et empêcher la propagation du COVID-19.

Lire plus : https://theconversation.com/how-kenyas-new-personal-data-protection-law-could-affect-researchers-153558
Caleb Kibet



Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise






Facebook


Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 3 mars 2021

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 3 mars 2021, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 10 février 2021

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce 10 février 2021.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.