Connectez-vous S'inscrire
Equonet.net : actualité des économies du pétrole, gaz, énergies au Sénégal et en Afrique
Equonet.net : actualité économique, financière, écologique au Sénégal et en Afrique
Web média de veille et d'alerte sur la gouvernance des ressources extractives au Sénégal et en Afrique

Découvrez comment tester les connexions Internet au Sénégal.



Echanges intra-Uemoa : maintien de la tendance haussière en 2019


Rédigé le 31 Mars 2021 à 14:39 | 0 commentaire(s) modifié le 1 Avril 2021 - 14:52

Massamba Ndakhté Gaye
Ndakhté M. GAYE est un journaliste économique professionnel et chercheur dans le secteur des... En savoir plus sur cet auteur

(Equonet-Dakar) - La tendance haussière des transactions intra-communautaires en valeur s'est maintenue. Côte d'Ivoire et Sénégal restent les principaux fournisseurs.


Echanges intra-Uemoa
Echanges intra-Uemoa
Les transactions intra-communautaires sur les biens, les services, les revenus primaire et secondaire, le compte capital, les flux d'investissements directs étrangers, les investissements de portefeuille et les autres investissements ont été caractérisés par le maintien de la tendance haussière au cours de l'année 2019.

Selon la balance des paiements et position extérieure globale régionale de l’Uemoa-2019, les échanges de biens entre les pays membres de l'Union, évalués sur la base des travaux de la cellule sous-régionale chargée de la réconciliation des données sur les échanges intra-UEMOA, font apparaître une augmentation des flux intra-communautaires par rapport à l'année 2018.

En effet, le document publié hier la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao) souligne que les flux commerciaux se sont établis à 2.682,5 milliards, contre 2.495,9 milliards en 2018, soit une hausse de 7,5%, contre 6,8% pour les échanges totaux de l’Union. Il impute cette évolution principalement à l'accroissement des échanges de produits pétroliers (+9,8%), nonobstant le fléchissement des cours internationaux, ainsi que des engrais (+68,5%). La progression des échanges intra-communautaires de biens est également expliquée par celle des produits alimentaires et du cru (céréales, animaux vivants, etc.), les huiles et les graisses, l’électricité ainsi que les tissus de coton.

La Côte d'Ivoire et le Sénégal demeurent les principaux fournisseurs

Selon le document,  la Côte d'Ivoire et le Sénégal restent les principaux fournisseurs intra-régionaux, avec respectivement 33,8% et 29,9% des exportations totales en 2019. L'année précédente, leurs parts respectives étaient de 35,5% et 24,0%. Le Mali et le Burkina continuent également d'occuper les première et deuxième places des importateurs intra-communautaires, avec respectivement 41,4% et 20,9% des approvisionnements, contre 35,6% et 22,4% enregistrés un an plus tôt.

Les produits pétroliers demeurent au premier rang des transactions intra-UEMOA, avec une part de 35,1% du total, en raison principalement de l’ampleur du commerce de négoce et de réexportation de ces produits ainsi que des offres issues des raffineries de Côte d’Ivoire, du Niger et du Sénégal. Les autres produits échangés sont principalement les préparations alimentaires (lait, bouillons etc.), les produits du cru (céréales, légumes, animaux vivants) et les huiles alimentaires. Bien que le poids des échanges intra-régionaux rapportés aux échanges totaux de l'UEMOA, évalué à 15% soit supérieur à celui de la CEMAC (3%) et du Marché Commun de l’Afrique de l’Est et de l’Afrique Australe (11%), il demeure inférieur à ceux des zones d'intégration économique comme la Communauté de l’Afrique de l’Est (16%) et la Communauté de Développement de l'Afrique Australe (20%).

Les échanges intra-UEMOA, rapportés aux exportations totales, sont passés de 15,4% en 2018 à 15,2% en 2019. Ils représentent 14,3% des importations totales en 2019 comme en 2018. Par rapport au total des flux commerciaux, ces échanges représentent 14,8% contre 14,5% relevé une année plus tôt, soit une hausse de 0,3 point de pourcentage.

Les échanges de produits pétroliers raffinés entre les pays de l'UEMOA sont ressortis à 1.019,7 milliards en 2019, contre 850,5 milliards en 2018, soit une hausse de 19,9%.
La configuration des échanges intra-communautaires entre les pays de l'Union est restée quasiment identique à celle notée les années précédentes. La balance commerciale intra-UEMOA a été excédentaire en Côte d'Ivoire, au Sénégal et au Togo.

En revanche, elle est restée déficitaire dans les pays enclavés, à savoir le Burkina, le Mali et le Niger. Quant au Bénin et la Guinée-Bissau, dont la situation est également déficitaire, leurs échanges intra-UEMOA sont marqués par la hausse des achats en provenance notamment de la Côte d'Ivoire, du Niger et du Togo pour le Bénin et du Sénégal pour la Guinée Bissau.



Actualité | Economie | Covid-19 | Finance | Technologie | Social | Environnement | EquoSports | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe | Appels d'offres | Désinformation | Covid-19 | Espace entreprise






Facebook




Conseil des Ministres

Communiqué du conseil des ministres du Sénégal du 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Le président de la République, Macky Sall, a présidé le conseil des ministres, le mercredi 28 avril 2021, à 10 heures, au palais de la République. Lire le communiqué.


Nominations

Les nominations au conseil des ministres du Sénégal du mercredi 28 avril 2021

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le président de la République a pris les décisions de nominations au conseil des ministres de ce 28 avril 2021.


Derniers tweets



Actu d'Afrique

Réaliser les rêves de l'Afrique

(Equonet-Dakar) – Dans son blog d’aujourd’hui, le Fonds monétaire international (FMI) s’intéresse à l’éducation en Afrique subsaharienne.


Actu d'Europe

L'indice d'incertitude de la politique économique américaine progresse de 633%

(Equonet-Dakar) - L'indice quotidien d'incertitude de la politique économique des États-Unis a explosé de façon spectaculaire en 2020. Transmises à Equonet, ces données recueillies par Learnbonds indiquent qu'entre décembre 2007 et avril 2020 cette année, l'indice avait augmenté de 633%.