Connectez-vous S'inscrire

Egypte : le gouvernement accentue la pression fiscale sur les produits du tabac


Rédigé le 17 Avril 2018 à 18:56 | 0 commentaire(s) modifié le 17 Avril 2018 - 19:00


Le gouvernement égyptien se dirige vers une surtaxation des produits du tabac qui devrait générer pas moins de 3,3 milliards de dollars de recettes, soit une hausse de 402 millions, comme le prévoit la morasse budgétaire 2018-2019.


Egypte : le gouvernement accentue la pression fiscale sur les produits du tabac

La politique d'austérité des finances publiques, décidée sur recommandation du FMI, est rigoureusement maintenue par le gouvernement égyptien. Après la libéralisation en catastrophe de la livre égyptienne en 2016, la levée des subventions sur des produits de grande consommation, c'est l'industrie du tabac qui vient de rejoindre la liste des secteurs visés par cette politique de rigueur : le Trésor égyptien compte en effet augmenter les revenus des taxes sur le tabac de 402 millions de dollars (un peu plus de 7 milliards de livres égyptiennes) dans le projet du budget 2018-2019.

Le gouvernement projette par ailleurs de récolter quelque 2,93 milliards de dollars (51,45 milliards de livres égyptiens), provenant des taxes sur les produits du tabac lors de cet exercice financier qui se termine en juin prochain, soit un total de 3,3 milliards de dollars (58,5 milliards de livres égyptiennes) de recettes issues des taxes sur les cigarettes entre 2018 et 2019. Pour l'heure, le ministère des Finances n'a toujours pas dévoilé le détail des hausses prévues, ni spécifié si cette décision engloberait d'autres produits de consommation courante.
Cette politique d'austérité assez «agressive», mêlant hausse des impôts et réduction des subventions avait été annoncée dès 2015 afin d'atteindre les objectifs fixés par le FMI en termes de réduction du déficit budgétaire. Des mesures qui conditionnent les versements, par paliers, du programme de soutien de 12 milliards octroyés le FMI

latribune afrique



Actualité | Economie | Finance | Innovation & Technologie | Social | Environnement | Equobusiness | Contribution | Décrets | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Blog Relations médias

Conseil des ministres

SENEGAL : promulgation de la loi relative au PTIP 2019-2021 et la loi de Finances pour l’année 2019.

(Equonet-Dakar) - Au titre des textes législatifs et réglementaires, le Président de la République a promulgué la loi portant approbation du Programme triennal d’investissements publics (PTIP) 2019-2021 ainsi que la loi de Finances pour l’année 2019.


Nominations

Les nominations du Chef de l'Etat au Conseil des ministres du 14 novembre 2018

(Equonet-Dakar) - Au titre des mesures individuelles, le Président de la République a pris les décisions suivantes :


Donneurs

Donneurs

Faites un don pour participer à la rédaction d'un Contenu positif, instructif et constructif.


Bon à savoir

HYDROCARBURES : quelques définitions sur le pétrole et le Gaz








Derniers tweets




Facebook

Actu d'Afrique

COTE D’IVOIRE : 767 milliards FCFA pour résoudre les problèmes persistants de balance des paiements

(Equonet-Dakar) - Les perspectives économiques du pays restent robustes, avec une croissance projetée à environ 7½ pour cent en 2018–19. Le déficit budgétaire devrait converger vers la norme régionale de l’UEMOA de 3 pour cent du PIB en 2019. Le programme vise à atteindre une position viable de la balance des paiements, à renforcer la mobilisation des recettes intérieures, à assurer la viabilité de la dette, ainsi qu’à favoriser une croissance inclusive et la réduction de la pauvreté.


Actu d'Europe

La croissance économique n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon l’OCDE

(Equonet-Dakar) - Le développement durable exige une vision plus globale que la croissance économique qui n’est pas nécessairement synonyme de bien-être, selon un nouveau rapport du Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).